lundi 24 mars 2014

Journal d'une pute.

Hey Mr. Brown, 
One day I'll be you 
And although I'm only eight now, 
You need to hear my rules : 
Never stop playing, 
Never stop dreaming and,
And be careful not to 
Turn into what I hate.

Ne pas vomir ne pas vomir ne pas vomir ne pas vomir.
J'ai peur. J'ai vraiment peur de tout ça.
Je me sens de plus en plus stressée, oppressée. Je ne sais vraiment pas quoi faire et je ne trouve aucun modèle sur lequel me baser. Je suis vraiment paumée, finalement.
Je pensais que ce serait suffisamment simple pour que je sois à la hauteur, mais finalement tout est compliqué à mourir. Je me disais qu'il suffisait d'aimer, que finalement, c'était ça, les fondations d'un couple, non ?
Finalement il y a tellement d'autres facteurs qui entrent en jeu.

Am I the hero in my own daydream ?
Am I the villain, are things as they seem ?

Parfois je me dis que je suis vraiment cruelle, que je suis vraiment une égoïste, que je suis vraiment une pute. Parfois je me dis que j'ai faux sur toute la ligne. Parfois je me dis que ça ne tiendra jamais. Parfois je me dis que c'est une relation toxique, que ça nuit à tout le monde.
Suis-je heureuse ? Certainement pas. Le sont-ils ? Encore moins.
Mais je les aime, vous comprenez ?

Tell the tale of a faithless king
And how his wifes had been suffering
Each day he wed another wife
And each morning he would take another life
And loyalty, could not be find ?
Until the day he met Scheherazade

Chaque fois, les mêmes paroles reviennent.
Ça me rend triste, je le hais, je pense pas pouvoir tenir longtemps, quel bel ange opportuniste, tous mes rêves s'effondrent, j'aurais aimé qu'on soit seuls, j'ai sans cesse peur.
Et chaque fois je ne sais pas quoi dire. Et chaque fois je me sens oppressée.
Ceci n'est pas une relation polyamoureuse.
Personne n'est consentant.
Et je ne suis même pas sûre de l'être moi-même.

All alone in a crowd
With strangers who all know me
And I try to be friends
But there's no one here who chose me
Should I run ?
Should I hide ?
Should I change my life completely ?
Should I hold me inside ?
Or keep my anger hid discreetly ?

Je ne sais même pas comment m'exprimer, je suis complètement paumée. J'attends qu'ils prennent des décisions à ma place mais je ne suis même pas sûre de le vouloir. Je ne sais pas quoi demander et je ne sais pas quoi faire.
J'ai demandé à Mercutio de ne pas me parler cette semaine. Je veux rester seule et ne plus penser à rien. Mais je ne sais même pas si ça va arranger quoi que ce soit, finalement. Je ne sais pas quoi faire, en fait. Je voudrais être sourde et aveugle, comme ça je n'entendrais la voix et ne verrais le visage de personne.
J'ai encore son odeur sur moi. Merde.



Crédit paroles et citation:
*Abney Park - Letter between a little boy and himself as an adult
*Abney Park - My Life
*Abney Park - Scheherazade
*Abney Park - Blowing off steam
*Anaïs Nin - Journal

16 commentaires:

  1. Tu n'es pas une pute, d'ailleurs je n'aime pas ce mot. Pourquoi devront-on rabaisser à ce mot des femmes faisant l'amour contre de l'argent? (J'ai l'impression que c'est une invention des personnes rendant visite au dites "putes" qui ,pour se soulager, les ont brimées) Fin de la parenthèse bizarre.
    Sincèrement une relation polyamoureuse je n'y croyais pas. Puis après je me suis renseignée et finalement je pense que c'est possible. Tu peux y arriver malgré les critiques et les hauts et les bas. Ta relation avec Mercutio ne fut pas facile au début (enfin je me base sur tes précédents articles) et pourtant une fois mise en route tout a eu l'air de bien fonctionné. Je suis certaine qu'avec du temps et de la patience (pour tout les trois parce que que ce n'est pas forcement à toi de tout faire) ça devrait aller. Soit forte et fait toi confiance.Si tu aimes les deux alors faites en sorte que tout aille mieux,si finalement tu décides d'une relation plus "conventionnelle" alors réfléchis et agis.
    Je pense que tu détiens la solution,il faut juste du temps et que tu t'écoutes. J’espère t'avoir remonter le moral. Courage Decay tes lecteurs te soutiennent :)

    Physalis (qui commente beaucoup en ce moment)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, tu me redonnes du courage. Si tu penses que ça peut marcher, alors c'est que c'est possible, et je veux en être !

