lundi 19 décembre 2011

Deuxième article et déjà un oubli. Great.

Coup de bol ce matin, je ne me suis pas endormie dès la sonnerie du réveil (alias mon Ipod qui soit me réveille avec du Glee, pour un réveil joyeux, soit avec du métal -le plus souvent du métal- pour un réveil...moins joyeux) et j'ai donc eu le temps de m'amuser avec plusieurs fards.





Un peu handicapée de la bulbe, j'ai juste oublié d'en faire une de face. Hu hu. Faites comme si vous n'aviez rien remarqué.
Trop tard.
J'ai donc utilisé, encore une fois, la 15th Anniversary d'Urban Decay, avec Half Truth sur la paupière mobile, Omen dans le creux de la paupière et un peu au delà, ainsi que Black Out dans le creux extérieur (j'aime bien mettre un peu de noir à l'extérieur, ça étoffe tout de suite n'importe quel maquillage). Crayon noir dans la waterline (ouiiiii!), mascara, et basta.
Petite erreur de parcours : Tainted comme touche lumière. Peut-être trop nude pour moi, mais vraiment pas assez clair pour cette fonction.

samedi 17 décembre 2011

Quand faut y aller, faut y aller!

Bien que le titre laisse penser que je n'avais aucune envie de poster, il n'en est rien. J'avais hâte de montrer ce dont j'étais capable. Juste que...j'avais vraiment, vraiment la trouille que ça ne casse pas les briques.
Et j'ai toujours la trouille, d'ailleurs, faut le dire!

Donc, tout à l'heure, vers 14h00 (j'aime me lever à des heures étranges et me maquiller à des heures d'autant plus étranges...sans aller en boîte la veille et en me couchant à 23h00, hein. Moi marmotte.), je me retrouve devant mon miroir. Pour vous mettre dans le contexte, mon miroir, c'est un fourbe. Il fait 1m20, posé sur le sol, contre le mur, et du haut de mon mètre septante-cinq (vantardise au passage), je dois me plier, voire poser un genoux à terre, pour me maquiller tranquillement.
Je savais déjà que j'allais m'amuser avec la 15th Anniversary d'Urban Decay (seul élément de ma commode où je pose tous mes "ustensiles" dont je suis...très très fière), mais je ne savais pas comment et avec quoi. Finalement, j'ai improvisé, testé les fards que je n'avais pas encore utilisé et je me suis lancée à l'improvisation totale.

J'avoue que sur cette photo, on ne voit pas des masses.

Et j'ai envie de dire que sur celle-là non plus. 
Mais "dans la réalité" non plus, j'ai envie de dire. 


Donc voilà au bout de beaucoup de popotte, j'ai obtenu ça. Ça me faisait une tête de gentille, mais j'étais contente de redécouvrir mes yeux maquillés, mais sans trait d'eye liner ou crayon khôl noir. J'ai donc utilisé les fards Chase sur la paupière mobile, Flow dans le creux de la paupière et au delà (donc pas jusqu'à l'arcade. Un bon centimètre en dessous, je vais dire). Comme il était discret, je me suis permise d'aller plus loin. J'ai ensuite appliqué Midnight 15 dans le creux de la paupière, Blackout dans le creux externe et Vanilla en touche lumière. J'aurais dû mettre une base jusqu'à l'arcade, parce que plus en s'en approche, moins on voit les fards. Excusez moi pour cela.
Comme j'adore chipoter à ma muqueuse (je jure, le trait de khôl dans la waterline est le geste qui me fait le plus tripper, ne me demandez pas pourquoi), mais qu'un trait noir aurait été trop flagrant (vu la quasi totale absence de fard foncé), j'ai utilisé le khôl doré Yves Rocher. Gras. Confortable. Ne se voyait quasi pas, fallait s'y attendre.

Donc voilà, j'espère que ce maquillage vous plait, pour un premier essais :)