mardi 5 mars 2013

Non, vous n'êtes pas une élite!

J'ai déjà abordé le sujet dans un court article, assez vaguement, et après la lecture de quelques messages laissés sur un forum, je ressens le besoin de m'exprimer à nouveau.

Pour établir le contexte, comme j'ai eu une longue période où je me disais gothique, j'ai fréquenté des forums du genre.
Le premier que j'ai essayé a été une horreur. Une mêlée de pauvres imbéciles qui déchaînaient leur frustration sur les nouveaux inscrits en passant leur présentation au peigne fin et en leur lançant des cailloux chaque fois que leurs dires ne faisaient pas assez "true".
Un amoncellement de prétention.
Tu te disais gothique, mais t'habillais en Queen of Darkness? Trop commercial. Lynché.
Tu te disais gothique, mais te teignais les cheveux en noir? Trop cliché. Lynché.
Tu te disais gothique, mais avais 14 ans? Lynché.
Tu te disais gothique, mais écoutais Justin Bieber en même temps que Sisters of Mercy? Dehors.

Heureusement, je n'ai pas été dégoûtée de la "mentalité gothique" (s'il y en avait une, ce n'était certainement pas celle-là) et j'ai été voir ailleurs.
J'ai découvert un autre forum, fort sympathique, avec une administratrice aussi adorable que ses membres, et où je me rends fréquemment. Un forum où l'on parle philosophie, esthétisme, culture, savoir, mythes, ésotérisme, mythologie, écologie, un truc de dingue.
Et là-bas, j'ai vu la pub pour un autre forum gothique, où je me suis aussi inscrite.
Autre ambiance.
Je suis toujours dessus, j'aime bien m'y rendre et y écrire, mais je vais casser du sucre, c'est certain.

Quand tu commences à te reconnaître dans le mouvement gothique, et que tu fais l'erreur de te mêler à tes "congénères", tu rencontres plein d'emmerdes.
D'abord, les débats sans fin  pour connaître QUI est gothique et QUI ne l'est pas. Aimer la musique gothique obligatoirement? le métal est-il autorisé? Le look est-il important? Obligatoire? Facultatif? Peut-on mettre du rose et être gothique? Et écouter une autre musique, comme de la pop, en plus de la New Wave ou du métal (si encore ce dernier est autorisé)? Chacun pour soi? Tout le monde dans le même bateau? Chacun fait ce qui lui plait? Ou c'est comme MOI je dis? Les ados sont-ils tous des "fake"? Et la littérature, dans tout ça?
Stop.

Rien que le style vestimentaire est une source de conflit.
Couleur? Pas couleur? Do It Yourself? Prêt à porter? Magasins? Pas magasins? Marque? Pas marque? Si marque, peut-elle être connue? Et blah, et blah, et blah.

Et la vie en elle-même prête à confusion.
Ado permis? Pas d'ado? Être gothique depuis vingt ans rend-il plus crédible? Hiérarchie de l'âge, tout ça? Naît-on gothique? Devient-on gothique ("Non, on ne devient pas fou, on NAÎT fou!" aurait dit Mercutio, dans Roméo et Juliette)? Peut-on dire que le fait qu'on se reconnaissait pas dans les autres enfants démontre un destin de gothique? Ou est-ce ridicule?

Et la musique...
Métal? Pas métal? Les groupes connus restent-ils gothiques? Evanescence? Lacrimosa? A l'aide?

Jeune padawan, toi qui aimerais tant faire partie du clan sacré des enfants de la nuit (BULL-SHIT), tu t'exposes à une grande interrogation.
Quel que soit ton avis, tu te feras lyncher. Direct.
Di-rect.
Pas besoin d'être un Puriste. Le Pédangoth (c'est beau, cette appellation) veut avoir raison.
C'est dans sa nature.
Parce que le Pédangoth est meilleur que toi.

Si le Pédangoth a dit que le mouvement, c'était à la base de la musique, tu DOIS écouter cette musique, et pas une autre. Même pas tu peux varier ton répertoire.
Tu peux écouter autant d'indu et de New Wave que tu veux, si tu as Marina and the Diamonds en fin de playlist, c'est MORT!

~L'avis de Decay qu'elle le met en rose parce que c'est plus joli~
Il est vrai, le mouvement gothique découle d'un courant musical. On ne peut pas lui retirer ça. Je pense, personnellement, que le savoir, et savoir ainsi les types de musique, est le minimum syndical. Après, tu en écoutes, tu cherches, tu creuses, tu vois ce que tu aimes et ce que tu n'aimes pas, tu te forges un avis, et de là, finalement, tu auras certainement deux ou trois morceaux qui te plairont.
Après, t'en fais ce que tu veux. Tu mélanges avec du Selena Gomez ou du Florent Pagny, ce sera pas moi qui viendrai te cracher au visage.

