mercredi 27 mai 2015

Athées, vous êtes croyants

Le monde est fait de croyances. Dieu existe-t-il ? Est-il tout seul ? Qu'y a-t-il après la mort ? A quoi ressemblaient les dinosaures ? Marie-Antoinette était-elle vraiment une grosse connasse ? L'homosexualité et l'hétérosexualité dépendent-ils de facteurs réels ? Y a-t-il des sirènes dans l'océan ?

Peu de choses sont sûres. Et ce qui semble certain maintenant sera peut-être démenti demain.
La Terre est plate --> La Terre est ronde --> La Terre n'est pas vraiment ronde, plutôt ovale, en fait.
L'homosexualité est une maladie mentale --> Oups, en fait, non, pardon, on s'est viandé.

La science est une croyance.
Et toi, athée, tu es croyant.

Il n'y a pas les religieux d'un côté, les croyants, ces sales obscurantistes, illuminés qui sont dans l'erreur et le mensonge, et de l'autre côté les braves athées, gens de raison, qui ont tout compris à la vie.

La science est enseignée par l'humain. Des animaux faillibles. Qui découvrent chaque année de nouvelles choses et se rendent compte chaque années qu'ils se trompaient.
Chaque année, toutes les certitudes changent, mais chaque année, on est persuadé que la Science a raison.

Et il y a de fortes chances qu'en ce moment, elle se plante encore sur plein de trucs.

Il y a sans doute des choses certaines. Des choses que l'humain a trouvé. Plein, en fait. Bien joué.
Mais il y a des choses que l'humain ne pourra sans doute jamais trouver.
Dieu, la vie après la mort, les créatures mystérieuses...ça reste hors de notre portée. On est trop noob pour ça.

Athée, tu n'as pas raison.
Chrétien, tu n'as pas raison.
Musulman, tu n'as pas raison.
Bouddhiste, tu n'as pas raison.
Wiccan, tu n'as pas raison.
Juif, tu n'as pas raison.
Agnostique, tu n'as pas raison.
Spirituel new age, tu n'as pas raison.

PERSONNE n'a raison. Et on a tous envie d'avoir raison. On en meurt d'envie. Mais je le dis, je l'affirme, aucun de nous ne peux prétendre avoir raison et détenir la vérité. Aucun religieux, aucun scientifique.
(Le premier qui me dit "oui mais même si tu crois pas en la théorie de la gravité tu ne flottes pas pour autant dans les airs !" je lui dis : toi et ton argument d'adolescent de 14 ans, tu n'es pas profond et original. Tu fais chier.)

Arrêtez de nous prendre pour des attardés mentaux, pour de pauvres êtres qui essaient de se rassurer avec des croyances, pour des illuminés.
Vous êtes dans la même merde que nous : l'ignorance.



On a tous nos petites preuves. Les scientifiques ont découvert des choses vraies : la gravité, l'herbe qui pousse quand on l'arrose, l'hystérie, cette maladie grave qui ne touche que les femmes, ces êtres de Satan (AH MAIS NON ça c'était faux, encore une fois). C'est cool.
Moi j'ai un tarot qui fonctionne. Et toi tu me diras que non. Mais il fonctionne très bien. A chaque coup.
Est-ce que ça veut dire que ma croyance est valide ? Que j'ai la vérité ?
Mmh...non.
Qu'est-ce qui fait fonctionner le tarot ? Le Seigneur et la Dame ? Allah ? Jésus ? Bouddha ?
On ne sait pas.

On a de petits éléments de vérité. Tous. Mais on n'a pas la vérité.

Et toi, athée, tu ne l'as pas non plus.
Parce que tu es un religieux comme un autre.


14 commentaires:

  1. MERCI
    ''La science est une suite d'erreur rectifiée'' disait Bachelard. Bon par contre la science n'est pas vraiment une croyance, mais je compte sur Remucer pour te l'expliquer quand il passera par là, parce qu'il est plus doué que moi pour ça ^^
    Sinon une métaphore que j'aime beaucoup : Dieu est un éléphant, et nous sommes tous des fourmis qui ne voient qu'une minuscule parcelle de l'éléphant et prétendent ''ça, c'est Dieu''...

    RépondreSupprimer
  2. Dis donc, ça vient pas un peu de notre conversation ça?

    Je dis qu'on a bien plus raison sur des faits que des croyances. Les faits on les voit, les croyances pas. Je prend un bête exemple: j'enleve un tapis chez quelqu'un qui se prends tout le temps les pieds dedans. J'ai raison car mon but c'est d'éviter que la personne ne se casse le gueule (prévention sécurité quoi) mais cette même personne est très croyante, et je ne lui dit pas que j'ai plus raison qu'elle. On ne sait pas juger au quantifier ce que l'on ne voit pas.

