mardi 25 février 2014

Article à quatre mains : nous sortons tous les deux avec la même personne

Comme mon dernier article soulevait quelques interrogations au sujet de ma relation avec Pomme et Mercutio, j'ai pris la décision de les laisser écrire un article à quatre mains pour qu'ils puissent vous donner eux-même leur point de vue. 
Et comme il s'agit de leur article, ce seront aussi eux qui répondront aux commentaires. Comme ça, vous serez libre de poser d'avantage de questions ou de lancer plein de discussions passionnantes et passionnées.

Decay allumeuse

Au départ, comment avez-vous pris l'idée d'une relation polyamoureuse ?
Pomme : Une relation polyamoureuse ? Au tout début, premiers instants, je n’y ai pas tellement réfléchi, je me suis dit que ça aurait pu être chouette, marrant, je ne m’étais même pas posé la question de si ça aurait pu marcher, je me suis dit qu’on allait voir ce que ça allait donner. Ensuite, j’ai commencé à trouver ça complètement absurde, ça n’avait absolument pas l’air d’une relation sérieuse, je me suis dit qu’à un moment j’aurais quand même dû partir car ça n’allait pas marcher, et donc pour moi, continuer ne servait à rien … Surtout que je n’étais pas vraiment certain de mes sentiments, je me posais plein de questions…Car non, je n’étais jamais tombé amoureux auparavant. Surtout qu'à chaque fois que je voyais Anaïs en compagnie de Mercutio, c'est à peine si j’osais approcher, et ça n’a toujours pas changé ; je trouvais ça perturbant, je ne pensais pas pouvoir arriver à quelque chose dans une relation telle que celle-ci. Je ne peux pas vraiment dire ce que je ressentais à ce moment-là, j’avais surtout peur de n’être qu’amoureux car elle l’était aussi, mais j’évitais ce genre de questions car sa présence était vraiment agréable, et ça m’embêtait de devoir chaque fois me torturer pour savoir si je l’étais vraiment, amoureux, alors que c’était presque évident. En plus de tout ça, je me sentais aussi de trop. Oui, lorsque une personne totalement innocente (Mercutio) te fixe  pour avoir entravé sa vie, tu commences à avoir de gros remords (en même temps d’avoir peur pour ta peau, mais c’est autre chose). La relation polyamoureuse était complètement inconcevable, et ça me rendait vraiment triste, non pas pour moi mais pour elle, je ne savais pas qu’elle avait autant de sentiments pour moi. Je n’avais pas vraiment l’habitude de ce genre de choses. Et donc, on va dire que je me suis un peu « forcé » pendant ces moments-là, à ne pas paraître triste (ce n’était absolument pas convaincant), à espérer que notre relation, à deux, se développerait, car je la sentais bloquée. Ça n’avançait absolument pas pour moi. C’était un stress permanent.


Mercutio : Ma première réaction à la mention d’une relation polyamoureuse fut « merde, je vais partie de ces mecs qui ne savent pas rendre leur copine heureuse », et bien que cela a été démenti un nombre incalculable de fois par Decay (je sais pas comment il faut l’appeler sur ce blog), je garde encore ce sentiment en moi.
J’ai eu énormément de mal à accepter que quelqu'un puisse « s’introduire » dans mon couple, dans cet environnement idyllique que je m’étais construis. J’ai eu le sentiment d’être trahi, puis d’être un salaud, puis d’être à nouveau trahi, et ce en boucle pendant pas mal de jours.
J’ai mis  à peu près quatre semaines à accepter cette situation, quatre semaines de pleurs, de regards haineux à Pomme (hé sérieux ‘faut changer ce nom) (d’ailleurs je m’en veux beaucoup de m’être abaissé à regarder les gens de cette manière), quatre semaines que j’ose qualifier de merdique. Pendant ces semaines j’ai navigué entre des émotions allant de la joie pure (quand je pensai que toute cette relation allait s’achever) et des moments de tristesse intense et si déprimants que je n’oserai pas les décrire ici, de peur que vous n’essayiez de vous auto-étrangler pour mettre fin à vos jours.
Mais bon, maintenant tout va bien, regardez, le soleil brille, les oiseaux sont en fleurs et cette relation s’est, je l’espère, stabilisée. 