Mon avis est, je trouve, très laxiste. Je voue une sainte horreur au renfermement. Dis-toi gothique, mais ne sois pas que ça!
Si je commence à te demander d'essayer quelques morceaux, c'est parce que je sais que le choix est large, varié, et que tu ne mettras pas longtemps à tomber sur quelque chose qui te plait. Abney Park, Emilie Autumn, Lacrimosa et Sisters of Mercy, pour ne citer qu'eux, sont tellement différents! Si tu n'en aimes pas un, tu en aimeras forcément un autre.
Et finalement...si tu ne trouves rien...au moins, tu sauras de quoi il en est, et là encore, ce ne sera pas moi qui te ferai des reproches.

Mais le Pédangoth, lui, t'en fera, des remarques. Lacrimosa, c'est de la merde, Abney Park, trop récent, Emilie Autumn, tu ne sais même pas la caser dans un genre, et Sisters of Mercy...ah beh non, rien à dire.
Tu ne sauras jamais contenter tout le monde, et le gothique te le fera comprendre.
Parce que le Pédangoth est prétentieux.

Le Pédangoth aura une légère tendance à t'insulter si tu portes trop d'attention à ton look.
Parce que c'est pas ça l'importaaaaant, dans le gothiiique, enfiiin!
C'est la musiiiiique!
Haaaaan!

Et puis, il ne faut pas oublier que le gothique, c'est du DIY!
Tu dois faire tous tes vêtements toi-même.
Même si tu ne sais rien faire de tes dix doigts.
Débrouille-toi.

En fait, le Pédangoth s'en sort, alors le Pédangoth pense que tout le monde devrait faire comme lui.
Parce qu'il est persuadé que tout le monde est pareil, avec les mêmes facultés.

En fait, le plus gros problème du Pédangoth, c'est qu'il est incapable d'imaginer que les gens puissent adapter le mouvement à leur personne, vivre le gothique à leur façon.
Où est le problème?
Ah.
Ah oui. Juste.
"Ce sont des personnes pareilles qui divulguent une mauvaise idée du gothique! C'est à cause d'eux que la société nous prend pour des êtres superficiels et satanistes!"
Non, petite huître.
Les gens qui pensent ça sont cons, ont trouvé cette idée tout seuls, et qu'ils aient croisé des gothiques ou pas sur leur chemin, ça n'aurait rien changé.
C'est juste toi, en fait, petit être pédant de mes deux. Tu ne peux pas supporter que les autres ne fonctionnent pas comme toi.
En fait, t'es comme le reste de la société.
Celle que tu détestes.
Et qui te rend encore plus prétentieux.

Tu vois, ces êtres qui t'agressent parce qu'ils ne supportent pas que tu sois différent d'eux?
T'es pas bien différent.
Tu n'admets pas le changement et la diversité.
Je ne te dis pas d'admettre qu'une meuf aux cheveux bleus et roses, en petite robe pin up rose et coiffée d'un serre-tête à fleurs, écoutant si peu de gothique et détestant Baudelaire (SACRILEEEEEGE!) (Faut dire que ce mec a ce petit quelque chose de pathétique fort attachant) soit gothique.
Bien pour ça que je ne revendique pas l'être.

COUCOU SAY MOOOOI
Mais accepte au moins un minimum de variété, merde!
Et s'il te plait.
S'il te plait.
Arrête. De croire. Que le monde entier. Est une chienne. Et que toi. Tu vaux mieux que tout le monde.
S'il te plait.
Arrête de dire que tu aimes être différent, que toi, au moins, tu es unique, que tu adores te différencier, avoir ta propre personnalité etc, etc.
Parce que tu vis juste dans un monde étrange, là.
Les sosies, c'est rare. Et du coup, tout le monde est différent, unique, avec ses variations de look et de caractère. Tu n'as pas besoin de chercher à tout prix à te démarquer de cette société de merde, parce que ce n'est pas la peste! Tu es toi, les autres sont les autres, point barre!
Et tu n'es pas meilleur qu'eux. Et ils ne sont pas meilleurs que toi.
Chez les gothiques, y a des cons. Y a des moins cons. Y a des gens géniaux et d'autres tout de suite un peu plus chiants.
Ça ne te rendra pas exceptionnel.
Parce quand tu te plains de la discrimination, que tu racontes qu'une fille t'a traitée de sorcière, et que tu nous dis en retour à quel point c'était une petite salope en string et à mini-jupe, cette nana, excuse-moi...mais tu ne te démarques pas.
Tu l'imites.

