mercredi 10 octobre 2012

Rondes, je vous embrasse tout le corps.

En tout bien tout honneur.

Autant le dire tout de suite, je commence cet article (alors que je suis censée faire une pause pour ma nouvelle) (bien sûr) (je suis quelqu'un de très occupé), et j'ai les chocottes.
Parce que je trouve que ce sujet est assez sensible, en fait, qu'il crée vite polémique, que je vais peut-être m'en prendre plein la gueule (et j'ai trop peur), parce qu'on me dira que je sais pas ce que c'est, que j'ai rien à dire, qu'avec mes 60 kg j'ai plus qu'à fermer ma gueule, que je suis ni trop ronde ni trop maigre et que du coup, j'ai pas vraiment à me prononcer sur le sujet: j'ai jamais vécu ça.
(Si, j'ai été en surpoids à 8 ans, et j'étais COMPLEXÉE!)
(A 8 ans! Genre ça commence à 8 ans. Bordel.)
(Bref, je ne sais pas ce que c'est.)
Enfin soit, l'idée d'écrire ce billet me trottait dans la tête depuis plusieurs semaines, mais je ne m'étais jamais lancée. Puis, je suis tombée sur un article de blog à base de cellulite qui se voit sous le leggin et c'est trop dégueu', tu vois. Bref, j'ai perdu une blogueuse à lire.
Ça m'a décidée, fallait que je m'exprime.
Héhéhé, je sais même pas par quel point je vais commencer, ça va être droule.

Déjà, cet article, bien que sans doute lèche-botte (avec toute la bonne volonté du monde, je n'arrive pas à me dépêtrer de la certitude qu'il terminera sur ce ton), n'a rien d'hypocrite. Parce que j'ai l'habitude de penser ce que je dis, parce que j'ai vraiment envie de communiquer ce à quoi je songe, et parce qu'il m'a toujours été insupportable de voir une femme complexer comme une folle à cause d'un surpoids que j'ai toujours trouvé, personnellement, incroyablement sexy.
Monomaniaque, fétichiste des kilos, je ne sais pas, mais je préfère largement les rondes aux filles standards,  minces, maigres, que sais-je. Je ne veux pas dire par là que je dénigrerais ces dernières, j'aime chaque type de corps, seulement, je trouve que les rondes ont chaque fois plus de prestance. Et je n'ai jamais compris pourquoi je pensais ça, d'ailleurs, mais c'est un fait.

Ce qui m'a amenée à me demander pourquoi tant de gens dénigraient les rondeurs, pourquoi on insultait les rondes, pourquoi on les jertait des catalogues ou des magasines, pourquoi les rondes elles-mêmes tentaient de cacher leurs formes ou de s'en débarrasser. J'aimerais savoir comment ça a commencé, pourquoi les rondes ont commencé à se faire complètement rejeter, comment le mot "gros" est devenue une injure, comment cette silhouette est devenu le complexe de beaucoup et la crainte de tout le monde.


La crainte, parce que je ne compte plus le nombre d'ados que j'ai écouté se plaindre de leur graisse, de leurs kilos en trop, de leur obésité, du fait qu'elles devaient arrêter de manger autant.
Sauf que voilà, elles étaient aussi grosse que je suis une loutre. 
Je trouve cette ambiance assez malsaine, ce complexe bien trop récurrent, ça commence un peu à m'étouffer de voir sans cesse des filles culpabiliser au moindre éclair au chocolat grignoté, à la moindre semaine sans sport, de les voir regarder chaque grille calorique des emballages de ce qu'elles mangent, de les voir faire leur bilan de la journée, alors qu'il n'y a aucun mal à manger et à prendre un peu de poids si ça arrive.
Et même en prendre beaucoup ne sera jamais un drame.

Je ne parle pas ici des problèmes de santé liés à l'obésité. Quand il y a soucis médical, il y a soucis médical. Mais ce qui me chagrine, c'est le complexe qu'engendrent les rondeurs. Je le trouve bien trop présent. Pour moi, le retour vers un poids sain ne devrait pas être un tel couloir de tristesse, ce devrait être plus serein, ce devrait être "un problème de santé qu'on supprime lentement".

J'en veux aussi un peu (beaucoup) (bon, ok, en fait, énormément) (KILL THEM AAAAAALL) à certaines personnes non concernées par un problème de surpoids ou d'obésité. Pas la catégorie des "je suis grosse aimez-moi je dois arrêter de manger entre les repas je fais déjà 50kg" (qui, pourtant, ne se gênent pas à côté pour faire ce qui va suivre), celle des connards, tu vois de laquelle je veux parler. Ils agissent en plusieurs points:

1. Les p'tits cons de rue
Ceux qui te traitent de grosse vache dans la rue et se foutent de ta gueule comme si t'avais que ça à entendre. Excellent pour démarrer la semaine de bonne humeur.

2. Le préventif
Lui, il est là quand ton poids est tout a fait standard et lorsque tu essaies de te faire plaiz' avec un truc bien sucré. "Tu devrais faire attention" en collaboration avec "Ça représente beaucoup de calories, ça, tu sais" pour un discours moralisateur pro-minceur du meilleur goût.
Quand ça m'arrive (souvent), j'adopte la carte du...


Et v'là qu'on me répond "tant pis pour toi, viens pas te plaindre si tu deviens obèse."
DUDE, C'EST DU GÂTEAU AU YAOURT! C'EST PAS L’ENTIÈRETÉ DES RÉSERVES DU BURGER KING!
(MORUE!)
Et puis, je me dis que s'il savait que le jour où j'ai presque arrêté d'entrer dans ma jupe Hell Bunny, j'ai été le gueuler sur Hellocoton, morte de joie et de volupté, il le croirait pô (quand je dis que je trouve les rondeurs sexy, je suis sérieuse).
Nous, les femmes (et les hommes, mais dire "nous, les humains", ça sonnait moins bien sous la cloche), nous sommes voués à avoir peur de grossir, on n'a pas le choix. Si on nie, c'est qu'on ment allègrement.