Qu'est-ce qui vous a amené à accepter cette relation ?
Pomme : Ensuite, je lui ai avoué que je n’y arrivais pas, que c’était trop dur, et je trouvais ça pathétique de ma part. Je me sentais égoïste. Mais ça m’a permis de déstresser, si ce n’est qu’une journée (peut-être que cela n’a aucun rapport), et finalement, ça a mieux été. On a repris, et la relation avait l’air d’avancer au final. Après il y a toujours le même problème, je pense que ça ne pourra pas avancer très loin, et pour ma première relation j’aurais pensé à une relation permanente (je rêve beaucoup). Alors ça me rend toujours triste, mais j’ai découvert que j’étais amoureux, oui cette énorme montée de sentiments lors de ces discussions me l’a fait comprendre, et je me suis dit que ça valait quand même le coup d’essayer. On a toujours énormément de gêne l’un à côté de l’autre, je n’arrive pas du tout à m’approcher lorsque Mercutio est là, et c’est peut-être mieux comme ça, mais cette relation n’a plus du tout l’air bloqué.

Mercutio : Si j’ai accepté, c’est parce que je me suis souvenu d’un truc qu’avait dit un connard benêt genre Gandhi, un truc du style « le bonheur ne sert à rien si on le garde pour soi » (je sais même pas s’il a dit ça, en tout cas il aurait pu le dire) . Je me suis dit que je ne pouvais pas m’occuper de ma gueule pour toujours en sachant que Decay était triste à côté de moi, et j’ai accepté pour la rendre heureuse.
...
(excusez moi je lis la liste des questions auxquelles je dois répondre en même temps, c’est pour ça que je galère...)
(bon en même temps à la lecture vous le verrez pas que je galère à répondre-enfin, que j’ai galéré à répondre...)
(...ces parenthèses n’ont pas de sens...)

Que pensez-vous de la situation ?
Pomme : Cette situation me donne des remords, beaucoup, en même temps que du bonheur. Je me pose souvent la question de savoir si je suis à ma place, Mercutio a l’air moins stressé de son côté malgré que je sente toujours un côté tendu (que je trouve normal), et Anaïs aurait tout de même préféré ne pas tomber amoureuse, ce que je comprends aussi, j’ai l’impression d’être la personne en trop (je suis venu en dernier en même temps, c’est normal). Mais je suis perdu dans mes sentiments qui m’ont fait retrouver le sourire dans cette vie qui n’était pas facile tous les jours, ce serait se voiler la face que de se dire que tout va bien se passer. Donc dans cette situation, je suis amoureux, mais ce ne serait pas drôle si ce n’était pas compliqué.

Mercutio : Je pense que c’est une relation un peu instable, où il y aura toujours une personne qui se sentira lésée (pour ce coup là Decay dois assurer). Je sais que personnellement je n’aurais jamais pu m’engager dans une telle relation, à cause de sa complexité. Vivre avec la perspective qu’une des personnes que j’aime puisse être insatisfaite me rendrait malade et me pousserait sans doute à aller tuer des gens dans la rue. 

Comment aimeriez-vous voir la situation évoluer ?
Mercutio : Je pense que la relation serait parfaite si tout le monde pouvait être heureux, ce qui me semble assez tendu à accomplir. A moins que je ne me trouve moi-même une fille pour soulager mon bonheur meurtri (il faut savoir que dans mes pires cauchemars je me fais pas attaquer par des monstres, mais je vois Decay partir avec un-e autre. Vous pouvez désormais imaginer le traumatisme quand elle m’a annoncé qu’elle avait des sentiments pour un enfoir...un mec de ma classe). Une fille disai-je, peut-être plus petite que moi, élégante et pulpeuse, intelligente et drôle et compréhensive et dotée d’un sens artistique, imaginative et énergique (s’il se trouve que vous possèdez toutes ces qualités, contactez-moi). 

Comment pensez-vous que la situation va évoluer ?
Pomme : Comment la situation va évoluer ? Si ça ne tenait qu’à moi, je me serais retiré de cette relation, ça aurait sûrement été mieux pour tout le monde. Cela voudrait dire que je me force ? Non, pas du tout, seulement je pense que je vais devoir m’en aller un jour ou l’autre, faisant plus de peine que si je m’en allais directement (c’est ce que je pense, mais ça peut bien se terminer) (je rêve beaucoup trop). Et même, je pense qu’il y aura toujours un certain blocage, évidemment que j’aurais préféré être seul dans cette relation (complètement dégueulasse de dire ça), et de plus on ne va pas dire que je « sors » avec elle depuis longtemps, c’est difficile d’imaginer ce que ça va devenir. S’il faut que je parte, je le ferai. 

Mercutio : Je sais pas. Je pense que ça va pas très bien finir ; après tout, les histoires d’amour (polyamoureuse) finissent mal, en généraaaaaal (hohoho). 