Je ne sais pas comment finir cet article. Je le trouve décousu, un peu brouillon, j'ai peur d'avoir oublié des trucs, et finalement, je ne sais pas comment faire pour l'améliorer.
C'est brouillon, car ma pensée est brouillonne, car tout ce que j'ai vu à travers ces forums était brouillon.
J'étais juste fatiguée de cette sorte de guilde de la Difference, porte-paroles d'un monde meilleur, et pourtant faite d'une bonne part d'idiots, et j'ai voulu l'écrire.
Merci de m'avoir lue.






10 commentaires:

  1. je sais pas trop quoi te dire a part que j'ai adoré ton article. C'est vrai qu'il y en a certains qui pensent exactement comme ça et c'est très fatiguant.

    Effectivement au début tu te cherche un peu, puis tu crée ton propre style avec ce que tu aime. tu mélange le rose et le noir, j'aime coupler ce même noir à de l'orange. Pourtant je ne te crache pas dessus ;) Mais pour certains c'est juste du noir et rine d'autre. Les psychorigides sont aussi ouvert d'esprit que mes anciens patrons!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Limite, ils préfèrent quelqu'un qui s'habille de façon standard que quelqu'un intégralement en noir. Ça prouve qu'il ne mise que sur la musique, et que donc c'est un trve, youno.

      Supprimer
  2. Salut jeune fille ^^
    je sais pas trop non plus comment répondre...on me qualifie de 'queen of darkness" dès que je mets le nez dehors (bah ouais, je suis rousse, je me maquille beaucoup, je suis pâle, je me fringue en noir et je déprime tout le temps, je suis "sssooooooo goth babe", enfin tu vois le genre) et pourtant je ne me suis jamais qualifiéé de gothique... Entre les insultes auxquelles on a droit dès qu'on a un look un peu atypique, et les clivages de ce mouvement soit disant "réactionnaire", j'ai du mal, j'avoue...
    J'ai rien contre, hein, soyons d'accord, je fais pas la chasse aux curistes dans les cimetières (d'ailleurs, j'en suis une, de curiste...), et j'écoute de la cold wave, et du Shakira quand j'en ai envie, je remue du popotin sur Pussycat Dolls quand j'en ai envie...
    Bref, tout çà pour te dire que je pense que l'idéal, quel que soit le "mouvement" qui te convient, c'est que tu fasses ce que tu as envie de faire. Qu'est ce que t'en as à fiche que tel ou tel soit goth (ou punk, ou hippie, ou teddybear, ou pop, qu'est ce qu'on s'en fiche au fond?), que machin soit "plus in" parce qu'il est né habillé en noir, ou que untelle c'est rien qu'une wanabee parce que ce sont ses parents qui lui achètent ses fringues au grouft?

    Tu sais, de base, il paraîtrait (tu vois, je mets un conditionnel, je suis sûre de rien et surtout pas de ma pseudo science) que le "gothisme", à la base, c'était surtout...de l'architecture! Puis de la littérature (un néo romantisme particulièrement sombre et déprimé, puis les récits type Poe...). PUIS seulement de la musique. Et encore, le style vestimentaire serait venu d'une "surchage" de bijoux sur ceux qui étaient avant tout "existentialistes"....Donc ceux qui te font c***r avec leur groupe qui -est-le-seul-groupe-vraiment-gotheux-que-si-tu-l'écoute-pas-t'es-une-fake, bah tu lui demande s'il sait qu'un "vrai gothique", il saura t'expliquer la différence entre l'art roman et l'art gothique, date, exemple à la clé. Encore une fois, ce que je dis n'est pas parole d'évangile (haaaan, référence biblique, mais suis je vraiment si peu gothique que çà?*prends la pose d'Oscar Wilde et déprime sur le monde*), mais bon...si tu les écoute, tout le monde a tort, et je pense que c'est à chacun de se faire sa philosophie...

    Donc...

    Vis ta vie, fuck les autres. Je comprends ton besoin de partager et d'être "reconnue" par un groupe auquel tu t'identifies, mais de ce que je lis de toi, tu es trop intelligente pour t'identifier à des gens qui n'ont pas assez d'ouverture d'esprit pour accepter quelques nuances dans un monde déjà bien trop gris.
    Je me permets de te faire un bise ;)
    Hazel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'architecture, je ne pense pas que ça ait un rapport avec le mouvement. Si je me souviens bien (moi non plus, je ne suis pas sûre), il s'agissait d'un groupe qui, par second degré, s'était donné comme genre le genre "gothique" en référence à l'architecture, oui, sans que celle-là ait un lien avec le mouvement.
      De là, le nom est resté, je pense.
      Pour la littérature, comme Baudelaire et Wilde (c'est goth, Wilde?) datent du 19ème, leurs romans existaient avant le commencement du mouvement. Je pense qu'ils y ont été assimilé longtemps après, bien après la musique.
      Mais je précise à mon tour, je ne suis sûre de rien. C'est ce que je crois avoir lu un peu partout, couplé à une mémoire un peu défaillante de ce côté-là.

