jeudi 12 décembre 2013

Je me fous de vos couleurs de peau

L'élection de Miss Orleanais lors du concours Miss France a à nouveau ramené le sujet sur le vaste tapis de mon cerveau.
Miss America avait eu droit aux mêmes réactions lors de son élection il y a deux ou trois mois : comme elle n'était pas blanche comme neige, elle n'était pas digne de représenter l'Amérique. Ce fut la même chose pour Miss France : la France étant vu comme un pays "de blancs", une métisse ne pouvait pas la représenter.
Outre la connerie de ces propos, ceux-ci ont automatiquement amené d'autres réactions de la part de la communauté noire et métisse. Réaction qui peut paraître logique en soi, mais qui l'est moins à mes yeux.
"Les Blanches ne sont que des jalouses, qu'elles aillent se faire des UV au lieu de parler !"
"De toute façon, les métisses sont les meilleures."
"Tu ferais mieux d'être métisse, tu serais plus regardable."
Je pense qu'on retourne au même stade que lors des "les hommes aiment les rondes. les os c'est pour les chiens" : pour défendre quelqu'un, on se sent obligé de rabaisser l'autre côté. Et ça commence franchement à me fatiguer.

Récemment, l'humoriste Aamer Rahman avait essayé de déconstruire l'idée d'un racisme anti-blanc lors de l'un de ses sketchs. Comme argument, il nous parlait de l'histoire de la colonisation, des méchants Blancs envahissant les gentils Noirs en les forçant à l'esclavage.
En un sens, pourquoi pas. En effet, durant l'Histoire, les noirs et les métisses s'en sont pris un peu beaucoup plus dans la gueule que les blancs et personne ne pourra le nier.
Seulement, est-ce que ça justifie cette haine supplémentaire ? Alors oui, la colonisation m'a permis d'avoir des privilèges dont je n'ai pas toujours conscience et de donner des malus aux noirs et aux métisses. Alors oui, nous sommes toujours témoins de ce qu'il est arrivé auparavant. Cependant, en prenant chaque personne de façon individuelle, aucune ne mérite d'être insultée. Ni un blanc, ni un noir, ni un métisse, ni un Asiatique. Personne.
Nous sommes des gens, nous avons tous une vie, une famille, des amis, une pensée, une personnalité, une façon d'être.
Tous, nous réduire à notre couleur de peau est la chose la plus idiote au monde.
Je ne peux pas accepter de complexer à cause de ma couleur de peau parce que j'entends partout que les petites blanches sont fades. Je ne peux pas accepter de voir que des gens pensent que Flora Coquerel, miss France actuelle, ne peut pas représenter la France. Je ne peux rien accepter de tout cela, et pour aucun motif.

J'en ai assez de cette guerre "blancs vs noirs", de plus en plus de prétendus non-racistes se complaisent dans le rabaissement des blancs pour le prouver et ne voient même pas les insultes envers les blancs comme du racisme ou de la discrimination. Parce que nos ancêtres ont fait quelque chose de mal, il est donc moral de nous rendre la monnaie de notre pièce et je trouve ça atroce.


J'aimerais ne plus voir pareille chose sur Internet ou ailleurs. J'aimerais qu'enfin, on arrête de ne voir que la couleur de peau chez toute personne. J'aimerais qu'on arrête de se baser sur la couleur de peau de quelqu'un pour se faire une idée sur sa vie, et j'aimerais qu'on arrête de faire des préjugés, et ce concernant toutes personnes.

Je pense que nous avons tous droit au respect.

(Et personnellement, la seule chose que je juge par la couleur de sa peau, ce sont les pommes.)

[A fait la Une Hellocoton le 13 décembre 2013]

15 commentaires:

  1. Moi aussi ça me fatigue, d'autant plus qu'on ne choisi pas sa couleur de peau. Alors cessent de classifier tout cours les gens et cela ira mieux. Depuis quand les gens sont des épices que l'on étiquettes savamment? C'est aussi con d'avoir des préjuger raciste sur la peau des gens que sur leur couleurs de cheveux ou d'yeux. J'aimerai faire évoluer les mentalités. et dans le sens inverse de ce qui se passe pour le moment. Mais j me demande par où commencer parfois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il y a tellement de choses à faire changer...