Comment vivez-vous cette relation ?
Pomme : La situation, en même temps de me rendre assez heureux (car oui, l’amour), me rend malheureux par ce que je pense de celle-ci. Je me demande même si je ne me voile pas la face en disant que je suis heureux. Si je ne pense pas à tous les problèmes de couple qu’il y a, je le suis, mais sinon ça en devient difficile. Je suis triste, vraiment, de penser que cette relation ne marchera pas, et ça me rendrait assez mal de devoir commencer quelque chose sans conviction que ça dure, j’aurai l’impression d’avoir volé de l’amour à quelqu'un pendant quelques temps, et je ne sais pas si je me remettrai de la tristesse qu’aurait pu avoir cette personne. Donc c’est vraiment difficile de dire si je suis « heureux », car ce mot est vaste. Je n’ai juste jamais été aussi heureux, mais il y a le malheur venant du fait que je fais du mal à deux personnes. Oui, j’ai foutu une relation en l’air. Je me demande même toujours comment je peux être aimé, j’ai peur que ce ne soit qu’une erreur. Cette situation est vraiment compliquée, aussi bien en elle-même que dans ma tête.

Mercutio : Je suis heureux pour Anaïs. Quant à moi, les cicatrices que je me suis faites au couteau sur les bras et le torse afin de me soulager témoignent d’elles-même (j’ai du en accumuler plusieurs centaines en quelques semaines). Et si j’ai l’air si heureux, c’est parce que j’essaie de relativiser, de me calmer, et que pour le coup, l’humour ça marche bien.

Comment qualifieriez-vous votre relation chacun avec l'autre ?
Pomme : Ma … relation … avec … Mercutio … Bon, au début, on ne s’était jamais parlé, donc c’est normal que ça ait été vite tendu. Je pense avoir été assez traumatisé avec ces regards, en même temps que tout ce qui se passait dans ma tête (remords, culpabilités, toussa). Donc je n’ose plus vraiment approcher, et j’attends patiemment un autre jour où on sortira, rien qu’à deux. Et avec tout ça, j’ai fini par penser à certaines exagérations de sa part, car après les fixations, il y a eu de ce que je considérais comme des moqueries, mais ce n’était surement pas le but. En fait j’interprétais tout mal, il y a sûrement eu de la jalousie (ce serait logique, mais je n’en suis pas certain). Mais je suis étonné qu’il ait accepté que je sorte avec elle en même temps qu’il continue sa relation, et j’en suis assez reconnaissant. Mais je ne pense pas pouvoir me lier d’amitié avec lui, je ne l’apprécie pas vraiment en fait, mais je le respecte et essayerai de faire le mieux pour ne pas trop l’ennuyer avec tout ça (bon, c’est déjà un peu trop tard).

Mercutio : Pomme est un infect connard. Non je déconne, revenez ! Pomme c’est le genre de mec que j’aime bien, qui pourrait partager les mêmes centres d’intérêt que moi. Bon après je le charrie beaucoup, et il aime pas ça –je m’en veux souvent d’ailleurs, je n’aime pas me moquer des gens, car je sais que ce qui peut, pour moi, être juste une boutade gentille et sans méchanceté, ne sera pas la même chose pour quelqu'un d’autre. 
Malgré ça je ne pense pas que je pourrai vraiment tisser des liens d’amitié solide avec lui, vu qu’il a un peu chamboulé toute ma vie et pourri mon bonheur. Mais je l’aime bien quand même !

Question sexe, comment faites-vous ?
Mercutio : Ben c’est simple ma p’tite, avec Decay on se fait des levrettes, je filme le tout en secret et je l’envoie à Pomme pour le faire bader. [NdDecay : S'ils prennent ça au sérieux Adriàn je te jure que je t'éclate les rotules en chantant du Stromae.]

Mercutio, est-ce que l'accident de Decay a joué un rôle dans ta décision ?
Mercutio : Non, je ne pense pas que ça ait pu jouer un rôle dans ma décision. Mais après je vous dis ça, je me souviens pas hein, c’était il y a longtemps, j’étais jeune (18 ans ! Je dois en avoir 40 maintenant...), je ne fumais pas encore six boîtes de Havane par jour et je ne buvais pas pour oublier la précarité de mon existence.

Avez-vous des craintes sur le fait que Decay puisse vous quitter pour partir avec l'autre ?
Mercutio : OUI !OUI BON DIEU ! J’ai peur à peu près tout le temps qu’elle parte, même dans mon sommeil j’suis sûr que j’ai la flippe.
Voilà, j’ai finis de vous parler de ma vie au combien fascinante, ça m’a pris longtemps et j’ai eu du mal à écrire (j’ai plus écris depuis un bail- le syndrome de la glande), mais j’ai finis par le faire. 
Mets ses Ray Ban, fait rugir sa cadillac, prend un Havane et pars vers le soleil couchant avec comme musique de fond « All along the watchtowers 



30 commentaires:

  1. Bon, pour commencer je trouve ce billet carrément chelou. J'veux dire, après ce qu'il s'est passé, et dans une relation tout juste stabilisée (qu'ils disent), c'est quand même un brin bizarre de venir faire les questions et les réponses sur un blog, comme ça, pouf. Mais c'est peut être moi qui suis trop coincée, ou d'un autre monde, ou je sais pas.

