mardi 29 janvier 2013

Les hommes, ces méchants au grand pouvoir et libres comme des pâquerettes

Alala, rien qu'au titre et au thème de cet article, je devine (et vous aussi) que ce billet va encore puer la rage.
Pas comme s'il ne s'était plus lavé depuis 3 semaines (tiens, à ce propos, je connais quelqu'un qui...), non, mon billet est propre et vertueux. Seulement, Decay est pas contente, et quand Decay est pas contente, Decay le fait savoir.

Bon. Le féminisme, on connait tou-te-s ça. Certain-e-s le voient de différentes manières , mais une phrase revient en toile de fond:
Nous, femmes, sommes un peu opprimées sur les bords et bordel de merde, serait grand temps d'arrêter de vouloir nous commander (ET NOUS VIOLER EN PRETEXTANT QU'ON PORTAIT PAS DE CULOTTE MERCI AU REVOIR) (didjû).
Sauf que ça bascule un peu facilement vers une autre extrêmité.

Les hommes nous oppriment.
--> Les hommes sont des connards.
--> Les hommes sont TOUS des connards
--> Parce qu'ils ont tous les droits.
--> Et nous on a rien.
--> Pauvres choses que nous sommes.
--> Méchants garçons.

Et comme les hommes sont des connards (si vous suivez) (mais je ne pense pas qu'il faille suivre pour l'avoir compris), ils faut les rabaisser.
C'est comme ça que, de fil en aiguille, à force que certains clichés entrent dans les moeurs, je me retrouve à entendre Nagui dire à la télé "Les hommes ne sont pas tous des salopards! Certains sont de GROS salopards".
Et ça me fait chier. C'est le genre d'humour qui m'énerve (beaucoup de choses m'énervent JE SAIS) (par contre, j'aime bien les crèpes au sucre), et ça me rappelle étrangement les nanas post-rupture couinant "les hommes c'est TOUS DES SALAUUUUUDS!"
Sauf que Nagui n'a pas l'air dans le même état lorsqu'il présente son émission.
Du coup, je ne comprends pas trop.
Parce que Mercutio n'est pas un salaud, l'Artiste n'est pas un salaud, Panda n'est pas un salaud, l'Absent n'est pas un salaud, alors si j'arrive déjà à ce compte, qui englobe même les hommes que j'ai le plus cotoyés, je pense que tout le monde est capable de faire pareil.
Avant que je sorte avec Mercutio, on me bassinait sans cesse qu'il fallait véritablement que je me méfie, que les hommes, c'étaient de beaux manipulateurs, qu'ils ne pouvaient sortir avec moi que pour m'avoir dans leur lit, etc.
Et quand je suis sortie avec Mercutio, quand Papa s'est rendu compte que lorsqu'il était à la maison, on passait plus de temps à forniquer qu'autre chose (même manger on s'en foutait), il m'a directement fait comprendre que j'avais intérêt à faire d'autres activités avec le gringalet, histoire de voir s'il supportait de me voir pour autre chose que me mettre enceinte.
Climat de confiance.
Quand j'ai quitté Mercutio (tu te souviens de cette période de perdition, toi, Doyenne Lectrice?), comme je n'avais pas le moral, mon Papy me demandait sans cesse si mon copain m'avait fait du mal.
Ca me faisait doucement rire (non, en fait, j'étais pas d'humeur) qu'on me demande si mon copain m'avait fait souffrir alors que c'était justement le contraire.
Mais comme je suis une adolescente fragile et innocente, je n'ai pas été soupçonnée un quart de seconde.

Ca me fatigue, ce climat malsain. Si tu veux savoir, pour régler la questions, toutes les personnes qui violent, insultent, draguent lourdement, harcèlent, tiennent des propos machistes, etc, j'évite simplement de les considérer comme des hommes.
Ca rend tout de suite plus avenantes envers ceux qui ne font rien à part être gentils.

Second problème: en plus d'être des connards, les hommes sont bien plus avantagés que nous en société.
Gros lol.
Gros, gros lol.

1) Lorsque toi, jeune donzelle, joues à Call of Duty, personne ne te dit rien, right? (ou alors, tout le monde te défend en disant que c'étaient des connards, donc en gros, t'es rudement acceptée par la société). Un mec qui regarde Gossip Girl ou Sex and the City, ça passe tout de suite moins bien.

2) Lorsque toi, jeune donzelle, enfiles un pantalon pour te promener dans la rue, personne ne te dit rien. Demande un peu à un mec de porter une jupe et vois ce qui lui arrive.

3) Lorsque toi, jeune donzelle, te maquilles le teint, les yeux et la bouche pendant une heure pour aller bosser, tu ne te prends pas de remarque. Si un mec tente ne serait-ce que le bout du petit doigt vernis, je lui donne pas cinq minutes pour se faire railler comme une merde.

