mercredi 10 octobre 2012

Il me dit de ne plus les écouter. Mais ils ne veulent pas s'arrêter de parler.


Tes goûts vont changer.
On n'est plus la même fille à 18 ans qu'à 16 ans.
Je pense pas que ta vie ressemblera à ce que tu imagines.
Faudrait parfois que tu arrêtes de rêver.
Grandis un peu.
Si j'étais toi, je me ferais pas trop d'espoirs.
Tu ne seras certainement pas avec lui toute ta vie.

Je me suis mise à pleurer dans le métro, en rentrant chez moi. C'est fini, c'est entré. J'arrive pas à me dire qu'on sera toujours tous les deux, que je n'ai pas à m'inquiéter.
J'arrête pas de penser au jour où l'un de nous deux dira à l'autre qu'il ne l'aime plus. J'ai une peur bleue que ce soit lui. Et d'un autre côté, l'idée que ce soit moi me répugne. Et ça m'énerve, j'imagine mille scènes, j'arrête pas de changer d'alternative, de voir des centaines de manières avec lesquelles ça pourrait se finir, et j'en veux à cet entourage qui a réussi à détruire ce que j'avais de plus agréable en moi: la certitude de ne plus jamais être seule.
Je commence à me demander pourquoi ils font ça. Quel est leur but? Pourquoi toujours chercher à détruire le bonheur et l'espoir des autres? J'en ai marre d'eux. Si je pouvais arrêter d'écouter les gens, je me sentirais mieux. Ils sont les auteurs de chacun de mes mal-êtres, si vous saviez comme je les hais.
Je ne serai pas à leur niveau, je ne serai pas fataliste, je veux les voir mourir plutôt que de les voir sourire cyniquement en voyant mes désillusions se pointer une à une. 
Un jour, faudra que je leur pose la question.

"Ça vous apporte quoi de me dire ça, très exactement?"

Entre nous, je me lasse des adultes. 
Ha. Dire ça me donne encore plus l'impression d'être moi-même immature. Coucou, je suis en crise, l'école c'est inutile et les adultes sont cons! Mais voilà, à les entendre, on dirait que leur seul but est de rabaisser le monde pour le mettre à leur niveau, de ne plus rien vouloir à part les choses les plus proches d'eux. Et quand quelqu'un se désespère, il préfère faire couler les autre avec lui. On se sent moins seul en Enfer.


12 commentaires:

  1. Non mais attends, c'est pour ton bien!
    Je rigole.
    Moi aussi je me demande à quoi ça avance, de briser les espoirs de quelqu'un alors qu'on est juste personne pour savoir comment ça se passera dans deux jours ou dans deux ans.
    Personnellement, arrête de t'en faire. Au début on se dit qu'ils ont raison parce qu'ils sont adultes, et puis finalement on voit que leurs prédictions n'arrivent pas, et que le pire qui nous arrive, ce sont juste leurs mots, et rien d'autre.
    J'ai commencé à sortir avec mon copain à 16 ans, j'ai 19 ans, j'ai évolué, et je l'aime toujours. Alors on les emmerde, qui sont-ils pour savoir de quoi notre avenir amoureux sera fait? Profite de ton amour, j'espère pour toi que tu y arriveras ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miiiiiiih, coeur sur toi, love you n_n

      Supprimer
  2. ahahahahahahahaha! Grand rire cynique et ironique. parce que je n'ai pas oublié quand on essaye de briser ce que tu te prend la tête à construire à deux! A briser ce que tu ressent et surtout, comme toi je me suis dis "je ne suis plus seule!"

    Qu'est ce que j'ai pu entendre ces phrases là ! Mais au point d'avoir eu envie de les vômir. on ne devrait pas dire ça, juste se taire et aider à recoller les morceaux si en cas.

    je te rassure, après du long terme, on te fous la paix. Genre quand t'as passer 3 ans, on va te laisser tranquille. (et si tu te plante se sera encore de ta faute en plus, faut pas rêver non plus! ) Mon père a moultes fois essyéas de brisé mon couple "pour mon bien" mais je tenu bon :)

    Ferme tes oreilles et vis ton bonheur. Ils ont oubliés qu'ils ont été heureux...un jour!