3. L'observateur
Tu sais, celui qui repère le moindre de tes défauts, le cible, puis te fait bien savoir qu'il aime pas trop voir ça dans son champ de vision. Toi, t'es bien, t'as un défaut (exemple ici: un bidon mignon) (parce que tout le monde a un bidon) (sauf Mercutio) (pétasse), mais t'essayes de l'oublier, de te dire "beh t'façon, tout le monde s'en fout, je suis la seule à m'en inquiéter!", et ça fonctionne.
Jusqu'à ce que l'Observateur arrive, et en pleine discussion, te lance d'un ton mi-gentillet mi-moqueur mi-préventif (l'Observateur, c'est le diable):
"Attention, hein, dis! C'est quoi, ce bidon?"
Et même qu'il t'enfonce le doigt dans l'abdomen pour être sûr de te donner envie de creuser un trou dans le sol pour y enterrer ton bidon mignon.
Si tu veux savoir, je hais les observateurs.

4. La mère bienfaitrice
Elle, j'en envie de l'enculer avec une barre de fer rouillé, si tu savais. Je te cadre: la Dame, elle a une gosse, et cette gosse a un léger embonpoint. Rien qui ne la mette en péril, quelque chose de très léger.
Et BAM, contrôle over-strict de sa nourriture, pas de céréales au chocolat, pas de sucre, pas de pâtisserie, pas de beurre, plus RIEN! Et on m'a appris récemment qu'une amie à une connaissance, à la silhouette très fine, n'était nourrie que de salades, pratiquement, sous ordre de sa chère maman, au régime elle-même depuis plusieurs années.
No me gustache.

5. La dégoûtée
Ah, tiens, la voilà. Elle, je l'adore. Elle a perdu toute notion du "corps", et elle ne voit plus qu'un outil d'esthétisme, un tas d'os, de chair et de peau. Faut que ce soit joli, bien étiré, parfait. Et si t'as le malheur d'avoir plus de cellulite qu'elle, cache-la, c'est dégoûtant. 
Dégoûtant.
Les filles, quoi, merde, comment on peut dire "ça me dégoûte" en parlant de quelqu'un? Ça m'a toujours dépassée. 
C'est la même qui te dira que telle tenue aurait très bien été si t'avais été plus mince. Mais voilà, t'es grosse, alors c'est juste immonde. Et cette jupe montrant ta graisse qui pendouille me dégoûte, aussi.
J'ARRÊÊÊÊTE CE POINT, sinon je vais m'étendre et je vais pas dormir.

Bref, les gens n'aiment pas les rondeurs. Ni chez eux, ni sur leur eux futur, ni sur les autres, ni sur toi qui n'as rien demandé, excepté qu'on te laisse arborer ton joli corps en paix.

Maintenant, je tenais à donner mon avis sur les régimes. j'ai souvent eu du mal à me fixer là-dessus. J'ai d'abord été complètement contre, car je voyais ça comme de l'auto-flagellation et une course-poursuite avec un corps qu'on n'atteindrait jamais. Trop de régimes yoyos en ce bas-monde.
Sauf qu'après, j'ai compris que certaines femmes se trouvant vraiment trop rondes le faisaient à la fois pour ne plus être mal dans leur peau, mais aussi pour les fameuses raisons de santé.
Ai-je le droit de les blâmer?
Ce qui me pose plus de problème, c'est le régime-réflexe, celui que tu fais, mais tu ne sais plus pourquoi. Celui que tu fais à cause d'une culotte de cheval, d'un éventuel bidon mignon (encore lui), de fesses un peu flasques.
Souvent, les résultats escomptés n'arrivent pas, mais on continue, on s'obstine, on complexe, alors qu'il prend moins de temps d'apprendre petit à petit à accepter son corps.
Parce que je le répète, un corps est beau lorsqu'on prend soin de lui (non, en fait, ça, je l'avais pas encore dit). Une femme peut être aussi ronde qu'elle veut, je pense que si elle prend soin d'elle et prend le temps de se faire jolie le matin, personne n'aura le droit de la trouver moche. 
Je dois faire partie des salopes beuglant "qu'il n'y a pas de filles laides, juste des filles qui ne prennent pas soin d'elle". 
(Il y eut un jour quelqu'un qui dit "il n'y a pas de filles laides, juste des filles fainéantes". On confond pas, ça, c'est juste salaud.)
Je compléterai juste ma devise précédente en disant "toutes les filles préparées sont belles, mais toutes les filles "naturelles" ne sont pas laides." (où sont les rames? T_T)
Je me sens bancale dans mon raisonnement, c'est horrible. 

Voilà.
Voilà.
Je voulais juste vous dire que je comprenais pas tout ce rabaissement autour des rondeurs, qui sont pourtant présentes sur tant de mondes. Ce n'est qu'un adjectif. Il y a des blondes, des brunes, des rousses, des minces, des rondes, des grandes, des petites, et aucune ne vaut moins qu'une autre, c'est idiot.

Et si finalement, vous voulez savoir pourquoi je m'évertue tant à dire "ronde", ce mot jugé hypocrite, à la place de "grosse", tout de suite plus franc, c'est parce que je ne supporte pas d'employer un mot raclant la gorge et désagréable à prononcer pour désigner d'aussi jolies courbes.
*remet sa toge et s'en va*

[A fait la Une Hellocoton le 11 octobre  2012]

43 commentaires:

  1. ben tout à fait d'accord avec toi, et pour cause je suis une ronde (trés ronde) (beaucoup trop) et je m'en fous royalement , j'ai 40 balais 3 enfants on est tous en bonne santé et merde moi devant un plat de lasagne (les meilleures hein ?) je crache pas dans l'assiette. Mais j'avoue faire du sport pour le plaisir (oui les grosses peuvent faire du sport sans honte), j'avoue aussi avoir fait un régime il y a 10 ans et avoir perdu beaucoup, de la graisse mais aussi ma personnalité et ça j'ai pas aime du tout, aujourd'hui les personnes que je connais ne s’aperçoivent pas de mes rondeurs car j'ai mieux qu'un régime, j'ai une posture, une personnalité, une présence, j'ai appris aux gens à me regarder dans les yeux et pas ailleurs, et puis c'est tout hein !! j'ai autre chose à faire que de penser à ma prochaine salade ou poulet grillé (sans la peau) comme toujours il est trés bien ton billet, dis tu veux pas être ma fille ? bizzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, pour moi, les régimes devraient être fait sans grosse contrainte, sinon, ça peut vite être un enfer.

