mardi 2 octobre 2012

Freak

Ou le syndrome de l'imposante plante verte.

Ce mot est ressorti lors d'une discussion, et lorsque j'ai dû trouver une définition, j'ai sorti:
"Un freak, c'est à la base quelqu'un d'anormal, quelqu'un que tu exhibes dans les foires, par exemple, dont tu te moques. Sinon, tu utilises ce terme pour parler de quelqu'un que les gens considèrent plus comme un personnage que comme une personne, parce qu'elle est très bizarre."



Les gens (j'aime bien utiliser ce mot d'un ton méprisant, du genre "je vous déteste tous, bande de sous-êtres"), lorsque tout va bien, lorsque rien ne les perturbe, ils sont contents. Puis, quand quelque chose qu'ils n'ont pas l'habitude de voir surgit, ils sont tout perdus, ils supportent pas.
Et dans leur tête, il se passe toujours le même truc:
La meuf, avec son piercing dans le naseau et ses cheveux mauves, c'est plus du tout une jeune femme avec des pensées, des sentiments, une ÂÂÂME, vois-tu.
C'est un personnage. Un élément du décor. Un cadeau de Dieu offert à ta bonne vue pour que tu puisses critiquer à ton aise et te moquer d'elle avec tes potes, puisqu'elle est là pour ça.
Parce que bon, hein, qu'elle soit à un mètre de toi ou pas, tu t'en moques. C'est une plante, elle est là pour qu'on la commente sur son apparence, elle pense pas, de toute façon.
(Parce que bon, déjà, si tu penses, tu te fringues pas comme ça.)
(Sapristi.)
En fait, t'as même pas besoin d'avoir les cheveux bleus où une totale tenue de chez BlackMilk pour être considéré comme tel. Il suffit juste que tu conviennes pas, et à partir de là, tu perds toute humanité aux yeux des autres, et les commentaires commencent.
C'est si drôle, de s'amuser à jauger les vêtements des autres avec ses copains. Toi, petit être commentateur, t'es cool, tu t'habilles bien, au moins.
En plus, t'es un peu fier, t'es comme Blair et Chuck, dans Gossip Girl. T'as la classe, t'es "swag", t'as un sens inné du bon goût, et tout le reste, c'est des teignes. Faut les écraser. Alors tu écrases. Parfois dans leur dos, avec tes potes, parfois, oui, à un mètre d'eux, en descendant les escaliers de ton lycée, par exemple (ça pue pas du tout l'expérience perso, non), parfois tu leur dis en face, et tu t'en fous si ça les ruine.
Ruiner qui?
Ils sont là pour ça.
Si cette personne se retourne et te répond, c'est encore mieux. Regarde la, elle s'excite toute seule, alors toi et tes potes, ça te fait encore plus marrer.

Quand t'es looké à l'extrême, même ta famille finit par ne plus t'accorder la moindre crédibilité. Tu deviens l'élément marrant du repas familial, la source des commentaires, le sujet d'une discussion complète.

Et personne n'essaie de savoir quel est ton caractère. Ils retiennent qu'une chose: t'es original.
Ah ouais, cool.
Et ensuite?
On  t'aime ou on te déteste pour ce que tu parais, pas pour ce que tu es.
Tu peux aimer Shakira, si t'as une crête rouge, personne ne le croira. Ou alors, on te dira "de toi, je l'aurais pas cru".
T'as pas vraiment le droit d'avoir les goûts que tu veux. Les gens veulent que tu sois comme ils croyaient que tu es. Ça simplifie les choses, c'est mieux. Pas de variation, pas d'exception, tel goût pour telle personne.
Tu deviens un stéréotype.
Un personnage, quoi.
Et on continue de t'insulter devant toi comme si t'étais pas là pour le remarquer. C'est très étrange, comme comportement, pour finir. Il n'y a plus de politesse, de bienséance, plus rien. Tu deviens un bouffon, un clown, tu amuses la galerie, et tout le monde pense que tu l'as voulu ainsi.
Personne ne détourne le regard d'un air gêné quand tu les surprends en pleine observation. Plus personne ne fait semblant de n'avoir rien vu. Plus personne ne fait gaffe.
Ils se rendent pas compte que tu les vois te fixer et que ça te gêne.
Ils sont libre de te regarder s'ils veulent sans aucun problème.
Tu fais partie du décor.
T'es pas humain.