    Comme je sais que tu affectionne la bonne orthographe, je me permet de te signaler gentiment que dans la phrase "Mais il ne veulent pas s'arrêter de parler", le "Il" prend un "s", il me semble. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Shit de shit, merci tout plein, dis! o_O

      Supprimer
  3. Mhhh les blasés de la vie... Toujours un bonheur à fréquenter.

    "Tes goûts vont changer.
    On n'est plus la même fille à 18 ans qu'à 16 ans."
    Ca c'est vrai. Forcément, vu qu'on grandi. Mais bon, de là à envoyer balader tout ce qu'on aimait avant, non. On évolue, heureusement, mais c'est pas négatif, au contraire. On devient adulte. (j'dis ça parce que j'ai eu 16, puis 18, et là je vais en avoir 24 tout bientôt, j'ai changé depuis mes 16 ans, j'ai grandi, j'ai du prendre en maturité, un peu, mais je suis toujours restée moi, je pense pas qu'on subisse de transformation-power-ranger en grandissant. Du moins, pas obligatoirement.

    Et aussi, l'école EST inutile, les adultes SONT cons. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, j'ail l'impression que pour eux, ça sert pas à grand chose de faire quoi que ce soit quand on est ado, vu que de toute façon, tout sera effacé à l'âge adulte. A quoi bon, hein? Raisonnement débile, je trouve.

      Supprimer
    2. Alors qu'en fait, c'est tout le contraire, c'est ce que l'on vit/fait étant ado (et enfant avant ça) qui fait ce qu'on sera à l'âge adulte. C'est comme pour la cuisine, suivant les ingrédients que tu mets et la façon dont tu les mélanges tu n'auras pas le même gâteau au final. Logique.


      (Indigestes = Ninanthea, au cas où ;) )

      Supprimer
    3. Ne t'inquiète pas, je l'avais déjà remarqué avant, j'ai fait le lien assez facilement :)

      Supprimer
  4. Je me contenterai de citer Sartre en réponse à ton article.

    "L'enfer, c'est les autres."

    (OSEF, tu leur pisses à la raie <3)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sartre, parfois, en ce en dépit de mes convictions, j'ai bien envie de lui donner raison, une fois.

      Supprimer
  5. Passe outre ces paroles. Après tout, vis pour toi et c'est tout! Et n'hésite pas à montrer qu'ils ont tort. Mais tous les adultes ne sont pas des cons.. De mon côté, mes parents étaient de ce style là, à toujours me rabâcher que j'allais changer, ne plus avoir les même goûts. Sauf qu'ils ont eu faux sur tout. Aujourd'hui je suis absolument ce qu'ils ne voulaient pas que je devienne. Et les réflexions de ce genre sont encore d'actualité! (Bien que je ne suis plus chez ma mère et que j'vais sur 20 ans.) Ensuite comme Cari, mes parents ont tout fait pour casser mon couple, en fait pour eux rencontrer quelqu'un via internet ça peut qu'être voué à l'échec. En gros ma mère faisait tout pour me monter la tête contre lui. Quant a mon père le jour où il m'a emmené chez l'Homme, c'était avec l'espoir que ça marche pas (c'est pas mal le père qui te dépose à 600km de chez toi dans cet espoir là...). En bref, ça va faire 2 ans qu'on est ensemble et on est pas près de se laisser tomber. Désolée pour ce petit pavé. ^^ Et puis plein de bonheur en amour! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (I love pavés)

      C'est, c'est tout à fait vrai, passer la majorité ne te rendra pas d'office con, blasé et méchant. J'ai tendance à dire que ces personnes ne deviennent alors pas "des adultes", comme à première vue, arrêter de rêver, de faire des projets, et changer du tout au tout, c'est justement "devenir adulte".

      Supprimer