      Et le sport pour le plaisir, j'aime beaucoup. J'ai justement appris, aujourd'hui, à me détacher complètement de l'avis de la prof de sport. Elle est très à cheval sur le "le sport, c'est désagréable, mais il faut maigrir, il faut rester mince!". Du coup, aujourd'hui, lorsqu'on a dû faire des tours de stade, j'ai été à mon aise et j'ai marché beaucoup, dès que mon corps le réclamait, pour ne pas le "traumatisé". Du coup, à la fin, j'étais bien. Fatiguée, pas éreintée-au-bord-du-suicide, et je me dis que ça, ça ressemble plus à du sport que l'espèce de torture sans interruption que la prof nous faisait faire avant. (En attendant, j'ai quand même eu 8/10 à la leçon d'aujourd'hui, preuve qu'écouter son corps, ça me conduira pas à l'échec).

      Supprimer
  2. Bien cool cet article :)

    Je suis plutôt ronde aussi et je reconnais bien les gens que tu décris là, j'y ai eu affaire toute ma vie, comme probablement TOUTES les rondes du monde.

    Le plus dramatique dans l'histoire selon moi, c'est qu'a force d'entendre qu'on est immonde, on fini par le croire. J'ai toujours été ronde et je m'en suis toujours pris plein la gueule à cause de ça. Maintenant, ça va mieux car les adultes savent (plus ou moins) se tenir, mais à l'école, j'ai été le souffre douleur pendant des années durant.
    Le pire, c'est que je n'ai qu'une dizaine de kilos en trop, et quand je pense à ce que j'ai enduré, je n'ose même pas imaginer la souffrance de celles qui sont plus rondes que moi.

    Il fut un temps ou la femme ronde était synonyme de beauté, de fertilité... comment en sommes nous arrivés là?

    C'est difficile d'apprendre à s'aimer et à s'accepter avec ses rondeurs, car tout comme les cheveux roses ou un look hors du commun, cela est considéré comme une "différence". Différent... en quoi une personne ronde est-elle différente? C'est une personne, point. Je n'ai jamais compris pourquoi mon ventre gras faisait de moi quelqu'un de différent. Mais dans notre société, c'est comme ça. Le truc qui est horriblement fatiguant, c'est de devoir constamment se battre pour être accepté.

    Il y a une catégorie de gens que j'ai envie d'ajouter aux tiennes, appelons-les "Tolérants formatés"

    Ces gens disent tous "on est tous différents, il faut s'accepter tel que l'on est", ils t'acceptent comme tu es soit-disant, ils ont rien contre les gros, ils aiment tout le monde...mais ce sont les premiers à ne pas accepter qu'un "gros" puisse se sentir bien dans sa peau!!!

    Récemment, c'est un ami proche qui m'a déçue...
    En gros,(hahaha) j'étais entrain de rager sur les mini-shorts en jeans (parce que au bout d'un moment, voir toute la ville exhiber son bas-de-fesse, ça m'a saoulé haha).
    Cet ami, proche, de longue date, quelqu'un que j'estime énormément... eh ben il m'a dit : Tu rages parce que tu es jalouse de pas pouvoir faire pareil.

    Qu'est-ce que cela veut dire concrètement? Pourquoi je ne peux pas faire pareil? Si je veux je m'achète un mini short en jeans et je le porte non?
    C'est simple.. ça veut juste dire : t'es trop grosse pour le faire, t'es jalouse des meufs qui peuvent se le permettre.

    Donc ma question est : Pourquoi les rondes n'ont pas le droit de ne pas aimer quelque chose pour d'autres raisons que la jalousie ou le mal-être?

    Est-ce si difficile à accepter que l'on puisse avoir confiance en soi et se sentir bien dans sa peau en étant rond?

    Est-ce que si j'étais mince, j'aurai le droit de critiquer ce que je veux sans qu'on me dise constamment que je suis jalouse?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait j'apporte une réponse éventuelle à ma propre question: Est-ce que les gens sont incapables d'accepter qu'un rond puisse être bien dans sa peau alors que eux, qui sont soit-disant "normaux", en sont incapables? ;)

      Supprimer
    2. L'école, c'est l'Enfer finit. Je pense que c'est ce lieu qui délimite toute ta vie, tout ton mental, tout ton tempérament. L'harcèlement scolaire conduit parfois au suicide, preuve de ses conséquences énormes, et se faire rabaisser sans cesse complexera toute la vie, ou de nombreuses années (dans mon cas, pendant 5 ans, j'ai été persuadée que j'étais moche, inutile et bête, merci les amis). Les enfants aiment bien trouver un prétexte pour se moquer de quelqu'un. Tu avais des kilos en trop, ils les ont repérés, je suis même pas étonnées qu'ils t'aient fait chier. C'est bien triste, je trouve, que les parents ne soient même plus capables d'éduquer leurs gosses convenablement.

      En effet, la femme ronde était synonyme de beauté et ne l'a plus été. Mais gardons en tête que si elle l'a été un jour, c'était que les rondes étaient belles. Et si les rondes ont été belles, c'est q'elles le dont toujours.

      OH OUI LES TOLÉRANTS LIMITEY! Ils me tuent chaque jour un peu plus. Parce que tu peux pas leur donner tort: ils sont tolérants --> intouchables.
      Et du coup, comme ils sont tolérants, ça veut dire qu'il est juste de te dire qu'être ronde et l'assumer, c'est mal. Car c'est pas quelque chose d'intolérant, vu qu'ils sont tolérants et qu'ils le pensent. Donc, t'as pas le droit.
      Morues.