4) Lorsque toi, donzelle, étant petite, tu ne mettais que des salopettes et allais jouer aux billes, personne ne s'inquiétait: tu étais un peu garçon manqué et ça passerait avec l'âge. Quand un garçon met des robes et joue à la poupée, on obtient un bon gros vent de panique.


Franchement, je ne dénigrerai jamais le féminisme. Nos droits sont aussi importants que ceux des hommes, mais cela va aussi dans l'autre sens.
Je me dis pour l'égalité et je le pense vraiment. Pour moi, avoir un bon salaire ne suffit pas. Si ton épanouissement personnel ne suit pas, tu es autant dans la merde qu'avec un salaire moindre.
Je pense que chaque droit est important, et qu'il serait bon qu'il soit donné à tout le monde d'être l'égal de l'autre et de pouvoir faire ce qui lui plait sans différence de genre.

J'ai un très grand ami, qu'on appellera Carmen. Carmen est un homme comme les autres, et Carmen kiffe les fringues de femmes. Diversité, esthétisme, etc.
Alors, Carmen a commencé à porter des bas et a des vues sur des corsets.
Et si je peux me permettre, cela me fait cruellement chier que Carmen soit obligé de cacher ses bas dans son coffre à peluches et de trouver des plans pour que jamais personne ne se rende compte des fringues qu'il aime.
Ca m'énerve qu'il doive se cacher.
Je pense que cela m'énerve plus que de savoir que peut-être plus tard une amie aura un salaire plus bas que son collègue. Je suis bien plus choquée pour Carmen, et je pense être dans mon droit.
Ma mère est une femme, et elle a un salaire très élevé. Je pense que même avec ce fameux "plafond de verre", il y a grand moyen de vivre sans soucis.
Le salaire d'une femme est moindre, mais bien présent.
Une tenue féminine chez un homme n'a même pas le droit d'être, que ce soit par sa coupe ou sa couleur. Rien. Néant.Pas "moins avantagé". Juste "pas avantagé du tout".

Je ne vois pas cette quête pour un salaire égal futile, loin de là. Je suis juste agacée de voir qu'à première vue, cela compte tellement que tout le reste s'en voit étouffé.
Je ne comprends pas pourquoi tellement de personnes défendent les femmes alors que personne ne défend les hommes. Qui passent pour des connards, des salauds, des égoïstes et des enfants gâtés.
Et ça me fait mal. Pour Carmen et pour les autres.
J'aimerais qu'on défende tout le monde, pour voir.



[A fait la Une Hellocoton le 30 janvier 2013]

24 commentaires:

  1. Très bon article MAIS : ton premier point me gêne. Indeed, les femmes sont souvent ultra dénigrées quand elles jouent et sur l'internet en général. Genre retourne dans la cuisine, je te baise salope, toussa, toussa. Voilà, c'est tout ! Mais j'approuve fortement le reste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y ai pensé aussi, surtout avec cette histoire avec un mec qui s'était fait passer pour une fille sur Call of Duty et avait reçu des insultes pas toujours coolos.
      Mais généralement, lorsque tu racontes ça, les gens sont choqués, alors que si tu dis que ton cousin porte des jupes, personne ne défendra ton cousin.
      Mais je ne nie pas, côté jeux-vidéos, y a encore du chemin.

      Supprimer
  2. allez viens à la maison, je vais te faire des crêpes au sucre. Et Carmen peut venir aussi <3

    RépondreSupprimer
  3. Je suis totalement d'accord. La véritable égalité c'est pour tous, pas au détriment d'un genre !

    RépondreSupprimer
  4. Voilà qu'est bien dit ! Pourquoi le terme "fille manquée" n'existe pas dans nos dico, contrairement à "garçon manqué" ? Si les femmes s'habillant en hommes ont été et sont souvent à la mode, pourquoi pas l'inverse ? Après il y a peut-être une question d'histoire : l'Homme ayant toujours été considérés comme supérieur, les femmes voulaient atteindre leur niveau sans penser que certains hommes voulaient "s'abaisser" au leur... Ca viendra bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais plutôt "pourquoi le terme "garçon manqué" existe?" Je pense qu'aucun de ces deux termes ne devrait exister: je le trouve atrocement péjoratif.

      Supprimer
  5. La doyenne lectrice tape dans ses mains, se rappelle le billet en question et est bien heureuse que tout se soit bien fini. \0/

    sinon tu tape juste. Les hommes qui aiment des vêtements attribuer au sexe féminin vont devoir se taper le même difficile combat que les femmes qui ont revendiqué le port du pantalon. (Oui parce qu'il y a 60 ans, une nana en pantalon c'était juste une connasse qu'il fallait lapider!)

    et oui, un garçon qui aime les poupée ou les robes, dans la tête des parents c'est "mon dieuuuu un hommmmmmmo!" Même les hommes "goth" qui portent serre -taille et jupe sont mal vu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le pantalon, j'y ai pensé et j'ai même hésité, du coup, à mettre le point 2, mais finalement, ce qui gênait aussi, c'est que le message "les femmes portent des pantalons, tu vois bien que tout le monde peut porter ce qu'il veut" n'est absolument pas passé.

