dimanche 26 mai 2013

Y a-t-il un âge pour s'habiller?

Oh oh oh, mon premier article "polémique-débat-mothafucka" que je vais devoir écrire avec bonne humeur (sans insulter personne, donc)! Mais comment vais-je donc m'y prendre?


J'ai plusieurs exemples à vous soumettre:
Tu as, d'un côté, Sybille, 88 ans, qui fait du topless à la plage.
De l'autre côté, tu as Catherine, 45 ans, qui porte des jeans slim, des T-shirt Abercrombie et des converses.
Tu as aussi Katy, 11 ans, qui met des décolletés et des talons pour se rendre au collège.
Et en dernier lieu, nous avons Caroline, 7 ans, qui porte des T-shirt à imprimé léopard. Un peu comme sa maman, en fait.

Voilà. Vous avez ici des gens que tout le monde critique. La jeune enfant habillée comme sa mère qui, bien sûr, n'a pas du tout un style adapté à une enfant de 7 ans, une pré-adolescente hypersexualisée, une femme qui se prend trop pour une ado et une grand-mère qui te fout la gerbe.



Selon la populasse.

Je vais donc ici donner un avis personnel, dont je n'arrive pas à me défaire, tout en pensant parfois que si ça se trouve, je me plante.
Mon dieu c'est la première fois que je vous dits ça je me sens toute nue.

Je croise souvent des répliques du genre "Faut profiter, tant qu'on est jeune" (en voyant mes chaussures de couleur différentes) ou encore "si tu portes ça à ton âge, tu vas rater les charmes de l'adolescence" (bas nylon avant 65 ans niggaz').
Je croise aussi souvent des "T'as vu la vieille comment elle est zappée"? Ou encore des...
Enfin oui, bon, tu m'as comprise.
Et t'as aussi compris que ça me fait râler.
Mais je ne vais pas râler.
Parce que je suis gentille et mignonne et parce que je suis une blogueuse POSITIVE! ALLEZ!
En un sens, je me demande un peu si cet article a vraiment besoin d'être écrit. Parce que cela reste une évidence:
Si on s'habille comme on veut, on s'habille aussi comme on veut à tout âge.
Je ne pense pas qu'à 80 ans, je mérite de me faire insulter ou moquer parce que j'ai enfilé une mini-jupe et des bas résille. Qu'il y ait des rides sous la résille ou non.
Je ne pense pas non plus qu'il soit légitime d'associer le syndrome de Peter Pan à la première quinquagénaire en baskets venue.
Et pour le reste...
Quel est le soucis avec l'hypersexualisation vestimentaire des adolescentes? Les risques de viol, me direz-vous.
Je veux bien le croire. Même si je reste persuadée en dedans de moi que ce n'est pas parce que tu t'habilles en gros pull et pantalon que jamais (au grand jamais) tu ne te feras agresser de ta vie.
Ce qui me dérange surtout, c'est que je n'ai jamais perçu une once d'inquiétude dans la voix de ceux qui commentaient si allègrement le style vestimentaire des jeunes filles.
Ils se fichent de savoir si la gamine sait se défendre, si elle sait quoi faire si elle se fait agresser, si elle sait quoi faire après l'agression, si elle ne rentre pas trop tard et seule le soir.
"Elle ne doit pas s'étonner si elle se fait agresser."
C'est tout.
De la médisance.
Et j'en ai tout doucement assez de ressentir cette haine et cette sorte d'hypocrisie sur toutes les langues. Cette fille a autant de chances de se faire agresser que toi et tu le sais. Tu le sais, que toi aussi, tu peux te faire violer, ou que sais-je. Alors tu rabaisses cette personne, qu'elle l'entende ou pas, pour t'auto-persuader qu'elle se fera violer à ta place.
C'est ce que je vois, en tout cas. Et je sais aussi que je ne suis pas loin de la vérité.