      Il y a énormément de gens mal dans leurs peaux. Énormément. Du coup, quand quelqu'un se sent bien, ils se sentent tout perdus, et j'ai l'impression que souvent, ne pouvant presque le supporter, il se surprennent à tenter de nous tirer à notre tour vers le bas. C'est vraiment triste.

      Supprimer
  3. Oh, mais quel est le premier mot qui me vient à l'esprit avec cet article ? MERCI, oui je crois que c'est ça.
    Je dis pas que je suis plus belle qu'une autre, mais chaque jour, je me fais jolie, chaque jour j'essaie de ne pas ressembler à une patate, et quand on me brise mes efforts en se focalisant uniquement sur mon poids ou mes défauts (exemple, mon copain "oh t'as un bouton ici" "oh, c'est quoi ce ventre ?" -oui, il le dit, au bout de trois ans de couple, oui, il est con) (deuxième exemple : mon père qui me jette limite le pâté à la gueule si j'ose en vouloir et qui me surveille dès que je m'approche de la cuisine...) (troisième exemple : ma mère et ma grand-mère qui me dise que je suis grosse pour mon bien) (quatrième exemple : les cons qui me traitent de grosse dans la rue, alors qu'au moins, moi j'ai pas une tête de fion - oup's, pardon, leur aurais-je manqué de respect ?) (cinquième exemple : mon copain - encore lui ? - qui dit que je suis pas "ronde" mais "grosse" et qu'il faut arrêter de se voiler la face et qu'une fille mince est forcément mieux roulée que moi - ce à quoi je pourrais lui répondre qu'il n'aura le droit de revenir me parler uniquement quand son pénis aura poussé un peu, mais je m'abstiens)

    Bref, après ce racontage de life en règle je te félicite de cet article à la fois drôle, intelligent et réconfortant. En bref je t'aime je crois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Woaw Ellie.. t'as vraiment tiré le gros lot avec ton entourage... Je veux pas leur manquer de respect mais c'est assez dégueulasse je trouve! Et ton copain... Comment ose t'il? ... Ça me choque. Comment fais-tu pour tenir le coup?

      Supprimer
    2. hé ben...quelle famille! Tu n'as pas de chance. effectivement, comment fais-tu pour tenir le coup?

      Supprimer
    3. Je tiens le coup avec ma famille en me disant que c'est peut-être vraiment pour mon bien qu'ils le disent, sauf qu'ils n'ont aucune notion du tact, et qu'ils pensent que pour le bien de quelqu'un on peut lui manquer de respect... Pour mon copain je tiens le coup parce que je sais qu'il m'aime (et pourtant je doute beaucoup de l'amour des gens, c'est qu'il a su m'en convaincre avec des attentions !) mais qu'il est juste... comment dire... con et formaté par les images de Megan Fox qu'on lui sert sur des affiches photoshopées.
      Bref, le problème c'est pas tant qu'ils tolèrent ou non une fille grosse, c'est qu'ils sachent s'exprimer sans blesser les gens... Certains ne savent pas faire ça ;)

      Supprimer
    4. Ton copain me blase chaque jour un peu plus, c'est affolant. D'accord, il t'aime, mais il a beau t'aimer, t'as vu ce qu'il te dit? Avant, je critiquais sans cesse le look d'Adriàn, je lui disais de couper ses cheveux, et puis un jour, je me suis choquée moi-même. J'avais beau être sa copine, qui étais-je pour le critiquer? Si je l'aimais vraiment, je devais l'accepter, lui, ses pulls Quechua et ses boucles de Shakira.
      Ca m'a arrêtée net, je lui ai plus jamais fait de remarques (ou alors, je m'en souviens plus et ne m'en suis pas rendue compte, et dans ce cas, je suis coupaaable, coupaaaable!), et je me sens mieux (et lui aussi, je suppose).

      Ton copain t'aime? Alors dis-lui qu'il n'a plus qu'à fermer sa gueule sur ton physique. Personne n'a le droit de te dire ce que tu fais ou non de ton corps, c'est le TIENS.

      Et ta famille, je doute fort qu'elle te le dise pour ton bien. Ton surpoids te donne-t-il des problèmes de santé (encore eux)? Si pas, arrête de les écouter. Ton bien, c'est ta santé, pas la vue que tu leur offres chaque jour. Si elle ne leur convient pas, qu'ils mordent leur chique, ils n'ont pas le droit de te modeler comme ils en ont envie.

      Et puis, Megan Fox, qu'elle se rhabille, lorsque je t'ai vu sur ta vidéo FAQ, j'ai pensé qu'une chose: t'es une sorte d'espèce de fucking canon, c'était incroyable. Je suis pas ton copain, ça compte pas trop, du coup, mais je l'ai véritablement pensé.

      Supprimer
  4. merci de l'écrire si bien
    tu embellis ma journée, je sens que je garderai ton article en favori
    histoire de le relire quand j'ai des idées tordues de régime (inutile) qui me torturent
    merci merci merci
    j'aimerais que plus de gens pensent comme toi, nous nous en porterions tous tellement mieux !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, dis! n_n Ça me fait véritablement plaisir, si je peux t'aider à te sentir mieux, tu ne sais pas à quel point! C'était un peu le but de cet article, j'espérais aider un peu quelqu'un.

      Supprimer
  5. J'avais préparée le merchurochrome et les pansements, comme tu parlais d'un "plantage" . Mais y a pas de plantage. C'est un article vraiment bien, c'est un de mes articles préférés!

    je ne suis pas une fille ronde, je suis une fille au BMI de 22 . avec une colutte de cheval et des fesses flasques (oui, oui, oui ! ) et j'ai rien contre les femmes rondes. Ma mère en est une et c'est mon modèle. J'ai vraiment beuacoup de respect pour ces femmes rondes qui s'assument. Parce que moi, je ne m'assume pas très bien.

    Et puis j'oublie jamais que la ronde, demain , ça peut être moi. Un accident, la prise de certains médocs, une choc psychologique, une grossesse... Les kilos en trop sa s'installe très vite.

    Bref cet article, j'adore, je te met 100 sur 10 . C'est écrit avec humour, ironie et lucidité. Si les autres pouvaient trouver un "bidon mignon" ça simplifierai bien la vie de certaines personnes .