    Mais puisqu'on y est...
    J'ai le vague sentiment que toi, Mercutio, tu vis très très mal le truc, peut être plus mal que Pomme (me trompe-je?). Enfin, j'entends par là que tes réponses teintées d'humour (de cynisme[?]) laisse supposer que tout ça te fait profondément chier (ce qui est, de mon point de vu, plutôt compréhensible).

    Bref, pour moi une relation polyamoureuse doit être épanouissante pour tous, ça ne doit pas être une source de souffrance ni pour l'un, ni pour l'autre, ni pour l'autre autre. Et là, visiblement y'a comme qui dirait une couille dans l'potage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait Decay avait reçu dans ses précédents articles et sur hellocoton pas mal de questions, auxquelles elle a préféré que nous répondions directement; voilà pourquoi on a écrit ensemble ce billet.

      De mon côté, je vis désormais un peu mieux la situation bien qu'elle me tourmente encore de temps en temps.C'est justement pour m'accoutumer à la situation difficile que j'essaie d'en rire, en essayant de ne pas paraitre cynique, ce qui n'est pas mon état d'esprit (mais ça c'est raté).
      Effectivement, une relation comme celle-ci doit être épanouissante pour tout le monde, et je pense qu'elle le sera sur le long terme.

      Amicalement,

      Mercutio

      Supprimer
  2. C'est assez étrange de lire un article comme celui-ci. Personnellement, je ne m'y sens presque... pas autorisée, en fait. Mais je trouve cette initiative courageuse et, même si l'issue sera probablement triste, je vous souhaite à tous les trois d'en sortir plus grands et pas trop cassés.

    C'est tout ce que j'ai à dire, j'ai pas de questions passionnantes, désolée, et puis là j'ai GRAVE envie de faire pipi. Mais je voulais témoigner de mon soutien, tout simplement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ce billet peut paraître étrange pour certains... comme je l'ai dis dans un autre de mes commentaires, il a été écrit pour répondre aux questions qui nous avaient été posées.
      Pour ma part, j'espère que tout cela ne se terminera pas de manière triste; un peu de positivisme, que diable!

      Amicalement,

      Mercutio

      Supprimer
  3. Well. Zeit für Optimisten (L'heure des optimistes). Je peux pas m'empêcher d'en être un, et disons que... Lire "ça se finira probablement mal" entre en pleine contradiction avec... bah mon optimisme quoi. Donc j'ai envie de donner un autre son de cloche. Même si je n'y connais rien. Oui oui. Mais je préfère préciser, car ce n'est jamais assez clair (et j'aime les choses claires), que tout ce que je vais développer par la suite est mon avis, rien que mon avis. Il a de fortes chances d'être erroné pour un tas de raisons. À commencer par mon ignorance. Je vous invite donc à prendre un peu de distance avant de lire ça ^^"

    Tout d'abord, je me demande si Mercutio et Pomme ont déjà discuté, passé un moment ensemble. Si ça n'est pas le cas, ça me paraîtrait - mais ça n'est que mon avis ^^' - une bonne idée. En fait, je pense qu'une des clés, dans ce genre de situations, c'est la communication. Les uns se sentent blessés par les autres, vice versa, et parfois même ne supporte pas de voir un, une ou des autres souffrir. En parler permet d'essayer à la fois de faire disparaître certaines tensions (Mercutio, je te sens ouvert à une amitié avec Pomme ^^ Pomme... Je ne sais pas, je ne suis pas dans ta tête, après, mon impression, ce qui se dégage de ce que j'ai lu, pour moi, c'est qu'en fait, si tu ne l'apprécies pas vraiment, tu ne le hais pas non plus (quoique, pour certaines raisons parfaitement compréhensibles, mais qui ne sont pas inhérentes à sa personne en tant que telle. Je pense ^^"). Ainsi, faire abstraction de ce problème, déjà, dans un premier temps, peut vous rapprocher, vous aider à mieux vous comprendre, mais c'est simplement mon avis ^^") tout comme cela permettrait de vider vos "réservoirs" de sentiments, tels que la souffrance, l'hostilité, etc., en en parlant. À l'instar de Freud, et même si je ne suis pas d'accord avec toute sa théorie, je pense que la parole est thérapeutique. En fait, je pense que c'est même une solution universelle à tous les problèmes de l'humanité. Mais je crois que, moi aussi, je suis un peu un rêveur.