La médisance naît souvent de la jalousie; je suis bien placée pour le savoir.
Elle fait ça dans le but de se faire remarquer, dis-tu? Lui as-tu posé la question en personne pour affirmer une telle chose?
Nous sommes d'accord.
Et cette dernière phrase fonctionne avec n'importe qui. Avec l'octogénaire en décolleté, la mère de famille en jogging, la mineure en talons.

Nous sommes bloqués par des normes imposées, par des moeurs dont nous avons oublié l'origine. Tu peux t'habiller comme tu veux, à n'importe quel âge. La loi te le permet. Fais le.
Et toute personne qui te dira le contraire est une bien triste personne; une bien triste personne bloquée dans ses dictas d'un siècle passé.
Tes fringues ne font pas ta personnalité.
Tes jupes ne font pas de toi une masochiste de l'agression sexuelle.
Tes leggins ne font pas de toi une adulte pathétique qui se prend pour une ado.
Ton look si déshabillé ne fera pas de toi une folle ridicule.

Voilà.
Et je n'aurai pas dit une seule insulte de tout l'article.
C'est fou.




15 commentaires:

  1. Le "on est d'accord", j'le déteste. Nanmé décide pas tout seul que je suis d'accord. è_é (Surtout que les généralités conclues par cette phrase type sont POURRITES. Souvent.)
    Ce serait fort chouette que chacun ose faire comme bon lui semble, mais la plupart des gens restent fort timides (pour ne pas dire conformistes), et c'est souvent eux qui critiquent les autres, ceux qui bousculent leurs goûts standardisés. Mais quand les gens portent non pas des trucs qui leur plaisent, mais des trucs qu'ils croient avantageux, je suis d'avis de cesser les fringues trop petites et donc boudinantes. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à moi que s'adresse le début de ton message? Je demande parce que je ne suis pas sûre d'avoir compris é.è

      Pour les fringues trop petites, étant donné que c'est individuel, ce serait tout de suite difficile^^

      Supprimer
  2. Je ne suis pas tout à fait d'accord.

    D'abord, ou est l'utilité de mettre des décolletés à 11 ans?
    Aucune. D'abord, parce que pour qu'on puisse l'appeler décolleté, il faudrait que poitrine il y ai. Sinon c'est un bête col en V, huhu.

    Je pense que "l'hypersexualisation" des adolescentes n'est pas quelque chose de bien. Dans hypersexualisation, il y a hyper. Et généralement, ce mot est associé à l'excès.

    Pourquoi c'est mal? Pas parce que les gamines ont "plus de chances de se faire violer". Les violeurs recherche des proies faciles. Donc ce n'est pas qu'une question de vêtement...
    C'est un problème parce qu'elles sont trop jeunes. A 11 ans, tu ne sais pas encore bien différencier les bonnes choses des mauvaises.

    Je suis d'accord qu'à 85 ans, t'as le droit de t'habiller comme tu veux. Et même si ça peut paraître déboussolant de voir certains "vieillards" s'habiller de façon branché, ils ont clairement le droit et on ne doit rien leur dire.

    Mais pour moi, une gamine, c'est différent. Et par gamine, tout est relatif : Une fille de 18 ans peut être tout aussi immature qu'une gamine de 12 ans, et le contraire marche aussi. On peut être jeune et très responsable.

    On ne juge pas quelqu'un sur son style vestimentaire. Mais je pense que si un jour tu as un enfant, tu n'aimerais sûrement pas la voir marcher dans la rue, à 14 ans, haut talons et mini jupe. Je t'assure.
    Montrer son corps, c'est exposer aux autres quelque chose sur lequel on a un contrôle. Or, certains ados n'en ont aucun.
    C'est comme si je montrais aux gens mon nouvel Iphone...Que je n'ai pas encore payé.

    C'est bien de vouloir accepter tout ce qui nous entoure, et c'est vrai après tout, des jeunes ados qui s'habillent comme ils veulent ne font rien de mal.