    RépondreSupprimer
  6. Et je rajouterai que Mika pourrait illustrer cet article: "big girls you are beautyfull!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais beaucoup stressé sur des kilos que je pourrais avoir un jour, plus tard. Je n'y pensais pas, en fait. Et finalement, j'ai commencé à y penser en même temps d'avoir cette philosophie de vie, donc je ne ressens aucune crainte ^^

      Supprimer


  7. Ah merci !
    Ca fait du bien de lire ce genre d'article !
    Moi j'étais "normale" et BAM 30 kilos de pris en trois mois (autant dire que c'était tres difficile d'autant que j'étais tres sportive breff je range les violons); et j'ai donc vécu les deux situations : la situation 1 où je ne suis pas ronde mais je me crois trop ronde, et la situation 2 où je suis vraiment ronde et où je ne veux vraiment pas l'être.Puis au fil des mois on apprend à faire avec, et à s'aimer un peu ou du moins à mettre en valeur les choses à mettre en valeur !
    Car ronde ou pas, on peut avoir du charme !

    En tous cas merci pour cet artidle, car certains voient tout de meme les rondes comme des fainéantes qui sont rondes car elles ne bougent pas de leur canapé !

    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, tiens, un point que j'avais oublié: les kilos en plus à cause d'une maladie ou de la génétique. J'ai pas parlé de ça, tiens, zut.

      Supprimer
  8. Merci du fond du coeur
    J ai eu toute ma jeunesse l option 4 ......et j ai encore des remarques
    Je mesure 1m60 pèse 68kg, je suis ronde mais je m'aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Continue avec ce sentiment, choukke, c'est la meilleure chose à faire :)

      Supprimer
  9. Merci, merci, merci
    Je bosse comme styliste ds une boite de mode, je mesure 1m63 pour 62kg
    Cmmetoi je ne suis ni mince ni grosse
    Mais je vis aux milieux des brindilles qui toooooooutes la sainte journée se flagellent de "regarde mon gros dl" et qui tooooooute l'année sont au régime
    J'en peux plus !!! Parce que d'office elles font ces remarques en teregardant car elles attendent de toi un "oh oui moi aussi"

    J'ai pas encore appris am'accepter rondelette
    Mais quand je lis ton article et lepoint du " regime automatique" je me dis que t'as raison
    Et que ces histoires deronduers ca devient malsain

    (Désolée pr ttesmes fautes, il est tard, jesuis ds mon lit sur un ipad que je gère pas :D)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a pas de soucis, l'important est que tu aies pris le temps de m'écrire, fautes ou pas :) (j'ai beau être nazi de l'orthographe, mon sens des priorités privilégie la communication aux fautes -de frappes, qui plus est)

      J'espère que la vision de ton propre corps s'améliorera petit à petit, c'est ce que je peux te souhaiter de mieux :D

      Supprimer
  10. ha... les formes et les rondeurs.. et la personne derrière ! toute une aventure...

    je me faisais la réflexion l'autre jour que ma petite sœur avec son bidon tout rond et ses hanches de jeune femme m'avait dit qu'elle se sentait bien dans son corps...

    et puis je me suis rappelée que je m'étais jamais vraiment sentie mal dans mon corps de je mesure 170cm et je pèse 80kg.

    mais que c'est au fil du temps, des hommes qui ont partagé mon lit et un bout de ma vie, à force qu'ils me disent que j'étais grosse, qu'avec 20 kg de moins je serais bien plus belle (ou même parfaite !! hahahaha), que j'ai des dents magnifiques mais que je devrais perdre du poids.. que j'ai commencé à me sentir mal.

    mal à l'aise, à me regarder en me disant, est-ce que c'est beau ? est-ce que c'est moche ? est-ce que la réponse est importante...

    et puis finalement, le meilleur c'est de se demander si on est bien, dans ce corps.. si oui, le garder.. si non, changer...

    j'ai bien aimé ton article ! et c'est cool de lire un avis qui n'est pas pro grosse (j'ai un peu de mal avec les blogeuses qui n'arrêtent pas de dire fat is beautyfull et que c'est LA seule manière d'être belle) et pas pro quoi que ce soit en fait. on devrait juste être pro-je suis bien dans ma vie... et ça devrait suffire !! prendre soin de soi, apprécier les choses agréables et profiter de la vie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que tu aie perçu le fait que les autres silhouettes ne me paraissaient pas laides non plus, j'avais peur que quelqu'un le croie, vu cet article pro-rondeur sans beaucoup mentionner le reste (que j'aime énormément aussi, d'ailleurs) (une femme, c'est beau) (ça a ses règles, mais c'est beau) (je m'auto-persuade, là, comme tu me vois).

      Supprimer
  11. J'ai 15 ans, je suis ronde, et si tu savais comme j'aimerais résonner comme toi... J'aimerais arrêter de culpabiliser à chaque sucrerie, arrêter de me décevoir lorsque je me laisse aller à trop manger, arrêter d'être mal à l'aise quand quelqu'un évoque le poids en général, arrêter d'envier certaines silhouettes. J'aimerais vraiment m'accepter comme je suis ; je suis tellement d'accord avec toi, sur toute la ligne, pourtant je n'arrive pas, je n'arrive pas, je n'arrive pas, je n'arrive pas à me considérer comme un corps parmi les autres, que je dois respecter et apprendre à connaître. Et lorsqu'il m'arrive de trouver mes rondeurs profondément laides, je sais que ce regard n'est pas le mien, mais bien celui de la société et de son jugement. Bien sûr, je ne suis pas entièrement victime de cette idée diffusée que pour être belle, il faut être mince, je me sais en mesure d'agir et de me rendre la vie plus simple. Peut-être suis-je trop faible, trop jeune, trop influencée. Mais je ne veux pas me trouver d'excuse : j'ai les moyens de m'accepter, mais je sais que ça prendra du temps.
    Bref, merci pour ton post. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as déjà fait le plus gros en sachant que le mieux à faire est de t'accepter, je pense. Le reste n'est qu'une gymnastique du cerveau, un apprentissage qui s'acquiera au fur et à mesure du temps qui passe, ne t'inquiète pas :)

