dimanche 30 septembre 2012

Carlos Ruiz Zafon - Marina

Cela faisait quelques mois que je voulais vous parler de ce livre, et finalement, à force de repousser l'article à plus tard, toute l'histoire me paraissait bien trop floue pour écrire quoi que ce soit.
Alors j'ai repris ce bouquin, et je l'ai lu une seconde fois.
Je pensais prendre moins de plaisir, le suspense étant supprimé, mais j'avais oublié que ce livre était une énorme caverne d'émotions en barre.


Lorsque mon père m'a tendu ce livre (mon père, ce blaireau, a toujours été un artiste lorsqu'il s'agissait de lecture), j'en ai lu l'amorse...

"Solitaire, Oscar aime se promener après les cours dans les rues envoûtantes de Barcelone. Un jour, il rencontre la jolie et mystérieuse Marina. Liés par un amour de plus en plus fort, les adolescents n'ont peur de rien, pas même de suivre une femme au comportement bizarre... Qui est-elle et pourquoi se rend-elle sur une tombe gravée d'un papillon noir? Lancés sur la piste d'une énigme qui hante la ville depuis trente ans, Oscar et Marina risquent de se perdre... "

Déjà, j'ai pas eu beaucoup de chance niveau résumé, parce que ceux des autres éditions donnaient un avant-goût beaucoup plus tentant de l'histoire. Ici, je n'étais pas plus intéressée que ça. Je voyais une énigme vaseuse, à base de "oui j'ai tué mon mari pour partir vivre avec mon cousin", rien de bien transcendant.
Bon, pour commencer, je m'étais déjà solidement fourvoyée dans le genre de livre que je venais d'ouvrir.
Si je devais classer Marina, je le mettrais dans une certaine catégorie Horreur, même si les scènes les plus effrayantes ne m'ont pas saisie au point d'aller dormir avec ma mère (déjà, je n'habite plus chez ma mère) (oui, ça m'est déjà arrivé), mais elles étaient assez efficaces. Au point où je me suis tout de même demandée "Mais bordel de bite, dans QUOI est-ce que je me suis fourrée avec ce stupide bouquin?"
J'ai facilement peur, aussi.
Mais je suis excusée, je m'y attendais pas, j'étais pas en mode "aloooors, à quelles horreurs vais-je faire faaaaace?" mais plus "aloooors, avec quel degré d'ennui vais-je devoir me baaaattre? Mais...mais mais mais...mais que...mais qu'il...?"
Voyez le tableau.

Alors, Marina, ce sont deux personnages principaux insipides (pardon, mais c'est ce que j'ai pensé) (et c'est toujours comme ça) (exemple: Glee et sa Rachel Berry que j'étoufferais bien avec du Sterimar), des pantins aux parcelles de chair humaine, une chanteuse d'opéra défigurée, deux jumeaux étouffés de jalousie, un inventeur rongé par la démence, un album photo de malformations sévères et un combat contre la mort.
(Ouais t'as vu je suis forte en bande-annonces littéraires, YOLO)

C'est un ensemble d'humour, d'angoisse, de suspense (bah oui sinon c'est pas drôle) et de sadness.
Je te jure, j'ai pleuré des dizaines de fois en lisant ce livre. C'est du lourd.
Mais Mercutio vous dirait "cette grognasse pleure tout le temps, faites pas attention".
Je me suis endormie un soir à trois heures du matin, une veille d'école, alors que je cherchais une scène plus propice à la fermeture du livre. Elle n'est jamais arrivée. C'est de l'action de A à W (nan parce qu'il y a quand même un moment où ça s'arrête, faut pas déconner).

Et...merde quoi, les gars, lisez ce livre.


7 commentaires:

  1. Etouffer quelqu'un avec du Sterimar, mais LOL quoi xD

    La couverture a l'air sympathique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a deux autres, suivant les éditions.

      Ouiiii, c'est parti d'une discussion avec Mercutio, sur les suicides au médoc's. Il a avancé l'hypothèse de se noyer avec du Sterimar, c'était bien droule, malgré la gravité du sujet.

      Supprimer
  2. J'avais surkiffé L'Ombre du Vent du même auteur (et je m'étais fait pipi dessus deux ou trois fois en le lisant aussi...), mais le suivant m'avait déçue. Tu me donnes envie de lui laisser une seconde chance, après tout le mec qui m'a donné un orgasme littéraire pareil ne peut pas se louper deux fois de suite pas vrai? Allez, j'y cours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est toi qui, à ton tour, me donne envie de lire cette première oeuvre ^^

      Supprimer
  3. Marina est une perle. L'ombre du vent est un dieux de la littérature gothique. J'ai jamais réussis à finir le jeu de l'ange mais je m'y met. Tu m'as redonné envie de lire ses livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu Le Jeu de l'ange, et il est vraiment pas mal! J'ai l'ombre du vent à la maison mais je n'ai pas encore pensé à me plonger dedans.

      Supprimer
  4. Still not playing Solitaire on your mobile? Download The Coolest Version (Available for Android and iOS)

    RépondreSupprimer