13 commentaires:

  1. Et dire que tout ça c'est pour des piercings et une simple couleur de cheveux... Il en faut peu à certains pour considérer quelqu'un comme trop original pour mériter du respect.
    Prions pour que Decay fasse changer ce monde d'imbéciles ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Decay est trop petite et trop insignifiante pour ça x)

      Supprimer
  2. c'est ca le quotidien des personnes qui s'assume et c'est parfois très très dure de s'assumer. Je fais pire, j'en rajoute une couche, juste pour bien montrer que je-m-en-fous!

    Mais bon je suis aussi très bien placée pour dire que ça apporte parfois des désagréments. (dis donc tu as vraiment des cons dans ton école!, Faudrais faire une école pour "gens hors norme" ca serai un paradis!)

    je comprend ce que tu ressente, c'est très lourd comme remarque. je suis aussi passée par là (sauf que j'étais déjà "adulte" alors c'est...différent! tout en étant très semblable, petits et grands n'ont pas beaucoup d’imagination pour ces choses là!))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mmh, je ne pense pas qu'une telle école soit la solution. Ça accentuerait justement le fait qu'on est "différents", ça nous mettrait à l'écart, on serait encore moins perçus comme des "humains".

      Supprimer
    2. Que nenni!
      C'est en ayant accès aux réflexions de gens comme toi que mon espoir en l'humanité, l'avenir, et surtout l'avenir de l'humanité prend de l'ampleur. (:

      Aline

      Supprimer
    3. D'accord. (:
      (J'étais sûre d'avoir répondu au commentaire d'Ellie... 0o')

      Aline

      Supprimer
    4. Je me demande s'il n'y a pas un bug, une autre lectrice s'était trompée de commentaire. Maintenant, je me demande si c'est bien vous qui vous trompez.

      Supprimer
    5. oui tu as raison, effectivement, une telle école serai désavantageusement. Je pensais plus à une école sans remarque. Même si parfois, il y en a aussi de la part des noob...

      et si les gens qui voulaient dire des choses horribles avaient obligatoirement une extinction de voix? Le monde serait-il silencieux? (je doute moi même de cette phrase...)

      Supprimer
    6. Ce serait drôle, en soi, en apprendrait petit à petit à ourler nos paroles pour les rendre moins crues, ou à ne plus faire de discrimination.

      Supprimer
  3. Mais au moins, plus de moqueries, logiquement avec une telle école. (je précise que je ne trouve pas l'idée bonne pour autant, je me range à l'avis de Decay.)
    En tout cas, oui, je connais aussi, plus ou moins, les remarques, les regards de travers et aussi les hypocrites...mais je n'ai jamais vu de comportement aussi méchant! (enfin, si j'ai du voir ça, mais pas pour moi) (oui en effet je l'ai déjà vu) (horrible) J'espère que tu leur feras passer l'envie de critiquer oui...
    En attendant bon courage, et il ne faut pas faire attention à ces gens là. =/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça s'améliore, maintenant, je me moque d'eux en retour. Mais moi, j'ai la décence d'attendre qu'ils s'éloignent.

      Supprimer
  4. Oh, mais comment as-tu su, pour Shakira ?
    Nan, sans déconner, c'est vrai que j'ai pas (mais alors pas du tout !) le look à l'écouter, celle-là, mais j'adore toute sa discographie jusqu'à Oral Fixation vol.2, le reste, c'est de la bonne musique-à-radio, mais je dois dire qu'en live, en dehors des play-back, elle gère pas mal. Son dernier, Live in Paris, est relativement sympa, elle fait même une reprise de Nithing Else Matters ! (qui à mon sens sonne mieux que celle de Back in Black qu'elle avait fait pendant un autre concert)

    RépondreSupprimer