      Supprimer
    2. Bonjour "Anonyme".
      Ton commentaire m'a fait bien de la peine.. Tu n'as que 15ans ma puce. 15ans ! Merde. C'est déjà le pire âge qui existe, le pire le pire le pire ! Mais en + tu complexes pour quelque chose de tellement dommage ! Si tu savais..
      J'ai une amie qui était très ronde. Enfin, grosse.. en obesité morbide à vrai dire... Pour ses 18ans, elle s'est offert une réduction de l'estomac, pensant que ça changerait sa vie. Aujourd'hui, elle est moins complexée, elle est mince. Mais terriblement malheureuse, elle s'est perdue. Elle n'est plus la "elle" qu'elle connaissait.
      Bref.
      J'ai ai une autre pour qui tout s'est bien passé...

      J'ai toujours été très mince. Quand j'ai connu mon mari, je pesais 50kg pour 1m70. J'étais sans cesse au régime pour ne pas prendre le moindre kg. J'en ai gaché ma jeunesse !

      Aujourd'hui, j'ai deux enfants. Quand j'ai accouché de ma seconde, je pesais 92kg. Je me suis mariée avec ce poids. Les gens m'ont arrêtée dans la rue pour me dire que j'étais magnifique et même sublime. Tu te rends compte ? Sublime ? Moi, avec une robe courte, mon ventre de femme qui vient d'accoucher, mes 92kg, ma rétention d'eau. Oui, mais j'étais heureuse, j'étais souriante, j'étais apprêtée, j'assumais mon corps ! Et c'est CA qui fait la différence. Depuis, j'ai perdu 25kg (en 2 mois et plus rien depuis 7 mois) sans faire de régime et je me rends compte que j'étais bien mieux et bien moins complexée avec mes 92kg que je ne le suis avec mes 67kg actuels.

      Vis, ne fais pas de régime. Aime la vie, croque la, embrasse la. Fais-en de même avec toi-même. On ne sait pas ce que l'avenir nous réserve. Tu es belle, on l'est toutes. J'en suis persuadée.

      P-S : as-tu des passions ? La mienne, elle est trop ridicule : c'est le rouge à lèvre. Depuis que j'ai découvert ce petit bijoux, j'ai envie et j'arrive à prendre soin de moi..

      Supprimer
    3. Je souhaite terriblement qu'elle revienne lire ta réponse, Stephanie é.è

      Supprimer
  12. Hello ! Comme je n'arrive pas à me concentrer au travail, j'ai décidé de lire tout ton blog, avec parfois l'envie de commenter mais finalement trop paresseuse pour m'y mettre, sauf que là, on touche un sujet sensible à mes yeux, donc...

    Je vais apporter un peu d'eau au moulin de l'autre côté de la balance (ce qui ne veut rien dire, mais bon) : je suis plutôt dans la catégorie des minces, mesurant 1m69 pour 46 kg. Si tu calcules mon IMC, tu verras que je suis même dans la catégorie de famine et que je dois consulter un professionnel de la nutrition au risque de mourir dans les prochaines heures.
    Sauf qu'hier soir, j'ai mangé une belle pizza 4 fromages avec un muffin, que je n'ai même pas été vomir ensuite. Que je mange à peu près correctement, peut-être juste un peu trop sucré (comme je suis végétarienne je dois faire attention à mes carences donc je mange assez équilibré, mais les sucreries sont mon péché mignon). Je suis en pleine santé, et j'ai même quelques formes. Simplement, j'ai un métabolisme plus que rapide, et une ossature très fine et légère. Mes médecins n'ont jamais rien trouvé à redire à mon mode de vie alimentaire.

    J'assume parfaitement la forme de mon corps (dans le détail, c'est autre chose, j'ai de gros problèmes de peau, mais ce n'est pas le sujet). Ma silhouette me plaît, j'aimerais peut-être un peu plus de galbe dans mes jambes plutôt que d'avoir des piquets en guise de mollets, mais c'est tout. Sauf que voilà, toute ma scolarité on m'a accusée de faire mine d'aller bien, et de tout recracher dans les toilettes ensuite. On me disait "tu ne peux pas être naturellement comme ça", ça a pris des proportions ridicules, jusqu'à me suivre aux toilettes après les repas pour écouter les bruits que j'y faisais, ou alors j'ai aussi eu droit aux moqueries du genre "bah ça y est, elle est enceinte !" dès qu'à cause de mon cycle menstruel mon ventre était plus gonflé que d'habitude. Même aujourd'hui, au travail, quand entre collègues ça parle de nourriture, je n'ai pas voix au chapitre parce que selon, elles "je ne mange rien". Alors que j'adore manger. Je suis gourmande, mais aux yeux des autres je ne peux pas l'être, voire ne dois pas l'être, à cause de mon poids. Je me fais des plâtrées de lentilles parce que j'adore ça, pour les autres je fais régime "avec mes graines".

    On dit que les femmes rondes doivent s'assumer, ce avec quoi je suis entièrement d'accord. Il est ridicule d'imposer des critères esthétiques aussi globaux qu'un culte de la maigreur, parce qu'à mon sens chaque corps est suffisamment unique pour avoir une harmonie qui lui est propre. Je fais peut-être un peu partie de celles qui sont mises mal à l'aise par trop de rondeurs, parce que c'est une silhouette trop différentes de la mienne peut-être, je ne sais pas, mais en quoi mon avis leur est important, au fond ? Si tu dis aimer les rondeurs, tu n'aimerais probablement pas mon corps, et alors ? On a tous un avis différent sur la beauté et l'harmonie des choses. L'important, comme tu le dis, est d'être à l'aise avec soi-même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Je le poste en deux parties parce que je n'avais pas la place de tout mettre d'un coup. Désolée pour le pavé).

