vendredi 12 septembre 2014

[Lecture] "Rebelles" d'Anna Godbersen

Quand nous avions 12 ans, lors de la Foire du Livre de Bruxelles, ma sœur avait acheté les deux premiers tomes de la série The Luxe d'Anna Godbersen. Six ans plus tard, je me décide à poser la main dessus.


Editeur : Albin Michel
Année d'édition : 2008
Genre : Jeunesse, romance historique
Nombre de pages : 452
Prix : 17.25 €

"Des filles rebelles dans des robes sublimes font la fête jusqu'à l'aube. Des garçons irrésistibles aux sourires machiavéliques ont des intentions suspectes. Mensonges, secrets et scandales. Nous sommes à Manhattan... en 1899."

Ce roman prend place en pleine bourgeoisie de Manhattan, lors d'un bal costumé organisé par Pénélope, riche héritière persuadée d'épouser d'ici peu Henry, jeune premier aimant profiter de la vie au lieu de s'occuper de ses responsabilité de membre de la famille la plus célèbre de la ville. Lorsque son père le force à épouser Elizabeth, jeune bourgeoise plus que parfaite, il est contraint d'accepter au grand dam de Pénélope qui prend la décision de se venger de sa meilleure amie (c'est cool l'amitié à Manhattan).
Elizabeth, quant à elle, n'en mène pas large non plus car sa famille se retrouve sans le sous et, pour garder cela secret, sa mère la force à accepter la main d'Henry, alors que la pauvre est amoureuse de Will, palefrenier de la famille.

Franchement, si l'auteure ne s'est pas lourdement inspirée de la série Gossip Girl, je suis un alpaga. Nous avons des riches, une riche un peu plus méchante (brune), une autre riche un peu plus gentille (blonde), et d'ailleurs elles sont meilleures amies, la méchante riche a un ami tout aussi riche et méchant qu'elle qui l'aide à faire ses sales coups, et la gentille riche est amoureuse d'un pauvre parce qu'elle, tu comprend, elle a de vrais sentiments et elle n'est pas superficielle comme tous les autres, tu vois.
Bref, attendu, sur-attendu, trop attendu.

Points positifs
- La couverture est jolie, accordons-leur au moins ça.
- La présentation des chapitres est assez sympa : chaque chapitre commence avec un article de presse, un billet, etc. Ce qui rend les choses un peu plus dynamiques.
- La fin est assez bonne et bien trouvée.
- Quand on analyse les choses plus en profondeur, il n'y a pas de méchant ni de gentil à proprement parler. Les méchants ne font pas de mauvaises choses juste pour le plaisir, et les gentils ne sont pas spécialement parfaits et ont, eux aussi, des intérêts personnels. Personnellement, c'est quelque chose que j'apprécie. Les Seigneurs du Mal, c'est bien, mais ça ne tient pas la route. Je ne vise là aucune saga jeunesse ne mettant en scène aucun jeune sorcier et aucun méchant strictement méchant, non non non.

Points négatifs
-Aucune originalité. Genre. Zéro.
-Encore moins d'originalité sur les relations. Une jeune fille riche reniant ses aises parce que la pauvreté, c'est tellement plus authentique, ce n'est pas que ça a été vu et revu...mais c'est tout comme.
-Les dialogues sont souvent mal formulés et pas très clairs.
-J'ai pu voir des phrases mal construites, des répétitions...
-Il y a quelques fautes de narration, le style est parfois beaucoup trop familier.


Comme impression générale, je dirais que ce n'est pas un roman de grande qualité, même s'il m'a plutôt distraite. C'est facile à lire, on ne s'ennuie pas, je risque même de lire le second tome. mais ça s'arrêtera là.

Note : 12/20



6 commentaires:

  1. Je l'ai lu aussi. Comme toi, j'ai passé un bon moment, mais sans plus. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins, on aura passé un bon moment ^^

      Supprimer
  2. je suis d'accord avec toi, la couverture est géniale ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que je n'ai pas compris c'est que la couverture a complètement changé quand il est sorti en poche, c'est vraiment dommage é.è

      Supprimer
  3. Il est vrai que ça n'a l'air que d'une pale copie de Gossip Girl...

    RépondreSupprimer