    Mais c'est plus compliqué que ça...Parfois, les choses ne sont pas simplement "Bien ou mal".Ça, ce sont deux grosses routes. Mais il y a aussi les sentier dans la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il est inutile de débattre de l'utilité de tel ou tel vêtement. Tout type de vêtement est inutile en soi, et un décolleté sur une fille de 11 ans ne l'est pas plus q'un autre. Si le décolleté est, comme tu dis, un bête col en V, je ne vois donc pas pourquoi il y a tant polémique autour de ce vêtement.

      L'hypersexualisation est un mot donné par la population, par l'homme, et l'excès est subjectif.

      Je ne comprends pas ce que tu veux dire en disant qu'à 11 ans, on ne différencie pas les bonnes des mauvaises. Il y a donc de bons et de mauvais vêtements? Ou parles-tu d'autre chose?

      Je n'apprécie pas trop que l'on me prenne à témoin en m'assurant de mon état d'esprit dans un futur que personne ne connaît. Je suis la meilleure personne pour anticiper mes avis, et étant assez ouverte, du moins du point de vue vestimentaire, je sais que ma fille pourra porter ce qu'elle veut. Je préfère porter plus d'attention aux consignes de sécurité élémentaire plutôt qu'à un bête style vestimentaire. J'ai le mien, pourquoi devrais-je lui interdire d'avoir le sien sus prétexte que je serais sa mère?
      Tu dis que certains ados n'ont pas de contrôle de leur corps. Je souligne donc le "certain". Je refuse de faire une généralité en proscrivant une tenue sur une personne sous prétexte qu'il y aura un éventuel et facultatif risque qu'elle "n'ait aucune contrôle de son corps".

      J'espère que mes réponses ne t'auront pas importunées, je ne veux pas avoir l'air condescendante ou quoi que ce soit.

      Supprimer
  3. Mon avais est partagé entre ce que dit Ombre et ce que dit anonyme.

    effectivement, j'estime qu'on a pas à faire de ségrégation quand à la manière de s'habiller, mais il faut garder à l'esprit que malheureusement, on est juger sur ses habits ainsi que sa coiffure (couleur, longueur, excentricité...)

    en fait je suis d'accord sur quasiment tout ton article sauf l’hyper sexualisation. Je pense que c'est surtout suivant l'exemple que tu donne. La gamine de 11 onze an qui imite sa mère, elle n'a pas conscience comme cette dernière que certains vêtements enflamment nettement plus l'imagination (et autre chose) de ses messieurs. L'ado de 11 ans sait t'elle qu'elle exite la concupiscence des hommes? Serait-elle capable de se défendre face à cela? Face à des actes, des gestes? Qu'est-on réellement à 11 ans. De plus, se sent-elle bien dans ses vêtements? Parce que parfois, cela ne vient pas que des enfants.

    J'ai bien conscience que mon argument n'en n'est pas un (ou pas c'est toi qui décide ;)) et qu'il es désuet car, maintenant, les jeunes filles veulent ressembler à des femmes de plus en plus tôt. Je me demande simplement si elles ont bien conscience de ce qu'elles font.

    Je parle bien évidemment juste du style car je suis une personne qui ira au dela pour s’adresser a autrui.

    Par contre le reste je n'ai rien contre et chacun s'habille comme il le souhaite. Et des mamy coquettes et bien habillée j'en croise souvent.

    Très bon article, sujet aussi à polémique :) Peut être auras-tu un commentaire vénère :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, je trouve que l'on fait souvent des liaisons entre le vêtement et le comportement. Il se peut que l'adolescente ne sache pas quoi faire face aux hommes (mais encore une fois, dans des situations pareilles, ce n'est certainement pas la jeunette qui soit le problème). On se pose des questions, mais on peut se les poser avec n'importe quel look. Toute ado peut imiter sa mère, avec n'importe quel look, et peut se voir imposé n'importe quel look sans se sentir bien dedans.