      Pour mon appartenance au mouvement, elle n'a même plus lieu d'être.
      Côté look, je ne supporte plus de porter du noir.
      Côté "état d'âme", je ne vois aucune beauté dans la mort, je n'aime pas en parler, j'ai peur des ambiances glauques, je suis une chochotte.
      Côté musique, voilà, Emilie Autumn et Abney Park, mais c'est tout.

      De là, comme je n'ai plus RIEN A VOIR avec le mouvement, sur aucun domaine, qu'il soit important ou pas, je pense que je peux arrêter de me creuser la cervelle pour savoir si je peux toujours me revendiquer gothique ou non: c'est non.
      Mais ça ne m'empêche pas de rester sur des forums et de continuer de parler avec eux, parce que certains sont vraiment très intelligents et m'apprennent énormément de choses!

      Supprimer
    2. Vui, justement, pour çà que je te disais que je suis pas sûre de mes sources pour le coup ^^
      Après, que c soient Baudelaire, Wilde ou Blake (ses peintures, oh mon dieu! Ses textes! Oh mes dieux! bref, tu vois le genre...), je pense qu'on peut les apprécier sans être "gothique", et même être gothique "sans" les apprécier. En fait, ce que j'essayais de dire, c'est que chacun va prendre ce qu'il aime dans ce mouvement, et que personne, a part toi même, ne peut te dire ce que tu es. c'est tellement rassurant de mettre les gens dans des petites cases et de se dire soi même si unique et original... Alors que bon, perso, je trouve çà réconfortant parfois de trouver des gens qui partagent beaucoup avec moi, quitte à "moutonner": on n'est plus tout seul!
      Et, tu vois, la mort, en soi, c'est pas gothique non plus je pense (attention, avis personnel inside!):
      penser à la mort, se rendre compte qu'on est mortel, c'est humain. Etre fasciné par la mort, c'est un premier état dépressif (enfin, çà, c'est d'après mon psy.)
      Tout le mal que je te souhaite, c'est de pouvoir trouver des gens qui ne jugeront pas que tu es indigne de leur parler juste parce que tu n'écoutes pas tel ou tel groupe (je caricature, mais tu vois ce que je veux dire je pense ^^), et ce, que tu vives au pays des petits poneys ou celui de la petite boutique des horreurs ^^

      Supprimer
    3. Je pense qu'il est impossible de "moutonner". C'est un terme que je trouve parfaitement idiot, car à mon avis, chaque personne, qu'elle se range dans une catégorie ou non, ne fera jamais parfaitement comme son voisin.

      Supprimer
  3. Thanks for your marvelous posting! I really enjoyed reading it,
    you might be a great author.I will be sure to bookmark your blog and will come back
    later on. I want to encourage one to continue your great work,
    have a nice day!

    my webpage ... recovery
    Also see my website :: lost data

    RépondreSupprimer
  4. Coucou, c'est moi, la meuf que tu connais pas et qui adore ton blog (bref).
    J'ai quelques émo-gothiques dans ma classe, et c'est exactement le même type de comportement que celui que tu dénonces dans ton article : moi au moins, je suis unique, original, bla bla bla, vous n'êtes que des moutons, gens qui portez des vêtements ordinaires. Ils s'auto-considèrent comme des gens originaux qui se démarquent de la société qu'ils excècrent.

    C'est une incitation à la baffe, ce genre de chose. C'est comme si notre personnalité était conditionnée par ce que l'on porte, comme si on se résumait à notre apparence. Je trouve ça vraiment dommage, ce jugement qui se fait dès le premiers regard et qui conditionne les gens dans des catégories comme original ou banal alors qu'au fond la personne est peut-être totallement différente de ce qu'elle a l'air d'être.

    Et même, suivre totalement les convenances comme un "mouton", si c'est en accord avec ce que l'on est, ça ne sera pour moi jamais un problème.

    (enfin voilà, je voulais trop faire un commentaire intelligent à la mesure de ce que tu as écris, mais c'est un peu raté ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le paradoxe, dans cet histoire, ça reste le fait que ces personnes détestent la société pour son intolérance, mais font de même de leur côté en méprisant le reste du "peuple".

      Supprimer
    2. En fait, ce qu'ils détestent chez les autres, c'est ce qu'il y a chez eux. Le conformisme et l'intolérance.

      Supprimer