      Supprimer
  6. Merci mille fois pour cet article ! Ce côté victimisation à outrance a tendance à m'exaspérer également. Je le trouve tout autant malsain pour la gent masculine que pour les femmes : dénigrer l'homme à tout prix fait de la femme une sorte de chose fragile dans un monde de brutes, et non une figure forte et indépendante... C'est une triste dérive de la cause féministe, et c'est bien dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas vu les choses sous cet angle, et tu n'as pas tort!

      Supprimer
  7. Ce qui est bête, c'est que comme tu l'as dit dans un autre article (il me semble), même les hommes pensent qu'ils ne "devraient pas" avoir ces droits et ses censurent tout seuls, en gros!
    En tout cas je suis bien d'accord avec toi.

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cet autre regard sur la gente masculine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci surtout à toi pour l'avoir lu :D

      Supprimer
  9. Ton article est... génial. Merci :) (et non je ne suis pas un homme)(juste une fille qui en as un peu marre des articles en mode "faisons donc des généralités et mettons les tous dans le même panier)
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu en as marre, fais-en des articles aussi, c'est agréable de voir qu'on est pas la seule :D

      Supprimer
  10. "Je ne comprends pas pourquoi tellement de personnes défendent les femmes alors que personne ne défend les hommes".

    Alors qu'ils le méritent tout autant. A mes yeux en tout cas. :-)

    RépondreSupprimer
  11. C'est comme les gens qui à force de défendre les rondes, dénigrent les minces. A croire que l'on est incapable de défendre un parti sans rabaisser l'autre. C'est triste..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait vrai. C'est malheureusement le raccourci que je prenais auparavant, concernant les rondes et les maigres, mais je me soigne. Si je préfère les rondes, cela relève du goût personnel, mais je pense que si une maigre est vraiment chouette, je risque fort de la trouver fort jolie aussi, donc je ne pense pas qu'une silhouette soit importante dans le charme d'une personne, comme être une femme ou un homme n'est pas important pour le niveau d'intelligence, de gentillesse, etc.

      Supprimer
  12. C'est marrant parce que vous râlez sur le fait qu'on dénigre en général un parti pour relever l'autre.

    C'est pourtant un peu la même chose dans cet article. Vous essayez de dire qu'on devrait pas râler sur certains sujets, comme le fait que si on se maquille, si on porte un pantalon, si on joue sur Internet, on ne se fait pas emmerder.
    Alors que si, et plus que les hommes, il faut juste regarder les faits. Pour les jeux vidéos, l'excellent et complet dossier de Mar_Lard que vous pouvez trouver sur Internet est très parlant.
    Extrêmement déprimant à lire.

    Une femme en pantalon ou en jupe peut se faire traiter de pute, de salope, de suceuse ou se faire tripoter, niveau agressions sexuelles on est gâtée. Cependant, il est tout à fait vrai qu'il est pitoyable qu'un homme ne puisse se balader en jupe sans se faire rouer de coups et insulter. L'un des problèmes ne rejette pas l'autre, pourtant c'est ce que vous faites dans votre article je trouve. C'est très "ne râlez pas alors que...", on peut parler des deux problèmes, ils sont tous les deux extrêmement importants et témoignent de la même réalité : le patriarcat.

    De même, une femme qui ne se maquille pas est considérée comme un garçon manquée, pas féminine, un thon, une sous-merde... si elle se maquille, elle sera très vite critiquée et insultée également "pot de peinture", "voiture volée", "suceuse" (reviens souvent celle là...) ou juste "moche" encore une fois. Et qu'un garçon ne puisse se maquiller est tout à fait injuste ! Mais encore une fois, c'est aussi une norme imposée par le patriarcat : ce qui est féminin est ridicule.

    Je crois comprendre le fait que vous vouliez retirer cette image de femmes victimes du vilain patriarcat que tout le monde dénonce, mais il faut bien se rendre à l'évidence, il existe encore ce patriarcat, et il porte atteinte aux femmes et aux hommes. Et il est vrai que les hommes ont plus de privilèges, sans s'en rendre compte forcément, et qu'en société ils ont moins de problèmes. Notamment au niveau de leur carrière, ils seront plus pris au sérieux, s'ils ont une promotion il ne plane pas sur eux le doute de "la promotion canapé" ou qu'ils sont peut-être "passés sous le bureau".
    Je vous conseille fortement le blog Antisexisme, Une Heure de Peine et le dossier de Mar-Lard extrêmement parlant.

    Cordialement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet article ayant été écrit il y a plus d'un an, je peux dire avec un grand soulagement que ma vision des choses a considérablement changé depuis. L'idée de parler des soucis des hommes était une bonne idée en soit, mais en effet dans cet article j'ai trop dénigré les soucis des femmes et je peux dire à présent que c'est impardonnable de ma part. Nos soucis sont énormes et je n'avais pas à les dénigrer.

      Des baisers,
      Decay

      Supprimer