dimanche 4 novembre 2012

J'aimerais


J'aimerais savoir écrire comme une pro, former de jolies phrases, être productive au possible, m'avancer tous les jours et progresser rapidement.
J'aimerais avoir une jolie écriture, arrondie et féminine, au lieu de mes barres torturées et presque illisibles.
J'aimerais que mon blog progresse plus vite, malheureusement, et malgré tous mes efforts pour être satisfaite de son avancement jusque maintenant.
J'aimerais pouvoir voir Mercutio tous les soirs sans aucune limite, qu'elle soit parentale ou scolaire. Mais surtout parentale.
J'aimerais avoir les cheveux brillants et les boucles fluides.
J'aimerais être dotée de lingerie par paquets et soigneusement rangée dans des boîtes de satin.
J'aimerais savoir mettre un corset avec autant de dextérité que si j'enfilais une chemise.
J'aimerais pouvoir me balader dans la rue en corset, culotte à froufrous, bas résilles et talons.
J'aimerais que Mercutio arrête de jouer au yoyo sentimental, qu'il arrête d'une fois me dire qu'il ne veut pas partir, et l'autre fois répondre "lol" lorsque je lui demande de rester dormir, même une veille d'école. Si je me souviens bien, j'étais déjà venue dormir chez lui. Et c'était un jeudi.
J'aimerais que les chaussures ne me fassent jamais mal.
J'aimerais avoir cette chambre dont je rêve tant.
J'aimerais être le genre de fille à écrire des lettres à la plumes, à les glisser dans une enveloppe et à les parfumer de sa flagrance avant de les envoyer.
J'aimerais  être quelqu'un de raffiné.
J'aimerais pouvoir rester seule sans pleurer ou murmurer son prénom comme un chaton éploré.
J'aimerais être avec lui tout le temps, rentrer avec lui le soir, rester avec lui jusqu'au matin, aller au lycée avec lui et en revenir toujours à deux.
J'aimerais ne plus me dire "on refait ça dans une semaine".
J'aimerais ne plus être une amie en carton et demander des nouvelles à celles qui me sont proches.
J'aimerais oublier définitivement l'Absent et ne plus tressaillir quand quelque chose me fait penser à lui d'une quelconque manière. C'est une brûlure, ce type.
J'aimerais tenir l'hiver sans aucun rhume.
J'aimerais que l'école ne commence pas si tôt.
J'aimerais ne plus avoir de devoir. Je suis devenue studieuse, mais du coup, je remarque le travail.
J'aimerais ce nouvel ordi que mon père m'a promis.
J'aimerais que mes cheveux restent en bonne santé.
J'aimerais qu'il vienne dormir demain. Ah mais oui, suis-je bête. "Lol".
J'aimerais pouvoir écouter la musique que j'ai envie d'écouter sans avoir peur que l'ordi ne s'éteigne d'avoir trop chauffé.
J'aimerais ne plus me sentir malheureuse.
J'aimerais ne plus voir le mal et voir ce que j'ai de bien.
J'aimerais ne plus connaître la fatigue du matin.
J'aimerais ne plus m'inquiéter de ce que les gens que je côtoie pensent de moi et en finir parano.



J'aimerais arrêter d'être triste pour des broutilles et voir que je ne suis pas mal lôtie. J'écris, j'arrive à écrire, et si j'avance à mon rythme, au moins j'avance. J'ai une écriture minable, mais c'est mon écriture, et personne ne la confond. Je suis lue par des gens, et qu'elles soient beaucoup ou non, ça ne devrait pas me faire grand chose parce que ce que j'ai là est vraiment merveilleux. J'ai peut-être pas des cheveux pétant de santé, mais ils survivent aux colorations et décolorations, et rien que pour ça, je suis reconnaissante. La lingerie s'acquiert, et si je ne mets pas de corset aussi facilement que ma culotte du matin, au moins ai-je la chance d'arriver à en mettre. La bibliothèque en forme de coeur est en tas dans un coin de la pièce et n'attend qu'à être montée, les enveloppes sont dans le tiroir et le parfum est sur le bureau. Le chaton éploré peut rester tranquille, j'lui en veut pas, y a pas de mal à être sociopathe (si? ah zut). Si je suis devenue studieuse, j'ai au moins ma moyenne de 12, ce qui garanti donc l'ordinateur que je n'ai pas encore.
Le rhume, il arrivera et je me moquerai de ma voix enrouée. Me lever le matin me garanti de rentrer dans l'après-midi, mes cheveux me prouvent leur haine depuis des mois et je ne peux pas leur en vouloir, et le raffinement, il peut aller se faire voir. Mais pas trop loin.

10 commentaires:

  1. Texte magnifique, une fois de plus :)

    RépondreSupprimer
  2. Si un jour, tous ces "j'aimerai" se réalisent, tu te lasseras bien vite je pense, quand on a la vie rêvée, on ne sait plus pourquoi se lever chaque matin. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas tort, et j'imagine que si tout ceci se réaliserait, je voudrais vite autre chose. C'est un cercle vicieux, en soit.

      Supprimer
  3. j'adore :) Magistral comme d'habitude

    je te rassure, les corsets, avec l'habitude, tu fini par enfiler ça comme tu enfile une chemise.

    Tu as noté "Mercutio" et "Adrian" dans le même texte .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Flûteuh, je l'avais laissé la première fois, j'ai couru corriger, mais je n'ai pas vu que je l'avais écrit deux fois. Gros fail xD

      Supprimer
  4. Waooooouh !ça en fait des chose dis donc :-D!! Mais j'ai une seule question : c'est qui ce TYPE ???

    RépondreSupprimer