      Supprimer
  2. Ben ma p'tite louloute ... je me permet, je dois bien avoir deux fois ton âge. J'ai vécu des tas de trucs bizarres, non "conformes", j'en ai bavé et fait bavé, j'ai pleuré, souffert, vomi, j'ai crié, hurlé ... bref j'ai vécu. Je vis toujours et de mieux en mieux, avec plus de rides, de cheveux gris (je fais des teintures, faut pas exagérer quand même) mais aussi plus de sérénité, de recul et du sentiment d'avoir bien vécu et de continuer (plus calmement). Bref je me permet de te dire que si tu n'es pas bien il faut trouver autre chose : un petit breack toute seule, un WE chez une amie, tes parents, ta famille, que sais-je? Eloigne toi un peu pour savoir ce qui te manque. Je te lis depuis quelques mois, c'est la première fois que je commente car ça m'attriste de te savoir si mal, si jeune et si mal. Et si , tout au fond de toi, tu connaissais la solution?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si je connais la solution. Parfois, des idées me traversent la tête mais elles me semblent toutes horribles.

      Supprimer
  3. Mmmm déjà arrête de te rabaisser, ça n'arrangera rien, et puis tu le penses pas vraiment au fond sinon tu n'en serais pas là où tu en es.

    Ensuite, non une relation où au moins un protagoniste n'est pas consentant/heureux ne pourra pas marcher mais ça vous aviez besoin de le découvrir vous-même. (le poly peut marcher mais faut quand même que les 3 le veuillent)

    Enfin, oui la pause c'est cool mais surtout, te souviens-tu de ton dernier article, sur le fait que les gens attendent que la reconnaissance arrive sans travail de leur part ? Pourquoi attends-tu que la solution arrive sans travail de ta part ?

    Tu te connais maintenant, je pense que tu es une des filles les plus mûres que je connaisse donc créé toi l'ambiance parfaite pour méditer et réfléchir à tout ça, fais en sorte d'être en condition pour y penser calmement. Aucun problème n'est insoluble, il y a juste des solutions qu'on ne peut/veut pas voir tout de suite. Courage ma belle, tu vas y arriver, tu es forte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais quelle est la différence entre ce que tu me décris et une pause ?

      Supprimer
    2. Ah mais aucune >< , fais la pause mon conseil, plutôt ma proposition c'est plutôt un moyen de profiter de ta pause pour trouver une solution pas dans le choix d'une pause ou pas. Mon dieu, je suis pas claire :/

      Supprimer
    3. Si, je comprends mieux :D

      Supprimer
  4. CESSE DE TE TRAITER DE PUTE, NOM DE DIEU!!!!!!! Quand je t'entend parler comme ça j'ai envie de te coller des baffes!

    bon maintenant... je pense qu'une relation que ce soit à deux ou a trois, il faut se donner les moyen de réussir. Mais même comme ça, tout n'est pas rose et tout n'est pas simple. Comme tu le dit si bine dans un de tes précédant articles: rien ne tombe tout cuit. Et je me doute bien que tu fais des effort pour que cette relation fonctionne. Maintenant, si une des personnes est malheureuse ou pas vraiment consentante, cela devient une ch'ti peu bancal. Et ce qui est bancal fini un jour où l'autre par se casser la gueule. Malheureusement, comme je l'ai déjà dit, je n'ai pas de solution miracle ni de baguette magique. Pas de panacée universelle non plus. sinon je t'en aurai envoyé des caisses entières.

    parfois, quand on est le nez sur un problème, on ne voit pas la solution. Comme dit si bien fluffy, essaye de pouvoir méditer au quelque chose dans le gout.

    tu es une grande fille, tu as une maturité que je n'avais pas à ton âge. Tu te connais, tu es forte. quoi qu'il en soit je sais que tu fera les bons choix (le suicide n'est pas une option ;) ) Et quoi qu'il en soit, je continuerai de te respecter, de t'apprécier et de te soutenir de la même manière.

    courage poulette et je suis là hein :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah et si t'as besoin d'être en dehors de tout ça, j'ai besoin de bras pour déménager le 4 avril...

      Bien évidemment, ceci n'est pas sérieux ;)

      Supprimer
    2. Parfois j'ai des solutions mais tout est trop effrayant.

      Supprimer
    3. Bah mais j'ai été hyper dure dans mes propos... où sont donc passée mes pincettes? j'espère ne pas t'avoir trop choquée/vexée/attristée...

      Supprimer
    4. Non, pas du tout ! Ne t'inquiète pas :)

      Supprimer
  5. Coucouuuuuuu !
    Je me demandais si tu ne devais pas, disons, sortir deux semaines juste avec Thomas puis deux semaines juste avec Adriàn (ou vice-versa), pour voir comment ça se passe dans les deux cas ? Je ne sais pas si c'est une bonne idée, vraiment, mais je suppose que ça vaut toujours la peine de tenter - même si j'ai cru comprendre que cette soirée, avec Adriàn, avait été complètement catastrophique...
    Bien à toi,
    Félicie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois pas que ce soit la meilleure solution franchement... Et puis faut peut-être aussi un peu penser aux sentiments d'Adriàn et Thomas là-dedans (Decay, je ne dis pas que tu ne le fais pas ;) ) et leur dire qu'on va sortir exclusivement avec chacun des deux pendant deux semaines et voir ce qu'elle préfère, c'est pas très confortable et naturel comme situation...

      Supprimer
    2. Je sais, et je l'ai dit, je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée. Et de toute façon, si Decay ne tient pas, elle peut toujours arrêter en cours de route...

      Supprimer