    D'autre part, Decay, on dit de toi qu'il faut que tu aies des épaules, que tu satisfasses chacun de tes deux amoureux. Sauf que, et encore une fois, ça n'est que mon ressenti, je pense que tu as tout à fait la force de maintenir une telle relation, sans quoi tu ne l'aurais pas envisagée sérieusement. Du coup, Mercutio, Pomme... Je ne sais pas, discutez-en avec Decay, mais je pense qu'elle peut aisément vous rassurer. Cette fille a un cœur gigantesque, ça se voit très bien dans ses articles. Je trouve que vous avez de quoi lui faire confiance =)

    Je crois que j'ai fini mon commentaire général, sinon, je tiens à faire quelques remarques éparses inutiles ^^ :
    -Decay, tu n'es pas une allumeuse. Tu as des qualités, et tu tombes amoureuse. Tu n'es pas là pour collectionner des mecs. J'ai presque envie de dire "respecte-toi", mais si c'était une blague, ben ça le fait pas. M'enfin voilà. Positif. /vlan/
    (-Je crois que c'est pas possible de s'auto-étrangler ._.
    -Les parenthèse ont au moins leur sens de lecture ^^ (je sais, ça ne sert vraiment à rien u.u))

    Quand je vous lis, je lis deux personnes amoureuses, vous savez. C'est un bon point, déjà. Le bonheur est là, accessible. Je dirais... Tentez, allez-y. Et si, en tentant, ça ne fonctionne pas, au moins, vous aurez essayé. Mais retenez bien que c'est par l'action que le bonheur a le plus de chances d'être le plus satisfaisant. Alors, ne renoncez pas. Do. Not. Give up.

    =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bouhlala vilain pavé.

      Tu as raison en disant qu'une discussion entre moi et Pomme pourrait crever l'abcès... bien que cela soit plus facile à dire qu'à faire: il y a encore-et je pense qu'il y aura toujours- une barrière entre nous, due je pense à la relation que nous entretenons. Mais il est prévu que nous ayons une discussion, car en effet, la clé pour faire pleinement profiter de cette relation, c'est la communication.

      Je trouve qu'on charge un peu trop Decay, qui souffre tout autant de cette relation que moi ou Pomme...s'il y a un effort à faire ce n'est pas seulement de sa part que ça doit venir, je pense (j'ai l'impression que mes phrases ne veulent rien dire).

      -en fait on peut s'auto-étrangler jusqu'à un certain point, après ou y arrive plus et on relâche. Enfin, je suppose.

      Amicalement,

      Mercutio

      Supprimer
    2. (N'est pas en retard, n'est pas en retard ...)
      Oui, je devais répondre aux commentaires ... Je me sentais tellement délaissé enfaite, je pensais que j'allais être interviewé je suis déçu, alors je vais répondre à celui-là '-'.
      D'abord, c'est cool de voir qu'il y a des gens optimistes, je n'y croyais plus, ça me rendait assez triste cette situation à la base. Maintenant je vais un peu mieux, je pense que ça pourrait bien se dérouler même si ça va être compliqué (J'espère garder cet état d'esprit).
      Discuter ... On s'était déjà dit quelques mots au tout début, qui apparemment n'ont servis absolument à rien. Enfaite c'est surtout pour aborder, sinon ça ne me dérange pas vraiment de parler. Oui, ça va être vraiment difficile, même si je ne suis pas certain que ça pourrait arranger certaines choses enfaite. C'est vrai que ce serait plus facile si on s'entend un peu mieux au lieu de se dévisager en permanence, mais c'est facile à dire en même temps.
      En tout cas, merci pour ce commentaire optimiste !
      Pomme (Mon dieu, ce pseudo)

      Supprimer
    3. @Mercu, Lukys (pourquoi ne pas utiliser ce pseudo, au lieu du "Pomme" si controversé ? ^^) :
      Je n'ai pas dit que ce serait facile, que ce serait magique, et rapide. À vrai dire, je ne le pense pas une seconde. J'ai réfléchi pour moi-même, j'ai tenté de me mettre à votre place. Et j'en conviens, ça n'est pas facile. Une chanteuse que j'aime bien aura dit, pourtant : "Celui qui n'essaie pas... Ne se trompe qu'une seule fois !". Bref, tenter, ça ne coûte rien, au pire, les choses rentreront dans l'ordre toutes seules.