      Ton argument en était certainement un, et c'est toujours un plaisir pour moi d'y répondre, même si je me sens toujours bien butée sur mes avis ^^'

      Supprimer
    2. si personne n'était "bute" sur ses avis, y aurai pas de conversation ;)

      Supprimer
  4. Tu peux t'habiller comme tu veux. En théorie. Si les vêtements que tu aimes ne correspondent pas à la norme, tu t'en prends plein la face (ou le dos), quel que soit ton âge. Après je pense que la dame de 88 ans, elle a un peu appris à s'assumer pour pouvoir avoir ce style. Mais les adolescentes qui vont passer leur temps à se faire traiter de putes, je suis pas sûre que toutes soient assez solides pour le supporter. Ni même les fillettes de 8 ans.
    (je caresse encore l'espoir que les gens changent vis à vis de l'apparence, qu'ils se mettent à accepter les gens sans se moquer d'eux, mais quand je vois le nombre de personnes qui trouvent ça normal que je me fasse insulter/qu'on se foute ouvertement de moi en pleine rue, qui me disent que je l'ai cherché, je me dis que ce combat n'est pas gagné)
    (oui, j'ai dévié par rapport à ton article)(pardon)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, toi aussi, on te dit que c'est ta faute?

      Supprimer
    2. Oui ! Oh, je suis pas la seule !
      (toi aussi on te dit que tu fais ça (te teindre les cheveux et avoir un style un tout petit peu particulier) pour te faire remarquer sans penser que tu puisses trouver ça beau ?)

      Supprimer
  5. Je pense que c'est avant tout un problème culturel, tout ça. Au fond, si tout le monde s'habillait en mini jupe léopard tous les jours, personne ne dirait jamais rien à la fillette de 11 ans (et les gens fantasmeraient peut-être moins dessus). Mais le monde a été fait de telle façon qu'actuellement, le vêtement léopard quel qu'il soit possède une connotation sexuelle et les talons hauts aussi, et que pour la plupart des gens, c'est mal pour une jeune fille qui n'a même pas encore la possibilité d'enfanter ou tout juste s'habille d'une manière qu'ils jugent "provocante".

    Je pense que c'est un problème qui se rapproche un peu de celui des naturistes, dont la plupart affirment qu'ils ne se mettent pas nus pour mater, mais bien parce qu'ils aiment vivre comme ça.

    Mais de là à réussir à faire comprendre ça aux gens (qui en plus prendront toujours l'exemple de l'exception, de LA pré ado en mini jupe qui s'est faite violer et qui est passée aux infos), et ben y'a le temps (enfin, quand on voit comment c'était au début du siècle peut-être pas si longtemps ! Soyons optimistes).

    Après je conçois parfaitement qu'en tant que parent, on interdise à sa fille les talons hauts à 11 ans, simple réflexe de protection parentale, car même si on a des parents évolués qui savent voir plus loin, ils savent aussi que ce n'est pas le cas de la plupart des gens, et que ceux-ci risquent de nous blesser (surtout que le collège c'est l'age où les hormones commencent à travailler, et les hormones ça rend les gens cons). Et je ne pense pas qu'en tant qu'enfant à cet âge on soit forcément capable de supporter une telle pression, certains peuvent, mais ceux qui ont tenté et pas réussi se retrouvent traumatisés, parfois longtemps. C'est le risque pour les parents de voir leur enfant ne plus vouloir aller à l'école, pleurer, c'est dur pour des parents de se dire ça.

    Et si je peux t'apporter un peu de réconfort quant à tout ça, l'école c'est déjà vraiment plus cool que le monde du travail de ce côté là alors profite, moi j'ai hâte de retourner en cours rien que pour pouvoir remettre des jeans, quasiment interdits là où je bosse !

    Lili

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Qu'un parent interdise à son gosse, même si je ne cautionne pas, je veux bien. Mais que des inconnus médisent sur le compte de la jeune fille?)

