dimanche 29 juin 2014

Comment Habitrpg va changer votre productivité

Je me remets doucement dans le bain du blogging en vous parlant d'un site découvert récemment et qui a changé mon rythme de vie (et qui risque fort de changer ma vie dans sa globalité) : Habitrpg

Le principe de ce site (et de cette application, car Habitrpg est également disponible sur Android et Itunes) est de faire de votre vie un jeu :

Vous incarnez un petit personnage.

Ça c'est moi.
Comme vous pouvez le voir, vous avez une barre de santé (en rouge) et une barre d'expérience (en jaune). Et comment faire pour gagner de l'expérience? Je vous le donne en mille :


Comme ceci. C'est aussi simple que ça : Habitrpg vous propose de vous montrer productif, de réaliser vos tâches à faire dans la vraie vie, pour vous offrir des points d'expérience sur ce site. Votre petit personnage peut donc monter de niveau, gagner de l'équipement, avoir une monture et un familier et déchirer sa race.

Mais il peut également perdre des points de vie, ce qui peut vous motiver encore un peu à faire vos tâches quotidiennes. Comme ceci :


Et comme cela :



Dans l'onglet "quotidiennes", vous mettez les tâches que vous voulez faire chaque jour (sport, écriture, etc). Ainsi, chaque jour, elles réapparaîtront dans votre liste de tâches à accomplir (c'est absolument déprimant). Et si vous oubliez de les faire, vous perdez des points de vie.
Dans l'onglet "habitudes", vous pouvez essayer de vous débarrasser d'une addiction (exemple : la cigarette) et vous encourager à en adopter une bonne (exemple : prendre les escaliers au lieu de prendre l'ascenseur). Dans mon cas, si je mange un en-cas mauvais pour la santé (genre si je m'enfile un pot de glace entier), je clique sur le "-" et je perds des points de vie. Mais si je me jette sur une pomme, ou de la noix de coco ou un sandwich au beurre de cacahuète après le sport, je clique sur "+" et je gagne des points d'expérience.
Dans le cas de la cigarette, vous pouvez choisir de n'avoir qu'un bouton "-" où cliquer si vous vous en allumez une. Ou dans le cas des escaliers, vous cliquez sur "+" si vous les prenez, ou sur "-" si vous choisissez l'ascenseur.

Par contre, si vos points de vie descendent trop, je vous conseillerais soit d'acheter une potion (disponible au niveau 2 seulement, et qui coûte des pièces d'or) (oui, vous gagnerez aussi du pognon), soit de vous mettre un bon coup de pied dans le fondement pour accomplir le plus de tâches possibles et ainsi de monter de niveau (et récupérer tous vos points de vie).
Parce que si vous perdez tous vos points de vie, vous mourez.
Et si vous mourez, vous descendez d'un niveau et perdez tous vos équipements. Et c'est la grande loose.

Pour les couleurs de tâches, chaque tâche commence en jaune, puis devient verte si on la respecte bien à temps, et passe au orange puis au rouge si on l'oublie trop souvent. Il faut savoir qu'une tâche rouge fait perdre plus de points de vie, mais apporte aussi plus de points d'expérience une fois accomplie.
Moi, je ne sais pas, je dois buguer parce que j'ai trois tâches qui sont oranges-rouges depuis plusieurs jours alors que je les accomplis bien quotidiennement. Mais bon, ce sont des points gagnés, hé hé hé.
Ou des points de vie perdus, hu hu hu.

Personnellement, si vous voulez savoir comment je vis tout ça, je vous dirai qu'à présent, je n'écris plus pour ma joie de terminer mon roman.
Je ne fais plus de sport pour me sculpter un corps de badass.
Je n'écris plus dans mon journal pour garder des souvenirs de celle que j'étais.
Je ne médite plus pour m'élever spirituellement.
Je fais tout ça pour ne pas perdre ces putain de points de vie de merde de sa mère la pute.
Ce qui est plutôt efficace parce que je ne me suis jamais sentie aussi productive. Et fière de moi.

Comme ma liste de Quotidiennes est assez longue, j'ai tendance à ne faire qu'un seul point de ma liste de choses à faire, en fin de journée, quand j'ai bien tout terminé. Et finalement, c'est un rythme qui me convient plutôt bien.

A la base, je ne suis pas quelqu'un de productif. Je suis très paresseuse, je procrastine beaucoup et finalement, les choses à faire s'entassent (ma liste est interminable, en fait, j'ai beaucoup de retard) et je me retrouve vite débordée. J'ai vraiment trouvé que ce site allait beaucoup m'aider et il me semblait presque urgent de le partager avec vous.

J'espère que cela vous donnera envie d'essayer, et que ça vous aidera.

Je vous souhaite une excellente journée,
Avec ton mon amour productif,
Canalis

mardi 24 juin 2014

Nouvelles

Bonjour tout le monde ! J'espère que depuis mon dernier article, plein de bonnes choses vous sont arrivées, et que vous êtes plus épanouis qu'auparavant.