      Sauf que la roue tourne, et qu'au fur et à mesure les rondeurs deviennent à la mode. Et que j'en ai marre de me faire agresser par des couvertures de magazines qui prônent le retour de la "vraie femme" (et je suis quoi alors ? Un porte-manteau ?). Quelques articles plus haut, tu dis que chacun maintenant y va de son article pro-mariage gay, c'est pareil avec les rondeurs. Tout le monde préfère les rondes, les maigres sont des tue-l'amour pinailleuses, qui ressemblent à des cadavres, et qui vont toutes mourir desséchées, malheureuses, et dévorées par leurs 72 chats. Sauf qu'au fond ça ne fait que remplacer un stéréotype par un autre. A quand un message sincère qui s'adresse à toutes les physionomies, que l'on soit filiforme ou plantureuse ?

      Mon message est celui d'un ras-le-bol, je n'ai rien contre ton article : tu donnes ton avis et tu en as parfaitement le droit. Disons que c'est le moyen pour moi de mettre des mots contre un contexte qui m'irrite de plus en plus, et qui au fond n'est profitable pour personnes. Si le diktat de la minceur est remplacé par celui des rondeurs, ça ne règlera en rien les problèmes liés à l'apparence et aux troubles alimentaires, ça ne fera que les métamorphoser. J'aimerais qu'une femme ronde n'ait plus à se mettre en mode combat pour assumer ses courbes, et j'aimerais pouvoir manger mes graines tranquillement sans me faire traiter d'anorexique. C'est tout.

      Supprimer
    2. Je pense avoir essayé de le préciser dans mon article, si je dis aimer les rondes, ce n'est pas pour ça que je n'aime pas les minces ou les maigres. En fait, j'ai tendance à trouver chaque type de femme très joli, et à ne pas l'arrêter à une simple silhouette qui est finalement une très petit partie de l'apparence et de l'ensemble d'une personne. Je ne désirais surtout pas que mon post soit pris comme un dénigrement de la fille mince/maigre, c'est juste que j'ai remarqué que les rondes sont souvent mises dans le panier des "moches" sans raison, alors qu'il faudra vraiment être très maigre pour les rejoindre dans le même panier. De plus, les adolescentes ont rarement peur d'être maigre, et quand je vois le poids de certaine et le fait qu'elles font une obsession de vouloir encore maigrir, je me dis que décidément, entre la rondeur et la maigreur, c'est la première qui fait le plus peur.

      Il y avait une fille dans ma classe qui était très très maigre, et tout le monde disait qu'elle était anorexique. Comme je m'inquiétais pour elle, même si on se parlait jamais, à force de "excuse-moi si je te vexe ou si je suis à côté de la plaque", je lui ai demandé si elle n'avait pas un soucis alimentaire ou quoi, elle m'a dit que non, que son métabolisme était comme ça, je me suis encore excusée et je continue de la croire même si les autres rigolent grassement en me demandant comment j'ai bien pu la croire. Beh je la crois, c'est tout.

      Je n'aime pas trop le raccourci maigre = anorexique, comme je n'aime pas le raccourci ronde = morfale. C'est idiot.

      Je suis tellement désolée que mon article t'ait vexée ou quoi que ce soit, mon but n'était pas de dénigrer les maigres, mais juste de rassurer des rondes qui auraient aimé mon article, sans pour autant rabaisser les premières.
      Je croise juste beaucoup moins le problème de la maigreur au quotidien, et n'avais donc pas d'avis fort là-dessus, à part, en gros, le même qu'ici: c'est une silhouette comme une autre qui n'a pas à être blâmée, tout comme les rondes.

      J'aimerais aussi, finalement, qu'on arrête de vous insulter à votre tour. J'aimerais bien que les magazines montrent chaque type de personne, et ne se contente pas de voguer d'un côté à l'autre sans jamais être dans le juste milieu.

      Encore une fois, je suis sincèrement navrée que tu ais une fois de plus ressenti ce sentiment de lassitude en lisant mon post. Surtout en sachant que j'adore véritablement ton blog et que le fait que tu n'ais pas ressenti la même chose en lisant cet article m'attriste un peu.

      J'espère que tu auras une meilleure impression de moi en lisant le reste du blog é.è

      Supprimer
    3. Oh non non ne t'excuse pas, disons que comme tu as une manière assez vive d'écrire ça a provoqué chez moi l'envie de m'exprimer xD Je crois bien qu'au fond nous sommes d'accord, mais ça fait du bien aussi de lancer un coup de gueule, même si le mien était plus dirigé contre une attitude générale que contre ton article. Je m'excuse à mon tour, je ne voulais pas paraître trop agressive. Ton compliment me fait plaisir et je crois franchement que je me suis mal exprimée à m'agacer un peu dans le vide, même si ça m'a fait un bien fou ! Tu possèdes un ton qui provoque quelque chose chez le lecteur ! x3

      En tout cas je réserve la seconde moitié de ton blog pour demain, j'ai hâte de m'y mettre ! Passe une bonne soirée !

      Supprimer
    4. Je ne t'ai pas trouvée agressive, tu avais juste l'air peinée, alors j'ai vraiment ressenti le besoin de m'excuser. Merci beaucoup de prendre de ton temps pour lire mon blog, je suis toute gniiiih n_n

      Supprimer
  13. un jour enrentrant chez zara je vois un haut très joli j'essaie le 40 trop petit (sert les nichons) je demande a la dame des cabines (dans ce magasin yen a toujours) si elle aurait un 42 elle me prend de haut et me repond "du 42 chez zara ? on fait pas ce genre de taille ici" aujourd'hui je ne met plus un pied dans ce foutoir pseudo chic..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "ce genre de taille". Je sens comme du mépris dans cette réplique.

      Supprimer
  14. Déterrage, déterrage

    Ca fait un moment que je mattes ton blog, et je me disais que quand même, il FALLAIT que je commente au moins cet article.
    Déjà, MERCI ô jeune (plus vielle que moi) amie! C'est tristement rare de lire un tel discours, surtout de la part d'ados.
    *mode je raconte ma life actived*
    Je suis pas hyper grande (1.63) et je porte du 38/40. La regard dégoûté de certaines personnes (surtout d'ados qui se trouvent déjà grosse en rentrant dans un 34 d'ailleurs)est juste... Enfin voilà, ça fait du bien quelqu'un qui pense autrement.
    Ah, et l'observateur, c'est le mal. VRAIMENT !

