vendredi 12 juillet 2013

L'ordre des priorités

Parfois, je me rends compte que du point de vue de notre société, une femme se sentant bien dans son corps et le montrant sera moins bien vue que celle qui ne s'aime pas et cherche à se cacher.

Que des maîtres qui chouchoutent et habillent leur animal seront plus méprisés que celui qui abandonne son chien avant de partir en vacances.

Qu'un adolescent gothique inquiétera plus ses parents qu'un adolescent qui se drogue.

Que le fait de n'avoir qu'un compagnon toute sa vie est moins compris qu'en changer tous les mois.

Qu'une relation incestueuse mais consentante inspirera d'avantage le dégoût qu'un viol.

Qu'il est souvent dit que les fumeurs font ce qu'ils veulent, oubliant le fait que leur activité les massacre.

Je me rends aussi compte qu'on n'arrête jamais de dire à celle qui ne s'aime pas qu'elle est parfaite, et à chercher le moindre petit défaut dans celle qui célèbre son corps.

Et bien entendu, une fille de 12 ans avec une vie sexuelle active sera moins bien vue qu'une femme de 30 ans qui ne se protège pas. L'hypersexualisation des jeunes filles est une menace bien plus grande que le sida, c'bien connu.

Il faut faire bien attention de ne pas laisser échapper de cliché sur les autres ethnies (normal aussi) tandis que les expressions "petite blanche" et compagnie passent crème (moins normal).

On passe notre vie à dire que c'est un scandale de ne pouvoir faire ce que l'on veut de notre propre corps en tant que femme tout en hurlant à la mort dès qu'une ado se tatoue.

Mais seulement à partir de 25 ans, hein!


On préfère insulter sa propre fille pour la forcer à aller se changer plutôt que de se taper la honte en public. Parce que l'épanouissement de tes enfants, c'est bien, mais l'avis du public, c'est mieux. (COUCOU MAMAN)

On te sermonne dès l'enfance qu'il faut faire ce que tu aimes dans la vie, mais finalement par "ce que tu aimes", on veut dire "ce qui te rapportera le plus". L'ARGENT AVANT LE BONHEUR! LE CONFORT AVANT LES DROITS DE L'HOMME! LA CRISE AVANT LE MARIAGE GAYYYYYY!
Pardon.

Enfin bref, t'as compris. Les gens sont fous.


26 commentaires:

  1. Pareil, j'adhère sauf pour un seul point : l'hypersexualisation d'une gamine de 12 ans est tout aussi problématique qu'une femme ayant reçu le sida.

    À 12 ans on est pas censé etre actif sexuellement. À 12 ans on a rien dans la tête, et en plus rien dans le pantalon. concrètement a 12 ans, on est pas assez mature pour se lancer la dedans. Et même si certains sont plus mature que d'autres à cet âge là, ça reste tout de même un gosse.

    À cet âge là, on ne fait pas tout ce qu'on veut. Tout simplement car c'est un âge où on est pas capable de tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc, quelqu'un qui s'est rendu malade, d'une maladie incurable et mortelle, et qui peut la propager à autrui, est tout aussi problématique qu'une """"gamine"""" qui se donne du plaisir avec une autre personne?

      Je trouve le fait de dire qu'une fille de 12 ans n'a rien dans sa tête très insultant, et pour toutes les filles de 12 ans de la planète, et pour celle que toi et moi étions avant. Je pense que nous avons une vision très erronée de qui nous étions avant, par nos souvenirs. Nos vies n'étaient pas aussi remplies qu'à présent, et ainsi nous avons l'impression que nos têtes ne contenaient rien. Et je trouve ça con. Quand je vois des raisonnements de filles de 12 ans plus construits que ceux de gens de 30 ans, c'est à elles que je refileraient une capote.

      Supprimer
    2. Ta première phrase m'a fais me rendre compte qu'en réalité, les deux situations ne sont même pas comparables, mais soit admettons...

      Ce n'est pas "insultant", c'est vrai.
      Par contre, je suis d'accord que certains adultes sont plus cons que certains enfant. Mais j'crois aussi que tu parles plutôt la notion "d'innocence" que d'intelligence, là.
      Un enfant "il veut faire du sexe parce que c'est rigolo", et peut être qu'il saura aussi que "c'est pas bien de pas mettre de capote parce que les adultes le disent".
      Mais ce n'est pas tellement de l'intelligence, c'est juste de l'innocence. Je dis pas que les enfants ne sont pas necessairement intelligent, mais pour moi ça reste une sorte de "je suis les grands qu'on voit à la télé".
      Et bien sûr, c'est une erreur.

      Déjà, concrètement, et là on parle bien de chimie/biologie, pas de morale : A 12 ans, et si on est bien formé, on est m^me pas attiré par le sexe. Les hormones ne travaillent pas autant qu'à 16-17 ans.
      Donc faire l'amour à cet age là prouve que l'on veut le faire "parce que c'est rigolo de faire comme dans les films".

      Supprimer
    3. Tu n'as sans doute pas tort, mais je ne pense pas que cela implique nécessairement de ne pas avoir de capote. Après, pour moi, que le but du sexe soit d'avoir du plaisir ou de faire comme les grands, ce n'est pas mon problème tant que c'est protégé. Mais tu as cependant raison sur le fait que les médias et même le reste de la société n'a pas trop tendance à nous apprendre comment nous protéger, et c'est dommage.

      Supprimer
  2. On est d'accord. Le monde marche sur la tête (savoure l'image de gens qui rebondissent sur leur tête avec les pieds en l'air)(si, c'est drôle).
    Et réussir ses études, c'est plus important qu'aller bien ! (enfin voilà ça me sidère ça).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais une dépression? Pas grave, termine ton année!