J'ai, après plusieurs semaines de pause, décidé de ne pas créer un nouveau blog comme je l'avais convenu au départ, mais de rester sur celui-ci. Je m'y sens bien installée, je l'aime beaucoup, et je veux que mes anciens articles restent facilement trouvable.

Par contre, oui, j'ai un nouveau p'tit nom. L'ancien, Decay, avait comme traduction "pourriture, pollution, moisissure" et je me disais qu'il ne me convenait plus du tout, que je n'avais plus envie d'avoir un tel mot comme pseudo, même avec humour.
Bon, je l'ai troqué contre le nom d'un personnage de la Comédie Humaine de Balzac qui n'est rien d'autre qu'on sombre saligaud mais...on n'a pas toujours la logique qu'on veut.

Je voulais axer mon nouveau blog sur des sujets comme la spiritualité, la recherche du bonheur, et d'autres choses positives du genre, mais ensuite, je me suis dit que mes billets militants ne devaient pas être oubliés : je pense que mon rôle dans la vie est de changer les mentalités des gens, je ne dois pas m'arrêter pour un peu de négativité sur mon blog.

Représentation de la négativité en ré mineur
Je pense que beaucoup de choses dans ma vie ont évolué depuis mes derniers articles, et ce sur beaucoup de plans. Peut-être puis-je en faire le tour pour que vous puissiez un peu voir où j'en suis ?

J'ai fini mes derniers examens la semaine passée. Les résultats sont tombés il y a quelques jours et j'ai deux examens de passage. J'ai d'abord été très en colère et très frustrée, je ne pense d'ailleurs pas beaucoup étudier pour cela, car ce que je veux faire plus tard n'implique pas d'avoir un diplôme de rhéto. Alors nous verrons si je les réussis ou non, mais de toute manière, j'ai bien l'intention de continuer de tracer ma route comme prévu : cette année était ma dernière année scolaire, point final. On tourne la page.
Pour expliquer, donc, ce je-m’en-foutisme face à mon diplôme, il faut savoir que la majorité des formations ne demandent pas d'avoir un diplôme d'enseignement secondaire supérieur, mais inférieur (donc la quatrième, ou seconde en France). Et il est hors de question, pour moi, de me lancer dans des études à un seul moment de ma vie : j'en ai assez donné au cours de ces 16 dernières années, j'aimerais que ma valeur ne soit plus déterminée par des points. Donc si jamais tout ne se passe pas comme prévu, et que mon sex shop doit fermer, je me lancerai dans d'autres formations. Je ne déciderai pas à 22 ans de me lancer dans trois ans d'étude, il en est hors de question. Je pense que j'aurai du mal à imposer mes choix auprès de mon entourage, mais je pense que je serai la seule à vivre ma vie, donc je pense qu'il est à moi d'en décider du contenu.

Ma vie et ma vision du monde qui m'entoure ont également beaucoup changé depuis que je me suis intéressée de près à la Wicca, pour laquelle j'écrirai sans doute un article une fois que je serai pleinement renseignée et que je n'aurai plus la moindre lacune. J'ai donc pris conscience de l'existence d'une multitude de choses qui m'entourent et qui n'ont pas toutes un rapport avec la Wicca, même si cette dernière m'y a ouverte : je sais que des entités veillent sur moi, que les choses arrivent pour une raison et que mon mental, ma volonté, peuvent avoir une emprise incroyable sur mes vibrations et donc les événements qui m'arrivent. Vous risquez donc d'entendre parler sorts, divination, Veilleurs, guides, méditation et autres. Et ça va être cioule parce que j'aime tout cela.

Et on parlera de running. Parce que j'aime le running.

J'aime le running et les brassières roses
Et on parlera de danse orientale. Parce que j'aime la danse orientale.

Et on parlera de sexe. Parce que j'aime le sexe.
Non.
En fait si.

On parlera de ma chatte. Parce que j'aime ma chatte.
J'ai vu la peur dans vos yeux.
Sinon oui je suis entourée de gens qui dorment.
Mon dossier image est composé à 98% de photos de Thomas en train de dormir.
Sorry not sorry
Sinon, pour revenir à ma relation polyamoureuse-de-la-mort avec Mercutio et Thomas, qui paraissait si cauchemardesque et houleuse au début, cela fait 4 mois.
Et finalement, nous allons bien. Genre tous les trois. Oui. Si bien que Mercutio était triste lorsque j'avais failli quitter Thomas. Si bien que Thomas il a l'air heureux et dit qu'il est heureux. Si bien que les gens continuent de dire "OMG COMMENT TU LES FAIS SOUFFRIR U SLUT". Le déni tu vois.

Enfin, on parlera aussi de féminisme, de poils, de conventions sociales et de plein de trucs pas drôle mais on sera bien. Vous et moi. Ici. Là.

Enfin, je suis contente de revenir et j'espère que j'arriverai à me montrer régulière malgré mon roman sur lequel je dois encore bien avancer (il a dépassé ses 200 pages Word la semaine dernière, ça devient un gros, gros bébé).

A bientôt,
Canalis
(J'ai failli dire Decay ha ha ha je me hais)