    Et je ne dis pas que la science est exacte, quand ils sortent des nouveaux trucs, je me dit chaque fois: on va attendre 10 ans, si leur nouveau machin est si miraculeux que ça.

    Alors oui, on a pas tous raison et nous avons aussi tous tords. Mais l'humain aime avoir raison et pas avoir tord...

    J'aime beaucoup la métaphore de Shayna... ça rejoint un peu ce que je pense.

    RépondreSupprimer
  3. Oui et non. Un athée n'a pas de religion en temps que tel, donc il n'es pas religieux même s'il peut avoir un système de croyance à lui (les fantômes, Dame Nature, etc.). Maintenant je te rejoins sur le fait que, effectivement, personne n'a raison et, en fait, seuls les morts savent ce qu'il y a une fois qu'on est mort sauf que, pas de chance, on ne peut pas vraiment les interroger, c'est assez embêtant. Et puis si ça se trouve il existe une espèce de "chef des morts" qui refusent qu'ils donnent l'information... Donc on ne connaîtra la vérité qu'une fois qu'on sera mort.

    RépondreSupprimer
  4. Pas totalement. Dans l'absolu, ton idée est tout à fait acceptable. MAIS. Si l'on s'en réfère aux dictionnaires, on s'aperçoit vite que le nom/adjectif "croyant" désigne exclusivement les personnes ayant la foi religieuse ou adhérant à un dogme religieux. Ce qui est plus ou moins la même chose, j'en conviens. Et ce que tu sais, je n'en doute pas.

    Bon. Dans ton article, tu fais un long aparté sur la science. Qui, selon toi, est tout aussi certaine que l'existence d'Allah, de la sainte pelle ou du Graal. Sauf que. Tu opposes là deux choses tout à fait différente : la spiritualité et/ou la synthèse de siècles de traditions orales et écrites aux tâtonnements et aux découvertes - qui peuvent tout à fait être invalidées, là n'est pas le problème ! - scientifiques. Les deux viennent en partie de la volonté de l'humain à trouver un sens à l'existence et au monde, je n'en doute pas. Les deux ont leur dérives, c'est un fait. Tout comme les deux sont parfois assez vite remises en questions. Cela dit, si les fonds sont semblables, la démarche et les résultats diffèrent. La science, c'est l'expérimentation, puis l'interprétation. Si jamais l'hypothèse que l'on a formulée s'avère inexacte dans un cas, et un seul, on reprend tout à zéro (je parle là de science pure, et non de ses applications). Je ne voudrais pas me hasarder à raconter des billevesées, mais il me semble que la religion est plus dans l'interprétation et moins dans la remise en question. Mais bon.

    De plus, la dichotomie que tu fais n'est pas vraiment valide : en effet, nombre de scientifiques sont croyants (dans le sens premier du terme). Science et religion n'étant donc pas incompatibles. Ce qui m'amène à me poser les questions suivantes : pourquoi diable penser que les athées sont définis par leur croyance en la science ? Pourquoi un homme pieux ne pourrait-il pas croire en son Dieu, quel qu'il soit ? Pourquoi un athée ne pourrait-il pas s'en tamponner le rectum, de la pensée scientifique ?

    Autre aparté : il me semble bien que l'hystérie, au début, c'était vrai. Et ça ne touchait que les femmes, en effet. Parce qu'à l'époque, ben les pauvres étaient enfermées dans de tels carcans (sociaux et vestimentaires, la joie des corsets) qu'elles exprimaient forcément leur souffrance physiquement, sans que les symptômes ne soient accompagnés de causes biologiques.

    Bref. Pour ce qui est de cette histoire "d'attardés mentaux", ben je suis désolée si la société ou les médias t'ont appelée ainsi. C'pas cool. C'est d'autant pas cool que ça ne devrait même pas être une insulte. C'pas le QI ou la réussite à acquérir des "connaissances" qui détermine la valeur d'un être. Et c'est en ne respectant pas les "attardés" que l'on finit par mépriser tout ce qui ne nous ressemble pas. Donc c'est nul. Et néfaste pour l'environnement.

    (Soit dit en passant, y'a des attardés mentaux qui sont incapables d'être racistes, homophobes ou pleins de préjugés au premier abord. Les scientifiques appellent ça le syndrome de Williams.)

    Bref. J'sais plus trop quoi dire sans faire de hors-sujet, donc j'vais arrêter là. C'pas non plus la vérité, si tant est qu'il y en ait une, c'pas suffisamment renseigné, c'pas suffisamment développé, c'pas totalement opposé à ton raisonnement. Disons que ça se recoupe par moments.

    (Et c'est le premier commentaire que je poste, sur ce blog ou sur un autre, donc dans le doute et n'ayant pas de compte wordpress ou autre, j'suis restée en anonyme. Mais c'pas parce que je me veux intouchable derrière mon écran, hein !)

    V.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un athée n'est clairement pas un religieux, croyance et religion ne sont pas synonymes. Il y a aussi le cas des agnostiques qui sont non cité :)
      Je trouve la science bien plus utile que la religion tout de même, ne serait-ce qu'à commencer par la médecine, même si elle n'est largement pas infaillible...
      Et au fond, vu que personne ne sait qui a raison, je trouve qu'il serait bien de juste être tolérant et laisser chacun croire ce qu'il veut, tant qu'il ne met que lui en danger.

      Supprimer
  5. Nous avons tous des croyances, peut-être que certains ont raison et d'autre non... Mais ce n'est pas le plus important. Les croyances aident à avancer dans la vie, si elles ne sont pas encombrantes et bourrées de stéréotypes, c'est quelque chose de positif je trouve :)

    RépondreSupprimer
  6. Le fait de décréter ne croire en rien, c'est déjà croire, et comme disait ce cher Renan, "la science est une religion", pour traîter l'aspect "science" de ton propos ^^ Pour ma part je me dis athée dans le sens où je ne crois en aucune des religions établies, et pourtant il m'arrive de prier pour autrui/leurs proches, ou de remercier (qui, quoi ?) de ce que j'ai etc.. Disons que la "seule" chose qui me gène dans les religions c'est leur aspect dogmatique et les dérives qu'elles peuvent engendrer (spécial point bonus pour la religion catholique (moins ajd, heureusement) & musulmane, pour les autres je sais pas trop mais sûrement aussi)
    Ce qui me dérange aussi c'est les étapes obligées etc et les intermédiaires entre l'entité supérieure et la personne qui y croit.. Pour le coup je plussoie Rousseau qui était indépendant de l'Eglise (même s'il a changé plusieurs fois de foi dans sa jeunesse puis plus vieux) mais qui pourtant pratiquait... à sa façon, seul, dans la nature, etc... je trouve ça plus sain étrangement (j'ai un souci avec la tendance à l'évangélisation dans les religions... et cette tendance concerne aussi les athées, certains sont tellement croyants en leur non croyances qu'ils tentent de répandre la bonne parole...wow doucement laisse chacun s'accrocher à ce qu'il veut pour mieux vivre!)

    RépondreSupprimer
  7. Je suis athée et j'ai conscience que c'est une croyance comme une autre. Par contre, je ne mets pas les croyants d'un côté et les athées de l'autre désolée. Mais, effectivement, je mets les intégristes (de quelque religion que ce soit) avec leur obscurantisme d'un côté et le reste de l'humanité (quelle qu'en soit la religion) de l'autre.

    Mon athéisme ne m'empêche pas d'avoir mes superstitions, il ne m'empêche pas non plus de reconnaître que certains religieux font de bonnes choses pour leurs semblables ou les horreurs commises en son nom.

    RépondreSupprimer
  8. Si tu es dans l'ignorance tout autant que nous, comment peux-tu affirmer que personne n'a raison ? Parce que l'ignorance n'affirme rien ahahah.

    RépondreSupprimer
  9. Coucou, très bon article, même si il manque quelques points.
    Mais je vais répondre d'abord par les commentaires (oui, j'aime faire les trucs dans un ordre illogique). Si pour vous croire en la science n'est pas une religion car vous ne suivez pas un "procédé", alors le religieux non pratiquant n'a pas de religion? Si on s'en réfère au dictionnaire comme vous dites, et qu'on prend au pied de la lettre la définition, la religion est bien qqch au quels on croit. point. Par habitudes, par l'Histoire, on pense toujours aux grosses religions, car elles ont un culte particulier et qu'on forçait tout le monde à faire semblant d'y croire. Mais clairement, je ne connais pas une seule personne qui à la même religion que quelqu'un d'autre. Et oui, sur les trois religions monothéistes, je ne connais personne qui a exactement la même compréhension du livre sacré qu'un autre (et encore, pour ceux qui l'ont lu! ;) ).
    Voilà pour le terme religieux, maintenant j'aimerais rabattre un peu le caquet à ses babas qui se croient plus futés que les croyants. La définition propre de l'athée est "sans religion", le sens propre de la religion c'est " la croyance d'une personne et d'un groupe de personne". Si on injecte la définition de religion dans celle d'athée cela donne "personne ou groupe de personne sans croyance, qui ne croient en rien". Scientifiquement, médicalement parlant, ceux qui ne croient en rien, qui ne s'accrochent à rien, ce sont ceux qui se donnent la mort, les suicidaires. Il me semble aux dernières nouvelles il y'a moins de suicidaires que d'athée. Alors au lieu de snober, et de ricaner sur les croyants, chers "athées", cherchez en quoi vous croyez, le plus souvent étant simplement la vie, le bonheur, le hasard, la compétitivité, et chacun de tous ces mots ont un nom "scientifique" pour la religion. Par ce que oui, cher "athée" la seule différence entre vous et les croyants, c'est que vous êtes trop cons pour connaitre le nom de votre propre religion!
    A toi cher bloggeuse, bravo pour ton courage d'écrire un tel article! C'est toujours un sujet qui fait réagir ceux qui ne sont pas d'accord avec toi, et rarement ceux qui sont d'accords. Mais pour en avoir parler avec beaucoup de monde, beaucoup on la même vision que toi (ou se rapproche), mais n'ont pas commenter. Courage pour la lecture de ces commentaire et bon week-end! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pour habitude de ne pas répondre aux commentaires à la place de la blogueuse, mais comme votre commentaire est une réponse aux autres commentaires je me permet d'ouvrir le débat.
      Tout d'abord, une religion n'est pas qu'une croyance mais inclut le rapport au sacré et au divin. Il n'y a donc pas d'amalgame à faire entre les deux termes.
      Ensuite, croire en la vie, au bonheur, etc, n'a rien à voir avec les croyances dont on parlait précédemment, même mot mais autre sens... Croire en la vie d'une part au sens propre ça ne veut pas dire grand chose, d'autre part c'est plus une confiance dans ce que peut nous apporter la vie. Dans un autre sens, par rapport à Dieu par exemple, c'est croire qu'il existe ou non, c'est se faire un avis sur qque chose de non prouvé en somme... Bref, je trouve la comparaison peu pertinente.
      Au delà du sens du mot croyance qui semble être très confuse (et je le déplore ; la compréhension différente d'un même mot pas plusieurs personnes entraine trop de désaccords basés sur des malentendus),parlons d'un athée... Qui est effectivement quelqu'un de sans religion mais plus fondamentalement sans Dieu. Donc... Je vois pas où est le problème, quiconque peut effectivement croire qu'il n'y a pas de Dieu/dieux/divin...
      Je crois que j'ai dit tout ce que le voulais. Désolée pour ce long commentaire, j'espère ne pas avoir été trop malhabile dans mon expression, j'avoue que je commente un peu sous le coup de l'émotion face à cette agressivité gratuite envers les athées...

      Supprimer
    2. je vais devoir m'opposer à toi sur une toute religion n'inclus pas le divin, l'animiste par exemple n'a pas de dieu mais il n'est pas athée il a ses croyances ses esprit et ses forces invisibles mais il refuse l'existence d'un dieu pour beaucoup ce n'est dés lors qu'une croyance mais finalement dans beaucoup de peuple animiste (barbare/celte/améridien) il y a vraimet un dogme et des rituel de culte ce qui devrait les placer comme religion à part entière mais pour beaucoup ce ne sont que des croyances à partir de là l'amalgame des deux termes n'est pas si sotte que ça finalement mais après tout c'est à chacun de trouver son culte ou de tous les écarter

      Supprimer
  10. Cet article est vraiment interessant mais finalement celui qui a sa croyance mais accepte celles des autres et n'est pas aveuglé par le fait que sa croyance est la seule à détenir la vérité n'as t'il pas finalement raison ?

    RépondreSupprimer
  11. La science n'est pas une croyance.
    S'imaginer que la science a raison est une croyance, et n'est pas de la science !
    La science n'a pas raison.
    La science essaye d'expliquer le monde en ayant le moins tort possible, et en se remettant en cause quand des observations viennent contredire le modèle actuel.

    Après, mais ça a déjà été dit, on peut très bien être scientifique et croire en une religion ou une autre, ou scientifique et athée.

    (et pour le coup, l'athéisme est bel et bien une croyance, mais pas une religion).

    (après, je suis d'accord pour laisser chacun vivre ses croyances comme il l'entend, comme tous les aspects de la vie de tout le monde, c'est à dire dans un respect mutuel et indispensable bien sûr)

    RépondreSupprimer