      Supprimer
  3. Tu es profonde dans tes réflexions et si juste pour ton âge.

    RépondreSupprimer
  4. je suis d'accord avec ce que tu dis :) Maintenant pour les demoiselles de 12 ans qui font ce qu'elles veulent de leurs corps, c'est clair que c'est nettement mieux que le sida et les autres "joyeusetés" qu'on refile gaiement sans se protéger ( syphilis, gonorrhée...) Je pense qu'il est cependant très important de dire a cette demoiselle de se protéger :)

    il serait temps de remettre les priorités à leurs juste place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la dernière phrase, c'est pour résumer ton article XD

      Supprimer
    2. Oh, certainement, à 12 ou 30 ans, on se protège! Je pense que si j'incluais dans mon article que la jeune file ne se protège pas, le point n'aurait plus eu aucun sens xD

      Supprimer
  5. >> LA CRISE AVANT LE MARIAGE GAYYYYYY! <<

    Ouais enfin là, en l'occurence s'occuper sérieusement de la crise, oui c'est plus important. Parce qu'enchainer les années de chômage, voir le problème de financement des retraites qui ne fait que s'aggraver etc. ça n'a rien de bien jouasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça, je comprends, mais quand je vois des gens dirent "han oui, les gays doivent pouvoir se marier, mais pour le moment je suis contre parce que c'est con de s'occuper d'eux et il faut penser à moi d'abord".
      Je pense que parfois, il faut savoir que les droits de l'homme passent avant le pognon. Et même si tu penses le contraire parce que t'as pas de sous, tu fais pas le con et tu votes "pour". Surtout que s'il n'y avait pas eu autant de grabuge autour du mariage gay, ç'aurait été envoyé en deux temps trois mouvements et on aurait vite pu s'occuper de la crise. Mais non, il a fallu compliquer les choses, et comme même ceux qui sont pour soutiennent ceux qui sont contre, ça n'a pas aidé les choses.

      Supprimer
  6. Bon, des lustres et des lustres que je te lis, que je me dis vas-y commente un jour ça peut être bien internet c'est pour le contact sisi, en plus elle est chou elle répond tu vas pas te prendre un vent intersidéral ça sera chouette mais, je, suistimidebonvoilàheinbon.
    Du coup je voulais t'envoyer un mail parce que c'est mignon les mails et y a pas tout le monde pour les lire et après j'ai vu qu'on pouvait pas alors je suis déçue, grave. Maintenant le web va savoir que j'avais rien d'utile à dire, zu.
    Juste peut-être que je suis ô combien d'accord avec toi sur tellement de choses (notamment les articles comme celui là et d'ailleurs je suis pas d'accord avec L. ci-dessus, bien sûr qu'il faut s'occuper du chômage-bla mais ça a jamais empêché de donner des droits aux gens en même temps hein) et ça me fait plaisir parce que je déteste les paillettes et les jupes et le burlesque et le lolita toussa, c'est, pas, mon style, du tout,
    mais je suis contente de bien t'aimer quand même,
    parce que comme tu dis des trucs pas cons jme dis que je t'aimerais bien en vrai aussi
    ça me donne vaguement l'impression d'être ouverte 8)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux m'envoyer un petit mail plus tard pour un autre commentaire, voici voilou: anais.an-icetea@hotmail.com
      ;)

      Je pense qu'il n'y a pas trop moyen de traiter le soucis de la crise et du mariage gay en même temps, mais je pense aussi que la France a pas été trop réactive sur ce coup-là. La Belgique autorise le mariage et l'adoption homosexuelle depuis 10 ans, je pige pas pourquoi le pays voisin a refusé de faire pareil. Au moins, il aurait eu les mains libres.

      Supprimer
  7. "bien sûr qu'il faut s'occuper du chômage-bla mais ça a jamais empêché de donner des droits aux gens en même temps" Je suis d'accord sur ce point. Je pense que tout ce buzz n'est ni plus ni moins était fait exprès pour que l'état continu de faire passer des lois sans que personne ne fasse réellement attention et ça peut être des lois histoire de bien nous enculer (encore).
    Pour la gamine de 12 ans... je suis pas d'accord. Chaque chose en son temps. D'autant plus qu'une gamine de 12 n'est pas vraiment mature. Et a cet âge on peut vite se laisser entraîner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon problème n'est pas de savoir si c'est bien ou pas; c'est surtout de m'insurger sur le fait que ce soit vu comme pire que quelqu'un qui ne se protège pas.

      Supprimer
  8. ah oui trop bien ton article !!!!!!

    RépondreSupprimer
  9. Impressionnée par ton raisonnement que je trouve on ne peut plus juste Oo !

    RépondreSupprimer
  10. Oh que tu as raison...
    Oh que tu as raison...
    (oui je me répète, mais je crois qu'il est bon d'insister.)
    Malheureusement, les gens ne pensent pas par eux même, et la manière de penser est une manière de penser en troupeaux.
    L'humain n'est pas éduqué par son environnement à s'émanciper, il recherche la liberté dans l'acceptation des autres, et dans la sécurité que ça lui apporte, pensant que son bonheur c'est d'être en paix sans chercher à comprendre ce que son ses désirs propres.
    C'est ce que je reproche à ma petite soeur de bientôt quinze ans. Elle fait tout en fonction de ce que les gens pensent d'elle, pour ne pas dépasser de la ligne, allant jusqu'à terroriser les élèves moins populaires. Mais elle même n'aime rien par elle même et ne fait rien par elle même.
    Les gens en réfléchissent pas, et voient le mal là où on leur dit qu'il est.
    Mais ce mal là vient souvent de la stigmatisation de la liberté de l'individu.
    Tristesse.

    RépondreSupprimer