      J'essaie de me préparer psychologiquement au monde du travail ^^

      Supprimer
  6. Bonjour ,
    ma petite sœur lit ton blog , et m en parle régulièrement je n'ai (presque) jamais eu a le critiquer,
    Mais cette article , me dérange, je suis désoler je ne veux pas donner de leçon alors je vais être la plus bref possible,( au risque que Laura -> ma sœur me tue).
    J'ai 31 ans et j'ai élever Laura, elle est une grande partie de mon univers et si elle sortait habillé en mini-jupe et/ou haut talon maintenant (c'est a dire a 14 ans).
    je criserais et l'interdirais de sortir.
    Non pas parce que je refuse quel ait sont propre style, ou parce que je n'approuve pas, non simplement parce que j'aurais peur.
    Oui tout le monde peut se faire agressé, oui une jeune fille peut se défendre, mais je te le demande a tu déjà essayer de te débattre avec un homme pas un simple gamin non un homme de plus ou moins 20? si oui tu devrais comprendre une jeune fille a moins de faire des arts martiaux ne peut rien faire et encore t'es tu déjà débattu en jupe ou/et en talon aucune chance tu ne dirais pas cela,
    Je vais te donner mon raisonnement pour quoi tenter le diable quand on peut léviter? A 14ans ma petite sœur n'a pas besoin de haut talon ou de jupe pour aller à l'école et encore moins pour l'extérieur.
    Je sais que je suis un peu partie en zigzag mais écoute moi, jamais au grand jamais tu ne laisserais partir une ados de 14 ans habillé en haut talon pas si elle sous ta responsabilité et que tu l'aime.
    pas si tu dois regarder ta montre toute les 5 minutes a partir du moment ou elle est en retard.
    Pas si tu peux l'éviter ( et crois moi nous les adultes trouvons toujours un moyen de l'éviter.
    Je sais que tu vas me contredire parce que tu ne peux pas comprend , bien sur tu va peut-être dire que tu comprend mais ses faux.
    Et je trouve sa bien, parce que si tu comprenais, sa veut dire que tu serais déjà passer par beaucoup d'épreuves et sa je ne te le souhait pas.
    Bref j'ai raté le faite ''de ne pas donner de leçon'' je vais donc te laisser.
    ( si les yeux pouvait tuer , Laura m'aurait assassiner depuis longtemps).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laura doit être heureuse d'avoir quelqu'un qui s'inquiète pour elle :)
      Ton avis se vaut tellement! Même avec tous les efforts du monde, je ne pourrai jamais argumenter contre la sécurité.

      Je condamne juste les comportements et les critiques malsaines, à la "qu'elle ne s'étonne pas si ça lui arrive", ou "elle l'a bien cherché", car je les trouve perfides, et elle ne révèlent pas une once d'inquiétude.
      Toi, tu as l'air bienveillante, et je ne peux pas aller contre ton raisonnement.
      Si notre quartier, notre région ou notre entourage, que sais-je, ne permet pas de s'habiller comme on veut, il faut faire attention.
      Dans mon quartier, la partie de la ville dans laquelle j'habite, je peux me permettre de porter ces vêtements, parce que la journée, je ne risque rien (trop de monde dans les rues), et je ne sors jamais le soir.
      Mais ce n'est pas le cas de tout le monde et je le comprends. Mais dans les deux cas, les critiques méchantes ne sont pas les bienvenues, que ce soit vraiment dangereux ou pas.

      Personnellement, je me suis renseignée sur la démarche à prendre s'il m'arrivait quelque chose, et à partir de là je prends la responsabilité de sortir dans la rue de façon peu vêtue. Mais j'ai 17 ans, et même si c'est encore très jeune, ce n'est pas 14 (et en fait, mon âge ne change rien, hu hu)
      Et je n'irai donc pas contre ton avis et ta bienveillance.
      Et j'espère que ta soeur trouvera un compromis entre des fringues courtes qu'elle aime et d'autres moins dénudées qu'elle aime tout autant, et qu'elle continuera de célébrer son style ainsi.

      Supprimer