      @Mercu :
      C'est vrai que Decay est dans une posture très délicate (j'aime pas parler comme si elle était pas là ^^" Paillettes =D). Cependant, je n'ai pas dit que c'était la seule à devoir fournir un effort. Simplement que, comme le dit Cari, elle supporte la relation comme Atlas le monde (j'adore la métaphore), et qu'elle en est tout à fait capable. D'ailleurs, quand ce sera résolu, il n'y aura plus à s'inquiéter du poids.

      @ Lukys (vraiment, j'adore les y) :
      Content de pouvoir te remonter un peu le moral. Tu veux une interview, dis ? Ça ne me pose pas de problème x))

      Supprimer
    4. Itch, c'est iukys :) (Déso d'être aussi maniaque ^^') Et c'est bon mon pseudo va être changé par mon nom, qui est Thomas :p. (Owii, une interview ...)

      Supprimer
    5. Hey sérieux s'il a une interview j'en veux une aussi.

      Amicalement, Mercutio

      Supprimer
  4. Bon je vais essayer d'être claire car je ressens plein de truc contradictoire en lisant cet article à quatre mains.

    Bon premièrement: merci. C'était vraiment intéressant à lire ça permet de comprendre un peu mieux. Et merci pour l'avoir fait car cela ne devait pas être facile. Et merci à Decay de mettre ça sur son blog, parce que je sais par avance que des gens vont mal comprendre et donc, l'enquiquiner.

    Pour ma part j'aime pas trop l'idée du fait que "ca va (forcément) se finir mal" A la fin, il n'y a pas d'obligation à ce que chacun finisse seul dans son p'tit coin en comptant les dents qu'il ou elle à perdu. Comme Remucer, je suis une indécrottable optimiste et je pense que ça ne peut pas se finir "aussi" mal. Surtout que vous semblez tout y mettre du votre. Heu, sans jeu de mot bizarre.

    Comme Rémucer, je pense également que vous parler d'homme à homme vous fera du bien. Même si cela semble compliquer. Pomme: Mercu ne va pas te manger (il peut juste te casser quelques dents), Mercu: Pomme ne va pas te manger non plus (il peut juste te casser quelques dents aussi) Si votre but est de mettre les choses à plats, cela vous soulagera surement et rendra Decay heureuse. (normalement ;) )

    Effectivement, je trouve aussi que Decay doit soutenir cette relation tout comme Atlas le monde. Cela ne doit pas être simple pour elle.

    Pour Mercutio: je comprend très bien ta réaction au départ, j'ai vécu le même cas que vous autres. Dans le cas où tu es déjà là et quelqu'un s’immisce dans ta relation. Je me suis juste demandée pourquoi. Comme toi. Sauf que moi j'étais partante, surtout si le bonheur de mon mari était en jeu et qu'il me certifiait que même lui ne savait pas pourquoi. Juste qu'il était amoureux d'une autre. Mais on fond on se sent toujours un peu mal. Et il faut faire avec.

    Alors: comme je le dis si bien, l'amour ça ne se commande pas (sinon ça se saurait) et non, on ne sais pas s'auto étrangler, c'est comme se noyer sans se lester: le cerveau reptilien qui est programmer pour la survie te forcera à desserrer les doigts où à remonter à la surface. C'était la minute info médicale du jour.

    Efforcez-vous d'être heureux ;) (ps: Decay, tu a mon entier soutient et mon num de gsm, j'suis là si t'as besoin) (hé hop, un pavé de plus ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une optimiste?! ça commence à pulluler ici, va falloir prendre des mesures...

      Enfin, je suis moi même un optimiste-tout du moins en général, ou en tout cas je m'efforce de l'être.
      Je partage ton avis et celui de Remucer quand vous dîtes qu'une conversation nous ferait du bien, en espérant que cela puisse apaiser les esprits de tous.
      Je ne savais pas que tu avais vécu la même chose, merci beaucoup de m'avoir partagé ton point de vue! ;)

      Amicalement, Mercutio

      p.s: oui, cette réponse est très courte proportionnellement au message initial. Oui, on vous mens, on abuse de vous.

      Supprimer
  5. (Je sais pas trop si mon commentaire est passé ou pas, on m'a pas demandé de captcha ni rien donc dans le doute, je recommence (Decay, tu supprimeras si jamais l'autre est passé s'il te plait ? :))
    Oui donc je disais : Je ne me sens pas à la bonne place pour juger votre relation, donc même si j'ai on avis dessus, je préfère le taire.
    Donc en fait je voulais juste profiter que Mercutio réponde aux commentaires pour dire BIG UP À TOI MAN (ouaip, j'suis fan Mercutionniste).
    Et pis sinon, tout pareil pour Decay mais je le lui ai déjà dit, tout pareil pour Pomme même si on connait pas grand chose de lui, et bonne chance à vous 3.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, une nouvelle acolyte! Ca te dirait de rejoindre ma secte nihiliste uniquement composée d'adorateur du divin Moi? Notre vie serait faite de blasphème et de sexe, nous serions si bien...

      Sinon, c'est très gentil de nous apporter ton soutien même si tu ne tiens pas à partager ton avis ;)

      Un big up pour toi et un bisou dans le cou!

      Amicalement,

      Mercutio

      Supprimer
  6. Je dois avouez que cette phrase de Mercutio m'a choquer " Quant à moi, les cicatrices que je me suis faites au couteau sur les bras et le torse afin de me soulager témoignent d’elles-même (j’ai du en accumuler plusieurs centaines en quelques semaines)." Il y a deux ans j'ai fais la même chose, je me suis mutilé moi même pour soulager la souffrance, sauf que moi je n'ai pas pu "relativisé" comme toi. J'ai fini à l’hôpital alors j'espère que sa ne t'arrivera pas. Pour avoir été dans la même situation que toi Mercutio, je ne peux m'enpécher de te demander comment fais-tu ? Je n'ai rien contre le polyamours mais personnellement c'est un acte que je ne pourrais jamais envisager. Et quand je vois la souffrance que tu t'es infligé sa me fend le coeur car l'automutilation n'ai pas un acte anodin, il faut souffrir profondément pour en arrivé là. Beaucoup de tes réponse le montre "Je pense que ça va pas très bien finir" "Et SI j’ai l’air si heureux" "il a un peu chamboulé toute ma vie et pourri mon bonheur" " j’ai accepté pour la rendre heureuse". La dernière citation que j'ai montre que tu as penser à son bonheur avant le tien mais comme tu la dis plus haut " le bonheur ne sert à rien si on le garde pour soi" cela signifie pour moi partager son bonheur avec autrui et non de le donner. Tu as surement pensée à son bonheur à elle et tu en a souffère et récolter du malheurs et des cicatrices mais partager le bonheur de quelqu'un il faut déjà être heureux sois même et je n'ai pas l’impression que c'est ton cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai accepté par amour, c'est comme ça que j'ai accepté la situation... et je me dis que si Decay est heureuse alors moi aussi je pourrai être heureux plus tard. Ma priorité pour l'instant, c'est qu'elle soit épanouie; mon cas, ça viendra plus tard. Sache, si tu t'inquiètes, que j'ai arrêté de me mutiler (bon pas vraiment volontairement, c'est Decay qui m'a pris les couteaux avec lesquels j'avais l'habitude de le faire pour m'en empêcher).
      J'aurai tendance à raisonner d'une façon complètement différente de la tienne: je préfère donner du bonheur d'abord puis m'occuper du mien, plutôt qu'être heureux d'abord, et rendre heureux ensuite.

      Amicalement,

      Mercutio

      Supprimer
  7. Décidément, ça s'arrange vraiment pas sur ce blog...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OH OUI FAIS-MOI MAL J'AIME CA ! FLAGELLE-MOI, ENCORE, ENCORE, HAN HAN HAN HAN !

      Supprimer
    2. CONTINUE, CONTINUE, PLUS FORT!

      Plus sérieusement, j'aimerai connaître le nom de ce brave anonyme, afin de savoir à qui je dois ce message aux arguments détonants et dont la cruauté me fait pleurer.

      Amicalement,

      Mercutio

      Supprimer
  8. et ta classe "decay", ils sont au courant de ta vie " privée" agitée ? l' autre anonyme a raison ; ça s'arrange pas sur ce blog ! tu te dévoiles trop, tu devrais vraiment mieux protéger ta vie perso plus si perso que ça! le blog "une jeune idiote " est aussi sacrément gratiné dans le genre ! on peut pas tout de chez tout dire aux gens !!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi? Peut-être que tu n'assumes pas assez ta vie et tes sentiments pour les exposer ainsi, peut-être que tu n'en as tout simplement pas envie, ou peut-être qu'il n'y aurait rien à dire, mais en quoi cela te permet-il de te sentir autorisé à donner des leçons?
      Grande nouvelle camarade: chacun fait ce qu'il veut dans les limites du respect d'autrui. J'aimerais bien savoir qui est ce On qui a déclaré qu'on ne peut pas dévoiler sa vie perso au monde entier si on le souhaite.

