jeudi 4 décembre 2014

Comment utiliser Pinterest pour rester motivé concernant différents aspects de votre vie ?

Comme vous avez pu le voir dans bon nombre de mes articles, je suis assez exigeante envers moi-même. Je pratique plusieurs activités sportives (danse orientale, bodybuilding, running), j'ai également arrêté le mauvais sucre récemment et il m'arrive aussi, de temps en temps, malheureusement, de ne pas avoir un corps à la hauteur de mes espérances.
Honnêtement, j'aime  mes projets et mes ambitions. J'ai horreur de stagner, de ne pas avancer dans quelque chose, de rester la même personne au même point. J'ai été paresseuse toute mon adolescence et ça ne m'a jamais servie ; je ne me sens épanouie qu'avec des objectifs par poignées.
Réussir quelque chose me donne un énorme sentiment de fierté et m'aide dans les moments les plus bas : je me sens nulle ? J'ai réussi un Nanowrimo, j'ai couru 11 km, j'ai fini un premier jet de 206 pages, bien sûr que non je ne suis pas nulle !

Mais tout cela demande de la motivation. Quand j'ai la flemme, il faut quelque chose pour me botter les fesses. Quand je me sens triste, complexée, mal dans ma peau, il me faut quelque chose pour me rassurer.
Et pour se faire, j'ai Pinterest.
Avant, ce site ne me servait qu'à stocker quelques jolies images, peut-être un peu d'inspiration, mais ça s'arrêtait là.
Depuis quelque temps, je m'en sers comme "remonte-bretelles" et "boîte à idées pour m'améliorer moi-même" et tout de suite, j'en fais une utilisation plus régulière, voire constante, utile, presque indispensable.
Je vous présente ma façon de m'en servir :


Ce premier tableau est un tableau qui me sert de fourre-tout chaque fois que je me dis "tiens, je devrais essayer ça sur ma propre personne". Quand je me sens un peu fade, un peu banale, je vais directement chercher des photos pour nourrir ce tableau et pour trouver de nouvelles idées pour améliorer mon apparence (fringues, piercings, maquillage, etc).

Cliquez ici pour voir le tableau en entier

Celui-ci me sert lorsque je n'ai pas beaucoup de motivation pour me rendre à la salle de sport pour le bodybuilding. Honnêtement, je n'aime pas beaucoup me rendre à la salle de sport. Le trajet m'ennuie, et lorsque j'arrive, je suis confrontée à la présence des autres et à une certaine compétitivité (que je suis certainement la seule à ressentir). L'introvertie en moi n'est pas contente.
Du coup, lorsque j'ai juste envie de rester chez moi et de glander, je peux regarder ce tableau. C'est l'un de mes chouchous. Je choisis les photos avec soin et quand j'ai le temps, je trouve une citation encourageante pour chacune d'elles.

Cliquez ici pour voir le tableau en entier


Comme vous avez pu le voir au travers de mon blog, j'aime beaucoup écrire. Des romans, surtout. Vous avez sans doute beaucoup entendu parler de "La treizième arcane" (renommé "Péchés" récemment, après que j'aie terminé le premier jet). Pour vous expliquer le topo, quand je commence un roman, j'aime créer un tableau où je réunis des photos de personnes ressemblant à mes personnages (parfois, ce n'est pas à la hauteur de mes espérances, comme Violette qui ne ressemble, mis à part la couleur des cheveux, pas du tout à Violette, ou Suzan qui est représentée ici adulte).

Cliquez ici pour voir le tableau en entier


Même chose pour mon dernier roman en date, le petit nouveau que je voulais écrire lors du Nanowrimo.