      Supprimer
  2. Surtout que Miss France 2009 (j'ai vérifié) était métisse et ça n'avait posé aucune problème. La France beaucoup changée :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est à cause de cette nouvelle mode de "racisme décomplexé". Les gens ne voient plus le problème dans le fait d'être des connards.

      Supprimer
    2. J'ai récemment vu une émission à ce sujet. C'est carrément alarmant. (Je ressens de plus en plus mon besoin d'engagement et mon immobilisme actuel me frustre au plus haut point)

      Supprimer
  3. (Quoi ? Tu juges les pommes sur leur couleur de peau ? Raciste !)
    Mais voyons, y'a pas de racisme anti-blancs, ça existe pas ça...(ironie)(énooorme ironie). On ne peut pas dire que les mentalités ne changent pas, elles changent, mais pas dans le bon sens (je pense à l'exemple de miss France 2009 donné par Fluffy, en effet personne avait tiqué)(sauf mon papi mais lui il est...Spécial)(en fait, c'est un connard). Au fond le seul truc qui "retient" les gens de balancer des insultes à caractère raciste c'est le politiquement correct. Et encore, ça marche pas toujours (de tout évidence).
    Enfin bref. Tu as absolument raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces temps-ci, même le politiquement incorrect devient à la mode. Les gens commencent de plus en plus à voir le "politiquement correct", les "bien pensants", comme une tare, et ça m'énerve.

      Supprimer
  4. d'accord sur certains points moins sur d'autres, oui le racisme anti-blanc existe malheureusement car lorsqu'on entend dire "sale blanche" il y a de quoi bondir et pour ce qui est de l'esclavagisme, il y a eu aussi des esclaves blancs mais ça évidemment ça reste tabou, on n'en parle pas. Je crois que le respect doit être pour tout le monde et non pas qu'à une seule catégorie d epersonne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Pour les esclaves blancs, j'ignorais. Je pense qu'on en parle pas parce que c'est une minorité, non? Enfin, je ne m'y connais pas assez pour en parler, je devrais me renseigner)

      Je suis d'accord avec toi, le respect devrait être donné à tous quelle que soit la personne que nous sommes. Personne ne mérite moins le respect qu'une autre.

      Supprimer
  5. Ton article est bien tu as raison, le racisme est condamnable qu'il vienne d'un côté comme de l'autre et c'est vrai qu'il existe des deux côtés.

    Après, je pense que c'est quand même un article de bisousnours. Et ça se voit que ça vient de quelqu'un qui n'a pas ou peu vécu de discrimination dans sa vie.

    Clairement, c'est plus agréable à lire que toutes ces idioties qui se multiplient en ce moment et l'initiative est bonne, mais je reste un peu sur ma faim. Malgré tout, je te félicite pour cet article honnête et cet appel à la tolérance.

    Bises, Eli

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la discrimination, je peux te dire en avoir vécue, à plus ou moins grande échelle, à cause notamment de mon style vestimentaire et de mes cheveux roses puis verts (et dans mon cas, il n'y avait pas de loi me protégeant, pas de "politiquement incorrect". Personne n"avait dit à son enfant "tu ne peux pas te moquer de quelqu'un parce qu'il a des cheveux verts" alors que dans le cas de personnes noires, cela se faisait tout de suite plus, même si c'était loin de toucher tout le monde). En effet, c'est certainement un article bisounours parce que je suis quelqu'un qui aime aller jusqu'au bout de ses pensées. Mon idéal est de voir le respect partout et j'aime l'exprimer :)

      Supprimer
    2. C'est une réaction courante, quand on est discriminé, de penser qu'on n'est moins bien protégé que les autres. C'est souvent faux, d'ailleurs. Beaucoup de gens discriminés n'ont pas forcément conscience des protections qui leur sont offertes, même si ces protections ne changent rien à la souffrance créée par les insultes. De plus, même si elles ont certainement le même effet sur les victimes et leur développement personnel, toutes les discriminations ne sont pas les mêmes et ne sont donc pas comparables entre elles, c'est pour ça que certaines portent un nom différent (ex: antisémitisme n'est pas pareil que racisme).

      Du coup, effectivement, tu as subi des discriminations et j'en suis sincèrement désolée. Moi, j'adore les cheveux roses.

      J'aurai dû préciser "victime de racisme" dans mon commentaire précédent.

