dimanche 4 mars 2012

Purple Rain. Where is my umbrellaaaaaa?

Pour rester dans le trip des vernis holographiques, aujourd'hui, c'est 2B.
A prononcer "two Bi" sinon la rime elle marche pas, et en plus, vous vous gourez dans la prononciation de la marque. 
Donc, aujourd'hui, je voulais vous présenter un vernis que j'aime beaucoup: le Purple Rain. Il est...très étrange. Dans son flacon, il se présente comme un aubergine à reflets bleus. Première réaction: "C'est ignoble! Je kiffe!" Ma soeur kiffait moins, par contre. pour elle, c'était "ignoble tout court".


L'application est assez facile, même si la forme du pinceau entraîne parfois quelques minuscules débordements. Le temps de séchage, quand à lui, est assez rapide. Preuve: pas de marque ou d'accro sur les photos. Et pourtant, je ne suis pas un modèle de patience!


Le rendu vaut vraiment le détour. Il faut faire attention à mettre deux bonnes couches, sinon vous allez vous retrouver avec un bordeaux fade et assez immonde. Et si la deuxième couche ne couvre pas toute la première ou si elle la dépasse, créant ainsi une première couche à elle toute seule (vous suivez?), là aussi, vous allez vous retrouver avec des bords infâmes. Bref, affaire de précision.

Hinhiiiin, mes cheveux rouuuuges T^T *vient de se décaper*

Par contre, une fois bien posé (pas comme ici, quoi. Lookez le majeur --> bord infâme), il révèle alors trois teintes changeant selon la luminosité. Un violet assez lumineux, un mauve un peu plus profond ou même une teinte aubergine-bordeaux pas vilaine. Les reflets, oui, sont assez bleutés et fort jolis.

Ce vernis, bien qu'ayant un rendu assez chouette, est loin d'entrer dans mes préférés. Tout simplement que pour la raison citée plus haut, j'ai du mal à obtenir un rendu uniforme, donc à l'appliquer. Il me sert donc très rarement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire