mardi 6 janvier 2015

La jalousie est-elle vraiment une preuve d'amour ?

Suite à mon dernier article, je m'étais rendue compte que parler de la jalousie en un seul paragraphe était clairement impossible. Le sujet était bien trop vaste, et il me fallait donc l'aborder avec plus de précision : je consacre donc l'article d'aujourd'hui à ce sentiment assez...mitigeant.

Je lis beaucoup et j'entends énormément de propos selon lesquels la jalousie serait une preuve d'amour, tant qu'elle n'est pas excessive. En effet, elle serait la preuve qu'une personne tient à quelqu'un, qu'elle ne veut pas perdre sa moitié, qu'elle s'inquiète pour elle.
Tant qu'elle n'est pas excessive (donc, tant qu'elle ne devient pas du harcèlement), la jalousie est toujours excusée dans le couple. Même : la personne la ressentant a toujours raison.
La jalousie, c'est M I G N O N.

Vous imaginez bien que si j'étais d'accord avec ce principe, je n'écrirais pas cet article.
Après des années à suivre l'avis collectif, j'ai fini par me rendre compte de ce qu'était vraiment la jalousie. Et pour moi, non, elle n'est pas une preuve d'amour.

Commençons.


La jalousie est un sentiment négatif
Arrêtons de nous voiler la face : la jalousie, comme la tristesse, la colère, la haine, est un sentiment négatif. Pourquoi est-elle donc si bien vue par la société ?
La jalousie ne veut pas dire du tout "Je tiens à toi", mais "Je tiens à ce que tu m'appartiennes, à moi et rien qu'à moi". On n'autorise aucune concession : si notre moitié parle à d'autres personnes du sexe opposé (ou du même sexe dans un couple homosexuel, ou des deux sexes si les protagonistes sont bisexuels, modifiez mes propos comme bon vous semble selon votre orientation), on commence à avoir des soupçons. Si on regarde des photos sur Internet (je suis abonnée à des tumblr remplis de femmes à poil), c'est la panique, ce n'est pas correct. On ne peut même plus se masturber quand on est en couple !
En regardant ces exemples, vous voyez bien qu'il n'y a aucun risque : si votre copine regarde des photos d'hommes ou de femmes nues, si elle se masturbe, si elle a des amis hommes (ou femmes), est-ce que c'est un signe qu'elle va vous quitter ? Bien sûr que non ! La preuve que "Je tiens à toi" est finalement une façon de se trouver des excuses.


Tout le monde en relation libre ?
La question qu'on peut se poser lorsque j'accuse la jalousie est : veut-elle dire qu'on devrait tous se mettre en couple libre, voire abolir la notion du couple ?
Non.
Il y a des tonnes de schémas de couples différents : le couple libre, le couple exclusif, les gens qui s'aiment fort mais ne se considèrent pas comme en couple et gardent donc une forme de liberté très large, etc.
Ça dépend de la vision de chacun.
Je pense que l'on peut très bien être en couple exclusif et y apporter des variations, sans pour autant que cela ne devienne un couple libre. On appelle ça la flexibilité.


Et tromper, ça n'existe plus, alors ?
Je pense que la notion de respect dans le couple est toujours importante. Si le schéma du couple est exclusif, on ne va pas commencer à aller voir ailleurs toutes les semaines sans prévenir puis dire "ben quoi ? La jalousie c'est néfaste". Pourquoi se mettre en couple, alors, si on n'a rien à faire de l'autre du tout ? A nouveau, tout dépend des personnes et du couple.

En fait, je pense que deux cas sont à mettre à part : la présence et l'absence de sentiments. Même si dans les deux cas, la communication est toujours indispensable : quand on est en relation exclusive, on prévient, voire on demande.

Dans le cas de la présence des sentiments, je pense que refuser que la personne réponde à ses sentiments amoureux revient clairement à la mettre en cage. C'est dire "Je préfère que tu souffres intensément parce que tu perds ton amour, car je suis jaloux". Honnêtement, je suis la seule à voir le déséquilibre ?

Dans le cas de l'absence des sentiments, par exemple des coups d'un soir, je pense qu'ici c'est à chacun de voir où il met ses concessions. Personne A accepte-t-elle de renoncer à ses envies pour éviter d'inspirer des sentiments négatifs à Personne B ? Ou Personne B accepte-t-elle de laisser Personne A répondre à ses envies, car elle sait que de toute façon, un coup d'un soir avec quelqu'un n'est rien par rapport à la force de leur relation, ce qui prouve donc que ça ne veut rien dire ?
A chacun de voir.


Pourquoi est-elle si toxique ?
A nouveau, je vais me servir de ma relation avec Mercutio et Thomas comme exemple (on n'est jamais mieux servi que par soi-même) : j'étais en couple avec Mercutio, je suis tombée amoureuse de Thomas, je suis amoureuse des deux, je fais tous les efforts possibles et imaginables pour rassurer Mercutio et lui prouve que je l'aime toujours autant , mais...
Mais !
Je suis amoureuse d'un autre. Donc la jalousie commence.
Et aux yeux du monde, elle est tout à fait fondée.
Vous voulez mon avis ? Excusable, oui. Fondée, jamais.
Je n'allais pas le quitter. Il n'avais aucune chance de me perdre. C'était clairement "Je suis triste parce que je ne t'ai plus pour moi tout seul, tu ne m'appartiens plus".
Un autre exemple : quand j'ai parlé de ma situation à d'autres femmes, le commentaire a souvent été le même : "Si je fais ça, mon mec me tue". Je pense qu'il n'y a pas plus éloquent pour montrer la toxicité de la jalousie. Même si "tuer" est un euphémisme, on se doute de la violence de la réaction.


Faut-il blâmer les gens jaloux ?
Non ! La jalousie est un sentiment négatif, mais reste donc un sentiment ! On peut très difficilement s'empêcher d'être heureux, triste, en colère, dégoûté, déprimé, etc. C'est pareil pour la jalousie.
Elle est souvent liée à d'autres sentiments comme la peur, le manque d'estime de soi, le complexe d'infériorité. A nouveau, ces choses-là sont difficilement contrôlable.
La jalousie est humaine.

Ce que j'essaie de pointer du doigt ici, c'est l'acceptation, voire la glorification de la jalousie. Tu es jaloux ? Wow, tu es si amoureux !
Non, tu es victime d'un sentiment négatif qui enchaîne la personne que tu aimes. Trop bien.

Ressentir la jalousie est quelque chose de normal. S'en servir comme excuse pour interdire des choses à sa moitié de façon injustifiée, c'est toxique.
Partez de ce principe : en vous mettant en couple, vous avez la chance d'avoir la personne que vous aimez. Pas de la posséder.
Posséder, ce n'est pas aimer.



11 commentaires:

  1. Article très intéressant, mais je me dois de noter un contresens un petit peu gênant... Dans la phrase "Même si "tuer" est un euphémisme" il me semble évident que tu veux parler d'hyperbole et non d'euphémisme, l'euphémisme étant une figure de style visant à l'atténuation. Voilà !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci, oui, je me suis trompée! Je change ça des que je suis sur mon ordi. :)

      Supprimer
  2. Ça fait des années que je dis que le jalousie n'est pas toujours bonne pour un couple et a chaque fois on me dit que "si ça prouve que t'aime à mort" J'aime Luc, " à mort" mais je ne suis pas jalouse. Je l'ai été une fois et j'ai pas aimé.

    Je pense être une des rares à voir dit que je n'allais pas tuer mon mec sur le champs. Déjà, s'il est mort il ne peut plus s'expliquer. Et puis je crois que c'est important de discuter et de connaitre le dessous de la chose.

    Dis tu regarde tes mails? Parce que je t'en ai envoyé un lundi et j'ai pas eu de réponse. (Ps; je n'ai tjs pas de voiture ce jour) C'est pour savoir si tu adresse mail si ce site est toujours bien valide ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est bien valide, mais je n'ai rien reçu :/

      Supprimer
    2. Mais flutes! Outlook de mes couilles! C'est pas la première fois que ça m'arrive en plus!

      Supprimer
  3. Attention à ne pas faire d'amalgame entre des généralités sur la jalousie (la jalousie met en cage, c'est toxique, etc) et ton histoire personnelle qui est très particulière. La jalousie excessive empêche l'autre de vivre, certes. Mais vouloir la fidélité de l'autre, ce n'est pas le mettre en cage et ne pas vouloir son bonheur. A mon sens, ton histoire personnelle ne peut servir d'exemple pour un article sur la jalousie de manière générale, c'est un cas trop particulier. Respectons le désir des gens à être polygame. Respectons aussi celui d'autres personnes à être monogame et à vivre la fidélité dans leur couple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon histoire a servi d'exemple parce qu'il m'en fallait un. Je ne pense pas qu'il y ait besoin d'être polyamoureux pour revoir son jugement sur la jalousie.

      Supprimer
  4. Ton point de vue se tient sur de nombreux points. Mais la notion d'amour est personnelle, les attentes de chacun différentes, et le tout est de trouver une personne qui saura comprendre et adhérer à notre vision des choses. Même si l'attente en question est la monogamie, jai envie de dire : et alors tant que ça leur convient? :)

    Je reste d'accord sur le fait que la jalousie est nocive elle n'a jamais fait de bien à personne. Elle peut cependant pousser à se surpasser comme ça a déjà été mon cas. J'ai eu une période sans jalousie à la limite du je m'en foutisme et je me laissais trop aller à tout point de vue. Chacun le vit différemment encore une fois. Tout ça pour dire que justement car la jalousie est un sentiment humain, on ne peut pas la juger ni la raisonner car elle impacte chacun d'une manière chaque fois nouvelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai aucun souci avec la monogamie absolue mais il faut qu'elle contente les deux personnes, non ?

      Supprimer
    2. Bien évidemment. Tout comme la polygamie doit contenter toutes les personnes impliquées....

      D'une manière générale, une relation quelle qu'elle soit, doit contenter toutes les personnes impliquées.

      Supprimer
  5. Oui c'est bien ce que j'ai dit ! :)

    RépondreSupprimer