    Bref, merci, merci pour les autres. Et bon courage dans cette phase où tout ne semble pas aller très fort pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Oh, comment le sais-tu? é.è)

      L'observateur à ce qu'il y a de perfide dans le fait de faire complexer une personne même sans véritable défaut.

      Supprimer
  15. Haha!
    J'ai eu des sourires avec cet article.
    C'est vrai que c'est un sujet à polémique. (Mais quel sujet ne l'est pas? ^^)

    Personnellement, pour "répondre" et "apporter un témoignage à ton article:
    -Partie "témoignage". Je suis ce qu'on qualifie de grosse, (c'est vrai que ce mot est moche.), obèse (déjà ça a une sonorité plus rigolote. Ahah.), ronde. (Peluche!). Et en plus, je suis petite! (je refuse de donner mes mensurations). C'est vrai qu'on se fait souvent charrier, emmerder, humilier, moraliser (on va dire que c'est français) quand on est "ronde". Ceci dit, je pense que la plupart du temps c'est un peu un TOC. Les gens qui te font ces remarques en ont rien a foutre de ton bien-être (ok, la plupart. C'est pas tous des monstres. lls veulent t'emmerder ou te faire remarquer qu'ils ont noté ta différence. Ou pire parfois. Se donner bonne conscience: "je lui fais cette remarque mais c'est pour la mettre en garde.) Mowais.
    Donc, bref. On complexe. Parce qu'on est pas dans la norme. On se cache, on déprme, on s'enfonce profondément parfois. Renfermement complet sur soi.
    Ceci dit, personnellement, je suis d'accord. Même les grosses, obèses, rondes etc.. sont jolies. Y'a toujours quelque chose qui est dégagé. Puis les rond(es) c'est des peluches, voilà. Et les filles avec des seins des fesses et de la bidoche, y'a plus à regarder, c'est plus doux que miss planche à pain. Bref. Après comme tu dis, on parle pas de la santé, parce que ça, on peut pas en voulor à une nana de vouloir maigrir parce qu'elle craint pour sa santé. Après, je vais pas m'étaler dessus, ni moi ni mon dossier médical, ahah!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, je pense que les gens n'en ont vraiment rien à faire de la santé des gros. Sinon, je pense qu'ils se seraient un minimum renseignés et auraient su que pour que la rondeur mette en mauvaise santé, il faut y aller. Pour moi, c'est juste de l'hypocrisie parce que les gens ne veulent pas voir ça et usent donc de stratagèmes pour persuader quelqu'un d'entrer dans leurs nombres. Après, il y a bien sûr des exceptions.

      Supprimer
  16. Ensuite, la parte "réponse":
    Pourquoi autant de dénigrement?
    J'ai une théorie toute simple: maigre, sans forme, c'est le canon de beauté du XXI siècle quand plusieurs siècles avant, le canon de beauté était les femmes avec des formes (voir beaucoup parfois.) (En fait ce que je vais balancer, c'est un peu plus qu'une simple théorie: observations perso et observations de pro au fil de l'histoire.).
    A cette époque, les femmes avec des formes étaient symboles de fertilité, le fait qu'elles étaient bien vivante, bien portantes, etc....Tout est une question de moeurs en fait.
    Par exemple: a cette époque, le simple fait de soulever un peu sa robe ou relever sa manche longue pour dévoiler cheville ou poignet était synonyme d'érotisme. (Oui oui. Un rien les excitait). Aujourd'hui.... Hé bien, c'est un peu le bordel. Certains sont très excités par des femmes entièrement recouvertes, d'autres par des habits particuliers (bonne soeur, infirmères..), ou d'autres par la nudité, la suggestion (un petit décolleté) etc.. C'est très varié et compagnie. Bref. Juste pour souligner le changement de moeurs selon l'époque.
    Les formes, c'est un peu pareil. A une époque, on préférait plus le galbe d'une cuisse que celle d'un sein. Par exemple. (Aujourd'hui, on peut pas dire que ça soit le cas).
    Or, autrefois, femme ronde -> symbole fertilité -> Donner naissance à des enfants. Et oui. A une époque, c'état une préoccupation principale. (Puis en plus, les gens gros à l'époque, c'était des rches nobles car ils vivaient dans le faste. (Donc: avant, gros -> gros mangeur -> Donc riche. Riche: un truc que tout le monde voudrait être. Aujourd'hui, les gros c'est l'inverse: les paysans. Bizarre hein? C'est doublement dénigrant si on a des formes ET qu'on est issue d'une famille paysanne. T'imagines? Un comble. Aujourd'hui: riches -> Maigres, mnces, voire athlétiques.)
    Bref. En comparaison, les femmes prennent aujourd'hui plus soin de leur corps. Se marient et enfantent beaucoup moins jeunes qu'auparavant (moins peut-être aussi?). Enfanter n'est pas une priorité.

    Ceci dit, beaucoup critiquent mais quand ils se casent avec des nanas, c'est pas forcément les plus canons au monde non plus. Parfois, ils choisissent (tombent amoureux?) de filles rondes. (et l'air de rien, c'est pas mal le cas). La domination de la norme "mince" c'est juste pour mieux vendre. C'est pas réel. Et quand bien même c'est le cas, les moeurs c'est comme la mode: ça change souvent.
    Donc je me fais pas de soucis! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les canons de beauté d'autrefois, je me pose beaucoup de questions car la blogueuse Miss Pandora avait fait un article où elle expliquait que contrairement à ce qu'on croyait, c'était à nouveau la minceur qui était recherchée. Les artistes peignaient beaucoup de rondes, justement grâce à ce symbole de fertilité, mais ça s'arrêtait là.

      Supprimer
    2. Ah? Je veux bien que tu me passe le lien de cette miss pandora, ça m'intrigue! :)

      Supprimer
    3. http://www.misspandora.fr/les-mystiques-de-la-minceur/

      Voilà :)

      Supprimer