Cliquez ici pour voir le tableau en entier

Je l'ai annoncé récemment dans un article : j'ai arrêté le mauvais sucre depuis une semaine. Même si mon objectif s'est un peu rajusté (j'ai le droit à du chocolat très noir (au moins 85%) et à ce qui est offert par une tierce personne, mais en très petite dose bien séparées), je suis toujours dans la course, et finalement, ce n'est pas si difficile que ça. Je commence même déjà à trouver certains jus de fruits beaucoup trop sucré, et j'ai même constaté un certains dégoût envers un bon nombre d'aliments sucrés (boire du soda me paraît maintenant improbable, et il en va de même pour les gâteaux). Le binge me semble maintenant aburde. Comment ai-je pu m'infliger ça ? Et je constate déjà que le soir, mon ventre est bien moins gonflé qu'avant (alors que j'ai mangé du riz blanc ce midi, ce qui aurait dû le faire gonfler comme une baudruche).
Bref, voici mon fameux tableau duquel je vous parlais dans mon article.

Cliquez ici pour voir le tableau en entier

Ici, un tableau que j'aime beaucoup : je l'ai dit, j'aime m'améliorer, devenir une meilleure personne, comme une version Deluxe de moi-même. Du coup, j'aime puiser dans ce tableau des idées et objectifs à atteindre. Chaque semaine, je note dans mon agenda un objectif de la semaine, et je m'y tiens. C'est vraiment motivant et ça m'aide à positiver.

Cliquez ici pour voir le tableau en entier

J'ai 2h30 de danse par semaine. Enfin...par semaine...il faut savoir que ces 2h30 sont groupées en un bloc le lundi soir. Le premier cours est facile, mais le second est tout de suite plus ardu, et comme les pas sont nouveaux et un niveau au-dessus, il m'arrive souvent d'avoir un peu peur de me rendre en cours et de me retrouver face à ma médiocrité (pas assez de souplesse, pas assez de grâce, tenue merdique, visage terne, 2h30 devant un miroir quand on ne se sent pas au mieux de sa forme, c'est long).
C'est pour ça que j'ai créé un tableau spécialement pour mes cours. Tous les dimanche, je pioche une citation dedans et je la retranscris dans mon agenda, juste à côté du mot "danse", avec un petit coeur d'encouragement.
Et bien je peux vous dire que parfois, on se sert de certaines citations comme de bouées quand on galère.

Cliquez ici pour voir le tableau en entier

Et enfin, le dernier mais pas des moindres : le tableau sur le body positive. 
Parfois (souvent), je complexe. Mes seins sont petits, mon ventre est gros (je stocke tout là, en fait. Et pour vous faire une idée, ma poitrine et mon ventre ont les mêmes mensurations), je me sens trop fadasse et peu digne d'intérêt...
Ce tableau est comme une bouée de sauvetage pour moi. Elle me permet de me rappeler des valeurs importantes concernant mon corps et de ne pas perdre de vue le fait qu'aimer son corps est plus enrichissant que le rejeter.

Cliquez ici pour voir le tableau en entier

Et vous, connaissiez-vous Pinterest ?
Avez-vous un compte ?
Comment l'utilisez-vous ?


Vous aimez le blog ? Venez faire un tour sur la page Facebook de Vaste Blague ou n'hésitez pas à faire un tour sur les autres réseaux sociaux en cliquant sur les bouton dans la colonne de droite :) Des baisers !

6 commentaires:

  1. J'ai aussi un compte pinterest, mais c'est plus du stockage de belles photos (genre des photos de tatouages, de cheveux colorés, du lolita). Quoique à bien y réfléchir j'ai aussi un tableau de sport à faire à la maison (salle de sport=trop cher), et un truc qui regroupe les citations positives.
    En fait pinterest me sert surtout à m'inspirer de façon quotidienne, je crois ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais aussi un tableau de programmes sportifs pour la maison en début d'année ! Mais finalement à un moment ça m'a ennuyée et j'ai arrêté.

      Supprimer
  2. J'avais pas du tout pensé à pinterest comme un outil de motivation. :) J'ai déjà un tumblr alors j'me suis un peu dit "rofl, pinterest, tumblr, weheartit c'est le même truc pour mettre des jolies photos" ahah.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne trouve pas, personnellement. Pinterest est vraiment plus organisé ! En fait je n'ai pas du tout la même utilisation de tumblr ^^

      Supprimer
  3. Je débute sur Pinterest, ton article est très intéressant !

    RépondreSupprimer