      (à Decay: pardon de répondre à ta place, je lis habituellement en sous-marin parce que je n'aime pas les commentaires, mais je suis là depuis longtemps, et moi je te trouve tellement courageuse de "tout de chez tout dire aux gens !!!!!!!" (toi et Mercutio et Pomme d'ailleurs, c'est pas tout le monde qui accepterait) que ce genre de critique absurde fondée sur rien du tout ça m'insupporte juste.)(tant qu'à y être, au passage: courage à vous. Ca a pas l'air facile ce que vous vivez ces temps-ci.)(#merciCaptainObvious)

      Supprimer
    2. Ma classe est au courant, les profs sont au courant, tout le monde est au courant. Pourquoi ? Parce que pour moi, la notion de "vie perso / vie privée / jardin secret" est synonyme de sentiment de honte. Anonyme, pourquoi ne me demandes-tu pas plutôt pourquoi je parle autant de ma relation avec Mercutio sur ce blog ? Parce qu'une relation monogame te paraît normale. Mais comme une relation polyamoureuse te paraît honteuse, tu ne comprends pas comment je peux l'exposer. JE N'AI PAS HONTE DE POMME !
      Je suis toujours restée transparente sur ce blog car j'ai horreur des tabous. C'est comme ça et je ne risque pas de changer. L'autre anonyme a dit "ça s'arrange pas" parce que c'est toujours la même pouffiasse qui vient en espérant pouvoir me rabaisser et m'enlever ma confiance en moi. Elle ne l'a pas dit pour les raisons que tu cites, elle l'a dit parce que olala, je devrais avoir HONTE d'être amoureuse de deux personnes en même temps !
      Une Jeune Idiote a aidé des centaines de femmes avec son projet et son blog, est-ce qu'une personne alimentant des tabous peut en dire autant ?

      Supprimer
    3. Erreur. Sur mon identité. Et sur mes "motivations".
      Too bad !

      Supprimer
    4. "je te dis que tu as tort mais je ne dirai pas la vérité non plus"

      Supprimer
  9. Foulala, cette situation me paraît hyper compliquée... Mais bon, ce doit être du au fait que je ne connais que des relations monogames. J'espère seulement que vous arriverez chacun à être heureux !

    RépondreSupprimer
  10. Moi je vois cette relation(s) comme un intermède et que cela finira par un retour "à la normal" Mercutio et Decay. Je ne pense pas que l'on puisse aimer deux hommes en mm tps, avec la mm force toute sa vie. Un temps oui, je l'ai fait (mais ai gardé mes sentiments pour moi et suis restée avec mon mec) mais pas toute la vie. Et donc, quand ce nouvel amour va s'affaiblir là il en restera qu'un, celui qui n'est pas juste le pétillant, ni l'amant mais l'ami, le soutien, celui pour qui tu donnerais la moitié de ton foie et lui de même. Celui qui te tiendrais la main dans les eaux gelées de l'atlantique. Ça fait kitsch ce que je dis mais je vois les choses comme ça.

    Quand j'ai ressenti ce double sentiment j'ai tout simplement pris un après-midi et j'ai réfléchi à tout ce que je serais capable de faire pour A et pour B, la confiance que j'avais en eux, aux choses que je me voyais vivre avec eux, etc... J'ai compté les points et j'ai su avec lequel je me voyais faire des enfants, vivre ma vie, affronter les problèmes, etc.. Alors j'ai gardé mon autre amour dans mon coin, j'ai eu mal mais maintenant, plus d'un après, je peux repenser à B (j'ai donc choisi A) sans picotements car je sais que j'ai fait le bon choix car il était rationnel. C'est la rationalité qui fait durer sur 30-40 ans une relation pas la passion.

    Maintenant, vu que vous avez commencé, profitez-en, mieux avoir connu l'amour et souffert que de n'avoir jamais ressenti. Même si Pomme s'en va à la fin (et pour moi ça ne fait aucune doute) c'est une épreuve qui vous aura tous les 3 fait avancer, ça aura été un bonheur court mais chaque bonheur vaut le coup d'être vécu donc quitte à se que ça se termine faites le à fond.

    Team Mercutio \o/

    RépondreSupprimer
  11. ce n'est certes pas simple, mais ça a le mérite d'être honnête.
    Du moment que tout le monde est au courant, il n'y a pas de tromperie, tout le monde sait à quoi s'attendre et s'en accommode, ou non.

    Je comprend bien qu'on puisse tomber amoureuse de deux personnes en même temps;
    la société et l'entourage nous demande de choisir.
    Mais si tes deux amoureux parviennent - sans pour autant que ce soit évident - a vivre cette relation à trois, alors personne d'autre que vous trois, ne doit juger tout cela.

    RépondreSupprimer