      Merci d'avoir pris le temps de me répondre, j'espère que tu n'as pas mal pris ma critique. Tu as entièrement raison d'exprimer ton idéal.

      Bises, Eli

      Supprimer
    3. Non, je n'ai rien mal pris, ne t'inquiète pas :) Je comprends mieux ce que tu veux dire et en effet, j'ai rarement été victime de racisme (en fait, ce n'est apparu que récemment et c'est ce qui m'a fait tiquer, j'en venais presque à ne pas aimer le fait d'être blanche parce que j'avais l'impression qu'en effet, j'étais sans doute la personne fade qu'ils décrivaient. C'est là que j'ai décidé de m'insurger un peu). En tout cas, merci beaucoup pour tes messages :)

      Supprimer
  6. Dieu que tu as raison ! Tu as tout dit, je n'aurais pas su mieux l'exprimer.
    Les gens qui se disent anti-racistes et qui démontent les blancs pour défendre les "opprimés"... Bravo la tolérance ! Et l'inverse m'énerve tout autant.
    Et je ne suis pas un "bisounours" qui n'a rien vécu de ça malgré le fait que je sois d'accord avec toi, d'après ce que j'ai vu dans un commentaire plus haut. Au contraire, la majorité des élèves de mon collège étaient d'origine magrébine (rien de raciste là dedans, c'est seulement une constatation), et j'étais une des rares blanches. Eh bah le jour où Sarko a été élu, on m'a traitée de salope, on a dit que ma mère était une pute et qu'elle avait voté pour Sarko... Parce que j'étais blanche. Wahouuuu.
    Et pour autant, je ne critique pas les gens d'autres origines que la mienne, la preuve aucune de mes meilleures amies n'étaient blanches. Moi aussi je me fiche de la couleur de peau ! :)

    RépondreSupprimer
  7. Le truc de fou, c'est qu'on arrive pas à vivre ensemble, majoritairement à cause de notre fameuse histoire de colonisation. J'ai l'impression que ça continue à hanter les esprits : on tente de se faire "pardonner" pour quelque chose que l'on a pas commis. On tente de vivre ensemble malgré les différences culturelles et souvent sociales (peu de familles "colorées" issue de l'immigration en France arrivent à grimper aussi haut dans l'échelle sociale qu'une ancienne famille de franchouillards, et là encore, on a un trou qui se creuse entre les deux). Tout ça crée des frustrations car d'un côté les blancs sont critiqués pour quelque chose qu'ils n'ont pas fait (mais que leurs ancêtres ont fait), et se sentent quelque part coupables, et de l'autre les blacks et autres ont toujours une certaine colère contre les blancs depuis cette époque, cela étant souvent accentué par les différences sociales, comme je l'ai dit plus haut. Au bout d'un moment, suffit qu'une crise passe par là et qu'un gouvernement de merde arrive au pouvoir en 2012 et pouf, tout le monde se lâche ! Les blacks commencent à discriminer sérieusement les blancs (du moins, on commence seulement à s'en rendre compte) et les blancs répliquent en commençant à abandonner le politiquement correct. Bref, dans le fond, rien n'a changé :/. Mais c'est vrai que si, comme je l'ai lu plus haut, toutes les vérités historiques étaient clairement établies, ça serait un peu plus simple, de même que si on arrêtait de faire peser telle ou telle responsabilité sur tel ou tel peuple pour ce qu'il s'est passé des décennies voire des siècles plus tôt.
    Je ne savais pas non plus que l'esclavagisme des blancs avait existé oO. Mais je sais, par exemple, qu'on ne dit pas en France à l'école que les esclaves noirs envoyés dans les champs de coton aux USA étaient déjà des esclaves en Afrique, ceux d'autres peuples ayant colonisé, à plus petite échelle, les leurs. Ils étaient donc vendus aux américains par d'autres noirs, qui eux achetaient des marchandises de pacotille aux ricains contre leurs congénères. Car ça serait, quelque part, rejeter la faute sur les Blacks. Ce qui n'est pas le cas, il s'agit juste d'une vérité historique comme une autre. Mais chut, en France, on n'a pas le droit de le dire, on serait raciste.
    On est pas près de se sortir de ce caca, moi je dis ^^.

    RépondreSupprimer